Harald ‘Blatand’, le roi danois qui a inspiré les inventeurs du bluetooth

, par Jérôme Flury

Harald ‘Blatand', le roi danois qui a inspiré les inventeurs du bluetooth
Les deux runes représentant les initiales du roi ont directement inspiré le logo du bluetooth.

C’est une histoire surprenante que celle du roi danois Harald Blatand, dont le règne, qui s’est déroulé sur 30 ans à la fin du Xe siècle, a inspiré le nom d’une technologie de communication sans fil plus d’un millénaire plus tard. Harald Ier a dirigé l’ensemble du Danemark et une partie de la Norvège et a contribué à la conversion du Danemark au christianisme.

Ce petit bouton est régulièrement activé sur les téléphones, les ordinateurs, les casques sans fils ou même les voitures : il s’agit de celui du bluetooth, une technologie de communication sans fil très utilisée dans le monde entier. Mais ce que peu de gens connaissent, c’est l’histoire qui se trouve derrière ce nom singulier de bluetooth, littéralement « dent bleue », surnom d’Harald Ier, un viking qui a, au cours de son règne, réunifié les tribus danoises à la fin du Xe siècle.

Un souverain unificateur des tribus danoises

Harald Gormsson est né autour de l’année 910 et aurait commencé à régner vers 930 avec son père, Gorm l’Ancien, puis seul à partir de 958. Fils du premier roi d’une nouvelle lignée de la royauté danoise, il entreprit de réunir les tribus dispersées au Danemark. À cette époque, le pays faisait notamment l’objet d’attaques des pays voisins, telle l’Allemagne au sud. Le règne de Harald est marqué par une extension du pouvoir royal à l’est du Danemark, ainsi qu’en Norvège et par la construction de nouvelles fortifications, parfois nommées “trelleborg”, du nom de l’une de ces cités fortifiées.

Le roi danois a également érigé une pierre monumentale chargée d’inscriptions runiques dans son village natal de Jelling, qui fait aujourd’hui partie du patrimoine mondial de l’UNESCO et sur laquelle sont inscrits les grands actes de son règne. Il explique notamment « avoir fait des Danois des chrétiens ». Si les opinions des historiens divergent quelque peu sur cette époque peu connue, il est vrai que la fin des croyances polythéistes en Scandinavie remonterait à cette époque, Harald s’est lui-même baptisé peu après avoir hérité du trône. “Bien que trois évêchés danois soient mentionnés dès 948, la conversion des Danois n’a réellement débuté qu’à la suite du baptême royal”, affirme Frédéric Vincent, un passionné de Scandinavie médiévale. Après avoir imposé un protectorat danois dans le sud de la Norvège, Harald doit faire face à une insurrection menée par son fils au cours de ses dernières années de règne.

Un millénaire plus tard, un roi très inspirant

Si les tribus indépendantes ne reconnaissaient pas l’autorité de son père, sous le règne d’Harald, tout le Danemark s’est retrouvé uni sous son autorité. 1 000 ans plus tard, son surnom a donné son nom à une technologie permettant de relier des millions d’appareils technologiques : le Bluetooth. Il s’agit d’une invention à mettre au crédit des Européens : le suédois Sven Mattisson et le néerlandais Jaap Haartsen l’ont développée au sein de l’entreprise suédoise Eriksenn en 1994. C’est une troisième personne, Jim Kardach, employé d’Intel, qui proposa ce nom de code, en référence au roi danois. Le Bluetooth sert à l’origine à faire communiquer les ordinateurs et téléphones, avant l’arrivée du wifi, et va peu à peu être employé pour connecter de plus en plus d’objets entre eux, grâce à des ondes radio à courte distance. La technologie est devenue de plus en plus performante et aujourd’hui, réaliser des impressions ou s’occuper de la sonorisation d’une soirée entre amis est tout à fait possible grâce au Bluetooth.

Outre son nom, le logo du Bluetooth est une référence directe à l’ancien roi danois : c’est la combinaison de deux runes représentant les initiales du roi en alphabet runique, ᚼ Hagall et ᛒ Bjarkan, superposées. Reste un dernier point de mystère : pourquoi ce roi fut surnommé “Blatand”, soit dent “bleue” ou “sombre” ? L’une des théories est qu’il était un grand amateur de myrtilles. Une autre veut plus simplement que le souverain avait les dents gâtées. Quoi qu’il en soit, l’héritage de ce Danois est donc plus grand qu’on ne peut l’imaginer au premier abord et celui qui a été canonisé saint est également devenu personnage d’un jeu vidéo dans la série Civilization. Décidément, ce viking avait, en plus d’être bleue et à son insu, la dent longue !

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom