De Paris à Rennes, promouvoir la citoyenneté européenne

, par André Duramois, Manon Schilder

De Paris à Rennes, promouvoir la citoyenneté européenne
La Ville de Paris a accueilli, à l’occasion de la Fête de l’Europe, de nombreux représentants de municipalités qui ont signé la Charte de la citoyenneté européenne. Photo : Jean-Baptiste Gurliat

Qui mieux que les collectivités territoriales pour parler de l’Union européenne et de ses politiques aux citoyens ? L’impact de l’UE au quotidien est réel et considérable – mais trop souvent ignoré. Petit tour d’horizon des engagements et projets portés par les villes de Paris et Rennes pour promouvoir la citoyenneté européenne.

Les collectivités locales jouent de plus en plus, un rôle de promotion directe de la citoyenneté européenne et du sentiment d’appartenance à l’Europe. C’est particulièrement le cas, du fait de leur proximité avec les citoyens, des villes. Une vaste majorité (95%) des Français vivent dans une zone sous forte influence urbaine. Fortes de ces statistiques et de leur longue expérience de la démocratie locale, les régions et les villes sont en train de s’imposer comme les échelons prioritaires de la promotion de la citoyenneté européenne.

Bruxelles a pris note de cette tendance. Les collectivités territoriales de l’Europe ont enfin eu les moyens de mener ces politiques pro-européennes à l’échelle locale : depuis 2014 elles gèrent les fonds européens structurels et d’investissement (Fonds européen de développement régional, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche et, à 35%, le Fonds social européen). Cette aubaine, que l’on peut chiffrer à 28 milliards pour les régions pour la période 2014-2020, s’accompagne d’actions proactives au niveau des villes et communes. Voici deux exemples.

Paris, ville monde, s’engage pour la promotion de la citoyenneté européenne

Avec plus de 120 000 ressortissants européens sur son territoire, la Ville de Paris a ainsi pris à bras le corps la question de la citoyenneté européenne avec une approche multidimensionnelle. Le poste de conseiller délégué à l’Europe rattaché au pôle relations internationales a d’ailleurs été créé au début de la mandature en 2014, au sein de l’équipe municipale. Ce poste, tenu par Hermano Sanches Ruivo, a pour objectif de « mettre l’accent sur quatre thématiques européennes qui pourraient être travaillées de façon plus conséquente […] » que sont la citoyenneté, réinvestir dans le réseau des villes européennes, travailler autour de l’enseignement des langues et établir un véritable planning européen, informant des différents événements européens à Paris. Le travail de ce conseiller est également de multiplier les synergies entre les acteurs européens, tels que les associations de ressortissants européens, les consulats ou ambassades, les associations proeuropéennes telles que les Jeunes Européens – France. Selon Hermano Sanches Ruivo, le calendrier européen tient une place centrale pour sensibiliser à la citoyenneté européenne. Il y est ainsi mis en avant les jumelages, les échanges, une programmation culturelle plus européenne. Les villes étant en charge de la gestion des écoles, notamment des Aménagements des Rythmes Educatifs (ARE), elles peuvent ainsi encourager ces dernières à organiser des activités traitant des sujets européens pour sensibiliser les élèves au projet européen ou à participer à des événements européens comme la journée européenne des langues ou la Fête de l’Europe.

Une stratégie européenne proactive jusque dans les quartiers

Les vingt mairies d’arrondissement de Paris ont également un « référent Europe » depuis 2014 afin de soutenir le développement des actions européennes à Paris. Des missions de service civique liées spécifiquement à la question européenne ont été créées depuis 2016. Ces deux nouveautés permettent de démultiplier les actions sur le territoire parisien, notamment autour de la Fête de l’Europe au mois de mai, moment d’information des actions de l’Union européenne et de sensibilisation au projet européen. Un pôle spécialisé dans l’accompagnement aux cofinancements a été constitué auprès de la Direction Finances et Achats, afin d’assurer une veille des financements européens et de sensibiliser les adjoints et les directions aux différents fonds qui existent et qui peuvent les appuyer pour mettre en œuvre des projets.

Paris ville porteuse de projets européens

En plus de ces éléments, la Ville de Paris subventionne les projets innovants et pédagogiques sur le rôle de l’Europe au quotidien à hauteur de 80 000€ avec le Label Paris Europe. Avant tout, le conseiller délégué à l’Europe insiste sur l’importance de la communication sur l’Europe, notamment en mettant en évidence les projets subventionnés par des fonds européens, ce qui permet de donner des exemples très concrets de ce qu’apporte l’Europe, même si cela ne se limite pas à l’aspect financer.

La Mairie de Paris porte par ailleurs deux projets de promotion de la citoyenneté européenne et des droits qui en découlent : le projet Initiatives Nouvelles pour la Citoyenneté Locale et Urbaine des Européens (INCLUDE, en partenariat avec les Jeunes Européens – France et le Forum Civique Européen) et le projet APProach (porté par l’Association Européenne pour la Démocratie Locale (ALDA) et cinq autres villes en plus de Paris [1]). INCLUDE consiste à sensibiliser les citoyens européens, français compris, aux droits qui découlent de leur citoyenneté européenne et à l’impact de l’Union européenne sur leur vie quotidienne en général. Dans le cadre de ce projet, plusieurs actions sont prévues : la création d’une mallette pédagogique expliquant les différents droits et les différents outils pour participer à la vie locale parisienne (par exemple, le budget participatif) ; l’organisation de soirées citoyennes et d’ateliers citoyens participatifs permettant aux citoyens de s’emparer des problématiques européennes ; la mise en place d’un bus européen qui sillonnera les arrondissements de Paris afin de sensibiliser au droit de vote et aux élections européennes de mai 2019 ; ou encore la création d’un Conseil Parisien des Européens à l’automne 2018, permettant aux Européens de Paris d’avoir leur mot à dire sur la politique municipale de la ville. Quant au projet APProach, il permettra de créer une application de partage d’informations concernant l’accès au vote, la scolarisation et la participation active à la vie locale entre les services municipaux et les citoyens dans les différentes villes partenaires.

Une charte de la citoyenneté européenne pour les municipalités

Enfin, une Charte des maires et des élus de France pour la Citoyenneté Européenne a été présentée lors de la Fête de l’Europe en mai dernier, aux élus locaux français. Cette charte est une initiative commune avec la Commission européenne, l’Association des Maires de France (AMF), l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE) et le Parlement européen. Cette charte engage les signataires à « informer sur les élections européennes et leur importance ; sensibiliser les habitants à la citoyenneté européenne, ainsi qu’aux droits et aux valeurs qu’elle incarne ». Elle a ensuite été reprise par l’AFCCRE, qui regroupe près de 1000 collectivités locales françaises. A ce jour, plus de 80 représentants de collectivité territoriale ont signé cette charte.

La ville de Rennes fait partie de ces signataires et a notamment organisé un marathon créatif pour sensibiliser au projet européen.

Rennes fait appel aux citoyens pour imaginer de nouvelles manières de parler d’Europe

La Ville de Rennes, en collaboration avec la Fabrique citoyenne, initiative de la Mairie pour la démocratie participative, et avec l’appui d’un tissu associatif riche, incluant notamment la Maison de l’Europe de Rennes a adopté une ligne définitivement participative pour parler d’Europe et de citoyenneté européenne. A l’automne 2017, la municipalité a organisé une idéation auprès des Rennais pour qu’ils proposent des initiatives qui permettent de rendre les thématiques européennes attractives et intéressantes au plus grand nombre. Cet appel à idées, qui a pris la forme d’une plateforme disponible en ligne pendant un mois, a recueilli 29 propositions de projets. Certains ont proposé une « Journée rennaise des communautés européennes » invitant toutes les communautés des pays de l’UE à une journée festive et d’échanges, d’autres ont proposé « pénich Europe », un bateau/espace d’échange qui circulerait en différents lieux de la Ville pour présenter expos, débats, etc. sur l’Europe ou encore la réalisation d’affiches montrant les clichés que l’on peut avoir sur d’autres nationalités européennes. Cette dernière idée a, entre autres, été retenue et réalisée par des étudiants rennais à l’occasion de l’événement Rennes Fête l’Europe 2018 : huit affiches différentes illustrant chacune un cliché fréquent qu’ont les Européens sur les Français. Une manière radicale d’inciter les Rennais à se défaire de leurs préjugés !

La Fête de l’Europe 2018 a aussi été l’occasion pour la Ville de Rennes d’innover radicalement dans son approche de la communication sur l’Europe. Les 25 et 26 mai a eu lieu l’évènement Europe Remix, un marathon créatif organisé à la Maison des Associations de Rennes. L’association locale BUG a épaulé la municipalité pendant ces deux jours où plus de soixante personnes, issues du monde associatif et "simples citoyens", ont planché sur de nouvelles manières d’entretenir le débat sur l’Europe et d’illustrer au mieux la citoyenneté européenne.

A la fin du processus créatif, lors de la restitution le soir du 26 mai, cinq projets prototypés ont été présentés au public :
- Your Hope Kultur  : Un « serious game » de douze petits jeux sur l’Europe, destiné à sensibiliser un public jeune sur la richesse des cultures en Europe.
- Euro Fab Index : Et si l’Europe devenait Fab ? Des outils pour comprendre les données ouvertes et comparer les villes européennes entre elles.
- Iti-narrant  : Un jeu de plateau sur les parcours des migrants au 20e siècle conçu à partir de témoignages pour déconstruire les idées reçues.
- Europe (en) jeu "Si tu n’existais pas ?" : Ce jeu vidéo propose de découvrir, par une caméra subjective, ce que serait le cadre de vie de Rennes sans les politiques et financements européens.
- Via bird - L’Europe vue par les oiseaux : Fabriquer des nichoirs connectés qui prennent une photo de l’oiseau pour aboutir à une carte de l’Europe des oiseaux. Les plans de fabrication des nichoirs sont disponibles en open source.

Ces idées ont abouti à de véritables créations tangibles pour le public présent le soir du 26 mai. Que ces propositions aboutissent ou restent au stade de propositions innovantes, elles auront permis aux Rennais de s’impliquer dans un travail collectif, réflexif et original sur les questions européennes. Une inspiration pour toutes les villes qui ont en commun cette ambition.

Le rôle des collectivités locales, en tant qu’échelon le plus proche du citoyen, est donc primordial dans la promotion de la citoyenneté européenne et dans l’information des citoyens des actions de l’Union européenne ainsi que ses impacts sur leur vie quotidienne. Ce rôle est d’autant plus important dans l’année des élections européennes qui arrive. Pour Hermano Sanches Ruivo, « la promotion de la citoyenneté européenne doit se faire dans toutes les actions » et chaque acteur doit y prendre part, des acteurs institutionnels tels les collectivités territoriales ou les consulats, les acteurs associatifs mais également les citoyens, afin de faire véritablement vivre cette citoyenneté européenne au local.

Si vous connaissez des projets des collectivités locales tels que ceux présentés dans cet article, n’hésitez pas à nous en faire part !

Notes

[1Etterbeek (Belgique), Lisbonne (Portugal), Milan (Italie), Nea Smirny (Grèce) et Vejle (Danemark). Amsterdam et Varsovie sont des villes partenaires associés.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

À lire aussi :