Analyse électorale : les Verts conquièrent le cœur des jeunes électeurs

« Europe Elects » analyse les tendances des jeunes électeurs à travers l’Europe.

, par Noah Wheatley, Tobias Gerhard Schminke, traduit par Alexandre Marin

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [ქართული]

Analyse électorale : les Verts conquièrent le cœur des jeunes électeurs

Europe Elects évalue régulièrement les données sur les votes dans toute l’Europe et réalise à partir de ces informations des projections pour les élections européennes de l’année prochaine. Noah Wheatley, responsable pour le Danemark et le Royaume-Uni à Europe Elects, commente les informations les plus récentes, et s’arrête plus particulièrement sur le vote des jeunes.

Les dernières prévisions d’Europe Elects pour les élections européennes de 2019 montrent que le Parti populaire européen (PPE) devrait rester le groupe majoritaire au Parlement européen avec 179 sièges, c’est 40 de moins qu’aux précédentes élections. Cependant, le vote des électeurs de moins de trente ans semblent en contradiction avec ce résultat, lorsque l’on s’intéresse aux partis politiques pour lesquels ils ont voté lors d’élections nationalesL’Espagne est un bon exemple, les dernières statistiques montrant que 5% des électeurs de moins de trente ans voteraient pour des partis membres du groupe libéral-conservateur PPE, contre 22% pour la moyenne nationale. Même scénario à Malte, où 28% des électeurs de moins de trente ans seraient prêts à voter pour une formation du groupe PPE, soit 8% de moins que la moyenne nationale.

Le centre-gauche social-démocrate (groupe S&D) est quant à lui crédité de 137 sièges dans les prévisions les plus récentes ; 52 sièges de moins qu’en 2014. Les sociaux-démocrates sont dans le rouge, avec de bien maigres scores dans toute l’Europe, des résultats qui se reflètent également dans le vote des jeunes. En Slovaquie, selon les dernières répartitions par tranche d’âge, les partis sociaux-démocrates obtiendraient 12% des voix chez les électeurs âgés entre dix-huit et trente-neuf ans. Les scores de ces partis, tous âges confondus sont de 28%, soit seize points de plus que leurs résultats chez les 18-39 ans.

Les libéraux de l’ALDE (Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe) gagneraient en tout 104 sièges selon les dernières estimations, soit un progrès de 36 sièges par rapport à 2014. En revanche, cette croissance ne se reflète pas dans les votes des jeunes et le soutien juvénile à ce groupe devrait demeurer inégal au sein du continent : en Suède, les libéraux devraient-ils obtenir 17% des votes chez les 18-34 ans, selon YouGov, soit 6% de plus que leurs résultats totaux. Au contraire, en Irlande, les libéraux devraient gagner 18% des votes chez les jeunes contre 26% toute tranches d’âge confondues.

La gauche radicale GUE/GNL (Gauche unitaire européen/Gauche verte nordique) est créditée de 60 sièges aux prochaines élections, soit neuf sièges de plus qu’en 2014. La proportion de jeunes électeurs pour la GUE/GNL est sensiblement la même que pour les autres tranches d’âge. Ainsi, en Suède, la proportion d’électeurs susceptibles de voter pour la gauche radicale est la même chez les jeunes et chez les moins jeunes. Idem en Allemagne, où les partis appartenant à la GUE/NGL obtiendraient 8% des voix des moins de trente ans. C’est seulement 2% de moins que pour les autres tranches d’âge.

Le groupe de droite radicale, l’ENL (Europe des nations et des libertés) devrait gagner 55 sièges aux élections européennes de 2019, soit 35 de plus qu’en 2014. Les partis appartenant à ce groupe sont soutenus de manière équitable chez les jeunes et chez les moins jeunes, sans que l’électorat junior ne se démarque sensiblement de l’électorat plus âgé. Prenons l’Autriche, où le vote des jeunes en faveur de l’ENL atteint 30% des 16-29 ans. Ce n’est que 3,2 points au-dessus de la moyenne toutes tranches d’âge confondues. Il en va de même en Slovaquie ; les partis de droite radicale sont crédités du soutien de 11% des jeunes électeurs soit 1% de plus que le soutien de l’électorat toutes tranches d’âges confondues.

Les conservateurs du groupe CRE (Conservateurs et réformistes européens) devraient quant à eux perdre des sièges aux prochaines élections. On s’attend à ce qu’ils gagnent 50 sièges, soit une perte sèche de 23députés européens. Les partis de la CRE connaissent des destins inégaux à travers l’Europe, dès lors qu’il s’agit d’attirer le nouvel électorat. La Pologne et les Pays-Bas en sont deux bonnes illustrations. Aux Pays-Bas, les partis conservateurs sont crédités de 12% de l’électorat junior, ce qui équivaut à neuf points de plus que la moyenne de l’ensemble des électeurs du pays. En Pologne, en revanche, ce soutien juvénile est de 9%, soit douze points de moins que la moyenne de l’ensemble des électeurs.

Les populistes de l’ELDD (Europe des libertés et de la démocratie directe) auront 49 sièges selon les dernières estimations d’Europe Elects ; cela correspond à un gain de trois sièges. L’ELDD semble moins populaire chez les jeunes. Ainsi, en Allemagne, 5% des électeurs de moins de trente ans voteraient pour un des partis de l’ELDD, alors que 15% des électeurs seraient prêts à voter pour une de ces formations si on prend l’électorat dans son ensemble, soit 10% de plus. Il en va de même au Royaume-Uni. L’ELDD est crédité de 6% des intentions de vote contre 3% pour les électeurs de moins de trente ans.

Dans les dernières projections, les Verts gagneraient 36 sièges, soit une perte de seize sièges. Toutefois, les formations qui siègent au sein de ce groupe restent très populaires auprès des jeunes électeurs. Par exemple, en République Tchèque, les dernières informations tendent à démontrer que 40% des électeurs de 18-24 ans sont disposés à voter pour un des partis du groupe Vert/ALE, alors qu’ils ne sont crédités que de 12% des votes auprès des électeurs tous âges confondus. Il en va quasiment de même en Finlande où 32% des jeunes pourraient voter écolo, soit 17% de plus que l’ensemble des électeurs.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

lire aussi