Les défis qui attendent la Croatie à la présidence du Conseil de l’UE

, par Melina Charalampous

Les défis qui attendent la Croatie à la présidence du Conseil de l'UE

Sous le slogan « une Europe forte dans un monde de défis », la Croatie a pris la présidence tournante du Conseil de l’UE à partir du 1er janvier. Quelles sont les priorités de Zagreb et à quoi aspire-t-il à réussir dans le semestre en cours avant de livrer les rênes à l’Allemagne ?

La première session plénière du Parlement européen pour 2020 a commencé par la présentation du programme de la présidence croate du Conseil de l’UE par le Premier ministre du pays, M. Andrej Plenkovic devant la nouvelle Présidente de la Commission européenne et les eurodéputés.

« La présidence est un moment important pour la Croatie, achevant notre cycle historique, de l’indépendance en 1991 à une forte confirmation en Europe et dans le monde. Il nous honore et nous sentons une grande responsabilité de pouvoir travailler dans l’intérêt de tous les citoyens de l’Union au cours des six prochains mois, tout en promouvant nos particularités et nos priorités », a déclaré le Premier ministre croate, Andrej Plenkovic mardi 14 janvier 2020 au sein de l’hémicycle strasbourgeois.

Parmi les objectifs du gouvernement croate figurent les négociations sur le nouveau cadre financier pluriannuel, le processus de départ du Royaume-Uni de l’UE, l’élargissement de l’UE aux Balkans occidentaux et les discussions sur l’avenir de l’Europe.

Cadre financier pluriannuel La priorité absolue de la présidence croate est d’achever les négociations sur le nouveau cadre financier pluriannuel (CFP) et le nouveau budget de l’UE pour les sept prochaines années. En commençant par le grand écart financier qui va être créé par le départ du Royaume-Uni de l’UE, les discussions sur le nouveau CFP doivent être menées dans l’intérêt commun et dans le respect des différences économiques, sociales, démographiques et autres entre les États membres, a souligné le Premier ministre croate. Le CFP doit répondre aux attentes des citoyens de l’UE et garantir notre cohésion et notre unité afin de rendre l’Europe plus efficace et plus forte sur la scène mondiale.

Brexit La première présidence croate intervient à un moment particulièrement sombre de l’intégration européenne, car elle sera stigmatisée par la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Suite à la décision du Parlement britannique de quitter définitivement l’UE, les négociations entre Bruxelles et Londres sur les relations commerciales entre les deux parties vont commencer. Le rôle de la Croatie dans ce processus est caractérisé par Zagreb comme étant simplement impartial, le Premier ministre du pays parlant d’un accord mutuellement bénéfique pour les deux côtés basé sur les intérêts mutuels, le respect de la concurrence, la sécurité et le développement.

Politique d’élargissement de l’UE vers les Balkans occidentaux L’un des principaux objectifs de la présidence croate est de fixer une date pour le début des négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du nord, ce que de nombreux pays ont hésité à faire ces derniers mois. En tant que voisine de ces pays, la Croatie se sent obligée de prendre cette initiative et pour cette raison elle prévoit un Sommet spécial à Zagreb en mai sur le thème des négociations d’adhésion des pays qui se trouvent au bord de l’intégration européenne. « Nous voulons convaincre ceux qui s’opposent à l’élargissement de l’UE aux Balkans occidentaux », a déclaré le Premier ministre Plenkovic, se référant bien sûr au veto du Président français, Emmanuel Macron.

Conférence sur l’avenir de l’Europe Le prochain objectif de la présidence croate est de rapprocher l’Europe de ses citoyens afin de construire ensemble un avenir européen radieux. Pour cette raison, le gouvernement croate attend avec intérêt d’organiser une conférence consacrée à l’avenir de l’Europe, dans laquelle les institutions et les citoyens auront un rôle important à jouer pour répondre à des questions sur l’augmentation de l’indifférence et l’insatisfaction des citoyens à l’égard de l’UE et le sentiment d’aliénation. Brexit, montée du scepticisme et du populisme seront également questionnés.

Ursula von Der Leyen : "La Croatie est un pays modèle"

Au sein de l’hémicycle de Strasbourg, la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a décrit la Croatie comme un pays modèle, exprimant son admiration pour tout ce que le pays a accompli au cours des dernières décennies. Elle a également salué les priorités de la présidence croate, en notant qu’il est nécessaire d’avoir « une Europe unie avec une position plus forte dans le dialogue international », avec une participation plus active aux événements mondiaux (tels que la crise au Moyen-Orient, l’OTAN, les catastrophes écologiques, etc.) avec un budget européen équilibré, juste et moderne. Elle s’est dit convaincue que la présidence croate sera une présidence de l’unité fondée sur l’état de droit.

Par la suite, les eurodéputés ont tout de même exprimé certaines inquiétudes concernant le traitement des immigrants à la frontière croato-bosniaque. Dans son discours, la représentante des Verts, Mme Ska Keller, a souligné la manière violente avec laquelle seraient traités les migrants et les réfugies par la police croate. « Il y a des incidents de violence et de destruction de logements à l’aide d’armes à feu », a-t-elle martelé.

« La crise migratoire de 2015 et 2016 a été le plus gros problème démographique, économique, social et politique de l’époque. Après la chute du mur de Berlin, rien n’a eu un impact aussi important sur le monde politique en Europe. Il doit y avoir un meilleur équilibre entre responsabilité et solidarité, ce qui sera réalisé par la révision du règlement de Dublin », a alors répondu le Premier ministre croate.

Malgré son jeune âge en tant qu’État membre de l’UE, la Croatie semble relever avec enthousiasme et sérieux les défis de la présidence de l’UE en plaçant la barre haute dans le but ultime de faire « une Europe forte dans un monde de défis ».

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom