Eurovision : Du mouvement à la tête du concours !

, par Quentin Joigneaux

Eurovision : Du mouvement à la tête du concours !
Credits : Thomas Hanses

Jon Ola Sand, actuel superviseur du Concours Eurovision de la Chanson organisé par l’Union Européenne de radio-télévision (UER), a annoncé qu’il quitterait ses fonctions à la suite de l’édition 2020 du concours après presque 10 ans de poste. Il sera succédé par Martin Österdahl qui était le producteur exécutif du Concours Eurovision de la Chanson en 2013 et 2016 quand la Suède avait reçu le concours.

Superviseur exécutif du Concours Eurovision de la Chanson organisé par l’UER depuis 2011, c’est ce 30 Septembre 2019 que Jon Ola Sand a annoncé avec nostalgie son départ du poste. Il quittera donc ses fonctions à la fin de l’Eurovision 2020, et libérera également sa place à la tête d’autres concours comme l’Eurovision Junior, l’Eurovision Young Musicians et l’Eurovision Choir dont il était également le superviseur exécutif. Devenu un membre important du concours, cette annonce a attristé beaucoup de fans.

Jon Ola Sand est depuis de nombreuses années impliqué dans ce concours, il a pu y occuper plusieurs postes différents. Il a notamment été le chef de délégation pour la Norvège, c’est durant cette période qu’il avait notamment participé à la victoire en 2009 d’Alexander Rybak pour ce pays. C’est en 2011, suite à son poste d’organisateur en 2010, qu’il deviendra le superviseur exécutif du concours.

Jon Ola Sand salué par l’UER

Le directeur des médias de l’UER a voulu saluer son fort investissement sur ses années en poste, c’est pour lui, grâce à Jon Ola Sand que le concours s’est largement déployé. Sa période de poste a offert au concours une augmentation de l’audience et un grand élargissement du public. Mais l’événement a également connu une grande modernisation de son image ainsi de nouveaux publics s’y sont intéressé. Il a touché de nouvelles cibles comme le Kazakhstan qui a rejoint depuis 2018 le concours Eurovision Junior et l’Australie qui participe depuis 2015 aux versions adultes et juniors en tant qu’invité de l’UER. Il a enfin accompagné un changement crucial du concours ces dernières années qui fut le système du « televote » qui a donné un nouveau souffle aux séquences de votes.

Et après ?

Après le concours 2020, il retournera donc à ses fonctions sur la chaine norvégienne NRK, membre de l’UER. Pour le dirigeant de NRK, son arrivé sur la chaine va offrir un nouveau regard car il va pouvoir apporter tout ce qu’il a appris durant ses 10 années d’expérience auprès du concours.

Du côté de l’UER, une recherche a été mise en place afin de remplacer le superviseur exécutif du concours avant son départ. Le producteur suédois Christer Bjorkman avait été longuement perçu comme favori pour obtenir ce rôle auprès de l’UER, mais il avait déclaré ne pas être intéressé faisant parti de l’équipe s’occupant d’un concours américain reprenant le modèle de l’Eurovision.

Qui pour lui succéder ?

C’est donc l’ancien directeur des programmes et responsable des commandes pour le divertissement et le sport à la Télévision suédoise, Martin Österdahl, qui a été choisi par l’UER pour prendre la suite. Riche de plusieurs solides expériences dans le monde de la musique et des médias, acquis notamment au Royaume-Uni, en Russie, aux États-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Norvège, il est considéré comme un profil intéressant pour continuer le travail de Jon Ola Sand.

Martin Österdahl était le producteur exécutif du Concours Eurovision de la Chanson en 2013 et 2016, lorsque le membre suèdois de l’UER, la SVT, a accueilli le concours deux fois de suite, à Malmö puis à Stockholm. Il a donc, durant ces deux années, organisé le concours aux côtés de Jon Ola Sand, son prédécesseur.

Pour M. Österdahl, "Le Concours Eurovision de la Chanson est le plus grand et le plus ancien concours musical retransmis en direct à la télévision. Il sait comme nul autre divertir et fédérer les téléspectateurs et téléspectatrices d’Europe et d’ailleurs.” Il déclare même être “très honoré d’avoir l’opportunité d’œuvrer à son développement et de continuer à lui assurer une popularité croissante dans l’avenir. [Il se] réjouis à la perspective de rejoindre l’équipe qui s’occupe du Concours à Genève et [il est] impatient d’unir [ses] efforts aux siens.".

Une arrivée complimentée

Tandis que les plus grands fans du concours s’inquiètent du départ de celui qui a rendu l’Eurovision aussi attractif qu’il ne l’est aujourd’hui, les principaux intéressés semblent ravis d’accueillir ce nouveau visage au sein de l’organisation de l’événement.

L’actuel Directeur des Médias de l’UER, Jean Philip De Tender, a annoncé que "Martin est le candidat idéal pour poursuivre le travail remarquable accompli par Jon Ola Sand”. Pour lui, “Martin est doté d’un grand talent créatif et il possède une expérience inestimable”.

Jon Ola Sand ajoute quant à lui qu’il est “convaincu qu’avec lui, l’avenir du concours est entre de bonnes mains.” Il appuie ses propos en ajoutant que “Martin est la personne qu’il faut pour permettre à cette émission unique en son genre de passer à la vitesse supérieure.".

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom