A Simone Veil, les Jeunes Européens reconnaissants

, par Les Jeunes Européens - France

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

A Simone Veil, les Jeunes Européens reconnaissants
Le Parlement européen a rendu hommage à Simone Veil, première présidente de l’institution élue au suffrage universel, en 1979. Photo : European Parliament - CC BY-NC-ND 2.0

Les Jeunes Européens – France, à l’occasion de la panthéonisation d’Antoine et Simone Veil, tiennent à témoigner toute leur reconnaissance à Simone Veil pour son action en faveur des droits des femmes et de la construction d’une union européenne politique.

Une militante des droits des femmes

Première femme à devenir ministre sous la Ve République, Simone Veil a apporté sa contribution à l’émancipation des femmes en France. En 1975, Simone Veil porte la loi sur la dépénalisation de l’avortement. Malgré les attaques virulentes, Simone Veil a su mener ce combat avec équilibre, vigueur et dignité.

Elle demeure par ce combat et par son constant engagement en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes une figure inspirante pour les jeunes Européennes et les jeunes Européens qui militent encore aujourd’hui pour atteindre cet objectif et bloquer tout retour en arrière.

Son action pour l’émancipation du Parlement européen

Si elle brille sur la scène politique française, c’est sur la scène européenne qu’elle affirme sa ligne. Résolument pro-européenne, elle est déterminée à donner un nouvel élan à ce projet politique historique. En 1979, elle prend la présidence d’un véritable Parlement européen, dont les membres sont élus au suffrage universel direct. Son travail durable pour l’affirmation de cette institution, la conquête de nouvelles prérogatives et son soutien au projet Spinelli de refonte des traités européens pour faire émerger l’Union européenne témoignent de son action en faveur d’une union toujours plus étroite entre les Européens.

Si elle quitte cette assemblée en 1993, elle ne relâche cependant pas ses efforts pour la construction d’une union politique européenne. En 2005, elle milite ouvertement pour l’adoption du Traité constitutionnel européen et multiplie les actes de soutien à ce qu’elle estime être la plus belle entreprise de l’après-guerre.

Son engagement pour la mémoire de la Shoah

Le point d’orgue de son engagement nous rappelle les heures sombres de sa jeunesse, celles de sa souffrance dans les camps de la mort. Elle prend en 2001 la présidence de la Fondation pour la mémoire de la Shoah dans un contexte français qui révèle un regain des thèses antisémites et nationalistes. Elle assure ce mandat jusqu’en 2007. En 2008, elle entre sous la coupole, siégeant parmi les immortels de l’Académie française. Simone Veil a gagné le cœur et l’admiration des Français et des Européens. Les Jeunes Européens – France souhaitent témoigner aujourd’hui, 1er juillet 2018, à l’occasion de l’entrée de ses cendres au Panthéon, de leur reconnaissance à cette femme qui ne cessera d’inspirer des générations d’Européens.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom