Emmanuel Macron face à l’Europe : le défi de la refondation et de l’autorité

, par Florian Brunner

Emmanuel Macron face à l'Europe : le défi de la refondation et de l'autorité
Emmanuel Macron le 17 avril 2018 au Parlement européen de Strasbourg © European Union 2018 - Source : EP

Devant le Parlement européen, Emmanuel Macron a poursuivi sa démarche d’un retour de la France dans le débat européen, en affirmant son ambition de redonner de la force au projet européen, ainsi qu’à la démocratie. Il démarre un cycle de refondation, à l’échelle de toute l’Union européenne.

Le retour de la France dans le débat européen

Ce mardi 17 avril 2018, Emmanuel Macron, Président de la République française est venu devant le Parlement européen à Strasbourg, animé par la volonté d’engager un débat avec les parlementaires européens. Un débat qui s’est révélé riche et intense. Il s’agissait d’une première étape, afin de créer un véritable espace public européen. Sa fonction de chef de l’Etat français donne à Emmanuel Macron des atouts dans une partie qui sera complexe. Les qualités oratoires d’Emmanuel Macron, tranchaient la plupart du temps avec les styles plus conventionnels des députés européens. Seul Guy Verhofstadt, Président du Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE), qui s’est exprimé avec sa fougue coutumière, est arrivé à tenir un discours fervent, maitrisé et porteur d’une vision. Soutenant sans réserve les frappes menées par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, en Syrie, Guy Verhofstadt a souligné l’inaboutissement de la Défense et de la politique étrangère de l’Union européenne. La France et le Royaume-Uni sont intervenus, mais l’Union européenne reste incapable de projeter ses propres forces, en situation d’urgence. C’est le sens de l’action d’Emmanuel Macron, de mener un retour fort de la France dans la dynamique européenne et d’affirmer une autorité, qui soit une autorité française et également européenne. Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a souligné dans son intervention le retour de la « vraie France ».

L’affirmation d’une autorité européenne et démocratique

La volonté du Président français est de parvenir à construire une autorité européenne, incarnant une autorité de la démocratie, s’affirmant face aux démocraties illibérales et aux grandes puissances autoritaires. La Russie et la Chine mènent une offensive idéologique, convaincues que le modèle démocratique est à l’agonie, afin d’assurer la domination de leurs doctrines. Les frappes françaises menées en Syrie, s’inscrivent dans cette ambition de rendre de la force aux démocraties, de démontrer qu’elles ont encore une capacité d’initiatives et de décisions, de sortir également du cycle pesant de la non-intervention des Etats-Unis en 2013, qui a ouvert la voie aux intrusions russes et plongé l’Occident dans une période d’incertitude stratégique. Emmanuel Macron veut sortir le modèle démocratique de ses faiblesses, pour lui faire prendre conscience de sa force et engager une nouvelle période plus innovante et résolue, à l’échelle internationale.

Une refondation à l’échelle de toute l’Europe

De nombreux intervenants ont exprimé le souhait de dépasser le dispositif franco-allemand, de cesser de dépendre de l’entente ou non de deux chefs d’Etat et de gouvernement, de prendre en compte l’ensemble des Etats membres dans leur diversité. Le défi est en effet aussi sur ce terrain pour une refondation européenne. Tout l’enjeu pour les réformateurs dont fait partie Emmanuel Macron est d’arriver à entraîner l’ensemble des pays de l’Union, dans une nouvelle dynamique européenne. Le Président français a rappelé qu’il s’était directement inscrit dans une volonté de dialogue avec tous les pays membres et qu’il avait entamé de nombreuses rencontres avec différents dirigeants. La refondation que prône Emmanuel Macron s’étend bien sur toute l’Europe, les consultations citoyennes qu’il a initiées ont vocation à se dérouler dans tous les pays de l’Union. Emmanuel Macron a conceptualisé une relance de la construction européenne par les citoyens, un exercice inédit pour l’Europe qui a été largement portée par les dirigeants européens. Mais dès lors que les responsables politiques ont perdu de leur autorité, dès lors que le processus classique d’évolution de l’Union s’est essoufflé, dès lors que l’offensive idéologique des grandes puissances autoritaires s’affirme de plus en plus, c’est toute la démocratie qui est à réinventer, ce sont des transformations importantes qui sont attendues. Emmanuel Macron a engagé la fondation audacieuse d’une démocratie européenne, parce qu’il sait que sans un réel élan démocratique, l’Europe ne pourra se rénover et se renforcer dans les domaines stratégiques comme la Défense, la diplomatie ou la souveraineté économique et commerciale.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

À lire aussi :