EYE : l’événement européen de l’année pour la jeunesse

, par Maria Mantzakidi

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [français]

EYE : l'événement européen de l'année pour la jeunesse

Cette année l’EYE (European Youth Event) a eu lieu les 1er et 2 juin 2018 pour sa troisième édition, à Strasbourg. Organisé par le Parlement Européen depuis 2014, l’EYE a accueilli un rassemblement innombrable de jeunes (plus de 8000 jeunes) en leur donnant l’opportunité de discuter autour de sujets variés tels que la sécurité, l’environnement, le chômage ainsi que d’autres sujets touchant l’Europe.

L’EYE est une occasion pour les jeunes citoyens actifs de visiter le Parlement européen et de laisser leur marque sur la politique européenne. Suite à cet événement, un rapport sera présenté et étudié par les députés européens avec les idées et les attentes des jeunes sur l’avenir de l’Europe. Cette édition a rassemblé de nombreuses délégations envoyées par des associations et ONG (Organisations Non Gouvernementales) venues de toute l’Europe. Pour ma part, je suis grecque et c’est en tant qu’adhérente aux Jeunes Européens – France que j’ai eu l’occasion d’y participer. Après être passée par le centre d’accréditation, le 1er juin, la cérémonie d’ouverture a eu lieu dans l’espace ouvert en dehors du Parlement. C’est en ce lieu que le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, a accueilli ces nombreux jeunes.

Un événement riche en débats et rencontres

Pendant ces deux jours à Strasbourg, j’ai eu l’opportunité d’assister à plusieurs débats, discussions et conférences. J’ai assisté à une discussion concernant Erasmus+ 2020, dans laquelle les organisateurs et les participants ont partagé leurs expériences personnelles du programme phare, Erasmus. Ils ont également exprimé ce qu’Erasmus signifiait pour eux ainsi que l’impact que cette expérience a eu dans leur vie. Un sujet particulièrement intéressant, étant moi-même étudiante Erasmus. Le débat s’est poursuivi avec la question du budget dont l’Union européenne dispose pour l’organisation des divers programmes Erasmus. Les participants de la conférence ont posé leurs questions et ont exprimé leur opinion pour une Europe meilleure. J’ai assisté à une session plénière dans l’hémicycle intitulée « Europe : What’s next ? », où chaque personne prenait la parole et exprimait les raisons pour lesquelles il ou elle se sentait fier d’être européen, européenne.

Nous avons aussi parlé de défis de l’Europe. Tout cela a constitué une expérience de grande valeur pour moi parce que je me suis rendu compte de la façon dont se déroule un débat public dans une chambre plénière. J’ai bien estimé ce véritable échange d’idées en prenant place dans l’hémicycle du Parlement européen et en débattant sur l’Europe avec des personnes de divers horizons et de toute l’Europe. Je suis vraiment chanceuse d’avoir participé à ces débats en plénière et je crois que c’est une occasion pour tous d’apprendre à s’exprimer et à défendre une opinion devant le grand public. Les débats obligent aussi les jeunes à utiliser leurs compétences linguistiques et cette richesse linguistique de l’Union européenne était présente tout au long de l’événement.

Dans l’hémicycle toujours, j’ai assisté à un deuxième débat qui s’intitulait « Tenue correcte exigée : débat sur l’interdiction de la burqa et du burkini ». Ce sujet a provoqué de réactions intenses dans la salle, à l’image du débat qui anime nos sociétés depuis plusieurs années. D’une part, certaines personnes se sont exprimées contre le port de la burqa et du burkini dans l’espace public car cela n’est pas en adéquation avec les valeurs françaises de la laïcité qui sont réticentes à tout port de signe religieux distinctif dans l’espace public. Mais pour d’autres cela revenait à classifier les individus dans différentes catégories comme des citoyens « bons » et « moins bons », en n’ayant pas les mêmes droits et que ce serait une mesure non seulement raciste mais aussi sexiste. Enfin, j’ai assisté à une discussion réalisée au « Red Carpet Stage » intitulée « L’Europe, carrefour des identités » où nous avons conversé autour de sujets des différentes nationalités.

En plus de ces nombreux débats et discussions auxquels j’avais choisi d’assister, il y avait aussi d’autres activités organisées par le Parlement destinées à tous. Il y avait un endroit où les jeunes pouvaient participer à la campagne électorale de l’Union européenne et inviter d’autres citoyens européens à rejoindre cette campagne. Il n’y a pas de meilleure initiative que d’encourager les participants à voter aux élections européennes. Une autre activité très intéressante a été celle de l’interprétation simultanée. Il y avait des cabines d’interprétation où nous pouvions interpréter deux types d’enregistrements sonores devant le public. Cet entraînement en interprétation m’a beaucoup plu étant moi-même récemment diplômée d’un Master en traduction. Des présentations de films et des performances de danse ont eu encore lieu. Le fait que plusieurs activités et événements soient organisés par les jeunes ou les associations de jeunesse est exceptionnel et très stimulant.

D’autres activités se produisaient pendant toute la journée en dehors du Parlement européen, dans de petits kiosques. Chaque soir, Strasbourg restait très animée autour de concerts, une séance de cinéma en plein air à l’extérieur du Parlement durant le festival « Yo ! Fest », le festival pour la jeunesse associé à l’EYE. Le soir du 2 juin, une cérémonie de fermeture s’est déroulée au sein du Parlement européen. Le dimanche 3 juin a été consacrée à une journée de réflexion politique, journée organisée par les Jeunes Européens-France. La troisième édition du EYE a été une opportunité unique pour les jeunes européens de faire entendre leur voix. Je crois que cet événement unique a donné la possibilité à ces derniers de faire des propositions pour l’avenir de l’Europe et de proposer des solutions aux problèmes que l’Union européenne affronte. L’objectif du EYE a été atteint quant à son but d’encourager mais aussi d’inciter les jeunes à participer et partager leurs idées pour une Europe forte, puissante et bien sûr, démocratique. Je quitte l’EYE et le Parlement européen avec de forts sentiments et des moments inoubliables.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom