Lettonie : « l’Euro va faire monter les prix »... vraiment ?

, par Fabien Cazenave

Lettonie : « l'Euro va faire monter les prix »... vraiment ?

La Lettonie est entrée dans le cercle des pays où l’euro est la monnaie locale. Déjà, on annonce une augmentation des prix... mais est-ce la faute de l’Euro, de l’Etat letton ou des commerçants ?

La Lettonie est le 18e pays membre de la zone euro. Comme en 2002 pour la France, les Lettons ont eu cette impression de toucher des billets de monopoly, si propres et si différents de ceux dont ils avaient l’habitude. Le fait de quitter son ancienne monnaie, symbole en plus de leur indépendance de l’URSS, doit leur fournir un pincement au coeur certain. Cela a été confirmé dans plusieurs articles par un sondage marquant le peu d’allant pour la nouvelle monnaie de la part de la population lettone.

En cause selon les sondages d’opinion, le scepticisme sur les mérites de l’euro : beaucoup estimant dans la population que l’arrivée de la monnaie unique entraînera une montée des prix… Or, cette assertion a été reprise dans beaucoup de journaux partout en Europe sans que cela soit l’occasion de poser le vrai débat : pourquoi les prix augmentent avec l’Euro ?

Le rôle du commerçant dans la future montée des prix

En effet, le « lat » letton était déjà amarré à l’euro depuis 2005. Le passage à une unité monétaire comme l’euro n’entraîne donc pas de variation des prix. D’autant plus que le lat était une monnaie plus forte que l’Euro… De ce fait, les Lettons auront l’impression que l’Euro fait augmenter le prix car un produit valant 20 lats vaudra désormais 28,47€…

Or les prix vont monter pour une simple raison… les commerçants vont augmenter les prix. Ce n’est pas le prix du lait, de la farine, ou du plastic qui va changer en tant que tel. Les commerçants vont relever les prix du fait des intermédiaires ou de leur propre volonté d’augmenter leurs marges.

Bien sûr, le gouvernement letton a promis qu’il contrôlera les prix… mais il est très difficile d’empêcher un commerçant de faire ce qu’il veut sur la définition de la valeur de son propre produit. Ce qui est répréhensible, c’est de faire croire qu’un café vaut 1 lat alors qu’il est demandé 1,5€ au client au lieu de 1,42… En France, on nous avait expliqué que la baisse de la TVA dans la restauration allait soit augmenter l’emploi soit faire baisser les prix. On attend toujours…

Le rôle de l’Etat dans le contrôle des prix

Pourtant c’est à l’Etat de créer les conditions pour que cela n’arrive pas. Il faudrait donc créer les instruments financiers permettant d’empêcher toute manipulation des prix. Le but est de donner aux citoyens la capacité d’apprécier comment évolue le prix demandé sur un temps imparti. Bien sûr, toute règle aura son infraction mais est-ce mieux de laisser croire que les prix augmentent à cause d’une monnaie alors qu’il s’agit d’un acte délibéré d’un commerçant ?

Au final, le rôle de l’Etat n’est pas d’empêcher une évolution du prix mais d’instaurer la confiance des citoyens dans la monnaie. C’est aussi un problème : on délègue aux Etats nationaux la confiance que mettent les citoyens dans l’euro. Le manque d’un véritable Etat européen ne permet pas d’instaurer une confiance sur le moyen et le long terme. Le citoyen perçoit bien qu’il y a une banque centrale « européenne » mais oublie très facilement les peurs suscitées (dans le cas français) par l’inflation dans les années 80. D’autant que les gouvernements nationaux ont tendance à s’approprier la stabilité offerte par l’euro...

Il est intéressant de noter que la Lettonie n’a pas connu de difficultés techniques majeures pour changer de monnaie. On oublie trop souvent à quel point ceci est une mini-révolution. Le fait que cela se passe dans le calme démontre un savoir-faire assez impressionnant des instances européennes. Avec le recul, le premier passage à l’Euro a été une véritable réussite tant on ne se souvient pas d’accroc ayant eu lieu et créant des difficultés pour les citoyens.

Cet article est réalisé dans le cadre de la préparation aux élections européennes.

Chaque semaine, découvrez un nouveau pays membre de l’Union européenne. Cette semaine, la Lettonie qui vient d’entrer dans la zone euro est à l’honneur.

Illustration de l’article : euro letton par Janitors (cc)

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom