Capitale européenne de la culture 2019 : Matera la troglodyte

, par Lucie Pagnat

Capitale européenne de la culture 2019 : Matera la troglodyte

Excellente année 2019 à vous tous, chers européens d’ici et d’ailleurs ! Si vous souhaitez découvrir de nouvelles contrées culturelles cette année, il vous faudra opter soit pour Plovdiv la bulgare, soit pour Matera l’italienne. Le week-end dernier du 18 au 20 janvier avait lieu la cérémonie d’ouverture à Matera : découvrons la capitale européenne de cette année, côté ouest !

Matera la troglodyte

Chef lieu de la Basilicate [1], Matera est une ville troglodyte de la péninsule italienne classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1993. Longtemps perçue comme une “honte nationale” [2] notamment du fait de son insalubrité qui lui causa d’ailleurs de se voir imposer l’évacuation des “Sassi” en 1952 (habitations troglodytes caractéristiques de la ville), Matera fait l’objet d’une active réhabilitation structurelle et culturelle de la part des materani [3] qui agrandissent les “Sassi di Matera” et entretiennent les quelques 130 églises rupestres de la cité. Creusée par le torrent de la ‘Gravina, Matera est une ville de calcaire et de caractère, qui est d’ailleurs considérée comme l’une des plus ancestrales villes habitées au monde. En 2019, elle opte pour le thème de “L’avenir ouvert” (Open future) pour sa programmation de capitale européenne de la culture.

“La poésie des nombres premiers”

Le pari de mêler poésie et mathématiques semble aussi attractif que celui d’observer un coucher de soleil en déchiffrant la fiche technique d’un meuble en kit. De Pythagore aux algorithmes, on vous invite à percevoir, déployer et comprendre la vie à travers une équation. Vous plongerez dans la découverte des idées, de l’art et des relations au monde avec l’exposition “Poétique des nombres premiers”. Pour rendre le débat culturel encore plus vivant, Matera accueillera de brillants mathématiciens, dont Andrew Wiles [4] et Sir Michael Atiyah [5], qui viendront donner des conférences en parallèle de différents ateliers et de véritables spectacles mathématiques, du 21 juin au 31 octobre 2019.

Photo : Matera 2019

Une capitale au clair de lune suivant les sons d’Apollo 11

50 ans après le petit pas pour l’homme de Neil Armstrong, Matera accueillera un grand spectacle pour l’humanité. Chaque nuit, un faisceau laser sera projeté depuis le centre de la géodésie spatialeGiuseppe Colombo” afin de mesurer la rotation terrestre. Pour la première fois joué en Europe, vous pourrez vivre l’émotion et le mystère de la mission Apollo 11, le 18 juillet prochain, grâce à la projection simultanée des images de la NASA de l’époque, accompagnée de son vibrant son spatial, de celle collectées en temps réel par le centre de géodésie spatiale situé à 10 km à l’est de Matera. D’autres performances artistiques prendront place l’été prochain au fil de musiques ethnique et folklorique. [6]

19 écoles sur 19 archives

Ce beau projet pédagogique confie à 19 écoles le soin de transformer en données ouvertes des archives ou collection transmettant des moments clefs de notre histoire des premières émigrations à la condition de la femme. Son leitmotiv ? Se souvenir pour mieux comprendre. Les classes devront également présenter ces archives en tant qu’objet culturel. L’objectif de ce projet, soutenu par l’autorité régionale de l’éducation et Wikimédia, consiste à “retrouver le passé et acquérir de nouvelles perspectives sur ce que l’avenir peut réserver et sur les défis qu’il apportera”.

Quantum Danza & Onda

Afin de faire une fois de plus le lien entre l’art et la science, “Quantum Danza” propose aux artistes de découvrir puis d’interpréter la science en pas de danse puis en arrangements pour les participants. À travers ces résidences artistiques (prenant place d’avril à août 2019), l’objectif est de parvenir à une performance finale mêlant compositions artistiques originales et interaction avec le public. [7]

Quant à “Onda”, ce projet se veut à la fois multidisciplinaire avec des ondes sonores, sismiques et électromagnétiques, mais aussi multiforme avec des ondes rotationnelles, harmoniques et gravitationnelles. Pour ce faire, Onda vise à créer des installations artistiques et des applications open source faisant intervenir des universitaires, étudiants, musiciens, astronomes et enfant. [8] Afin de refléter la science et la culture méditerranéennes, la relation tripartite entre son, musique et chanson sera particulièrement présente à Matera qui guidera ses visiteurs dans son propre paysage sonore.

Photo : Matera 2019

Anzi, capitale des étoiles

Petite ville située près de Potenza, Anzi comporte l’un des plus importants observatoires astronomiques d’Italie offrant un ciel sombre de plus en plus rare de nos jours. Ce projet invite scientifiques, artistes et poètes à venir parler d’astronomie afin de faire prendre conscience à chacun de l’incidence des expériences scientifiques sur notre quotidien. Réservez dores et déjà vos places pour les 23 et 24 avril prochain afin d’en avoir plein les yeux !

Quand le meilleur de la culture japonaise s’importe à Matera

La “EU-Japan Fest” est un consortium visant à relier les capitales européennes de la culture à l’art japonais sous une multitude de facettes comme la redécouverte du temps, des lenteurs et les liens avec la nature. Le projet construit ainsi un voyage intercontinental afin de rechercher les points de collision et d’affinités depuis les Sassi. Des artistes de la région partiront ainsi explorer les horizons du Mont Fuji tandis que leurs homologues japonais exploreront la région de la Basilicate. L’aventure sera encore plus perceptible grâce à la caméra “European Eyes on Japan” d’une jeune artiste italienne qui s’aventurera au pays du soleil levant.

Pour suivre en temps réel cette superbe année culturelle : Matera Basilicata 2019 Twitter : @Matera2019

Notes

[1Région d’Italie méridionale longtemps considérée comme la le symbole de la misère de la péninsule.

[2Propos attribués à Alcide de Gasperi, président du Conseil des ministres italien en 1950.

[3Nom des indigènes de Matera.

[4Sir Andrew Wiles est un mathématicien britannique célèbre pour avoir démontré le théorème de Fermat et lauréat du prix Abel en 2016.

[5Sir Michael Atiyah est un mathématicien britannique, récipiendaire de la médaille Fields en 1966 et du prix Abel en 2004.

[6Performances prévues pour du 14 au 16 juillet 2019 à Sasso di Castalda.

[7La performance finale se tiendra à Cava del sole les 17 et 18 août prochain.

[8La cartographie et les applications open source se tiendront de février à juin 2019.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom