Macron, président : il est temps de réformer l’Union

, par Les Jeunes Européens - France

Macron, président : il est temps de réformer l'Union

En ce 8 mai 2017, les Jeunes Européens - France saluent la victoire d’Emmanuel Macron face à la candidate du Front National et souhaitent l’interpeller sur l’application de son programme européen.

Cette élection présidentielle 2017 a fait émerger les questions européennes de façon inespérée. Pourtant lors des primaires de certains partis, les questions européennes ont été ignorées, au mieux négligées. Ce n’est qu’au lancement de la campagne, que l’Europe a été, contre toute attente, au coeur des débats, véritable nouvelle ligne de clivages entre les candidats, modifiant la situation traditionnelle d’opposition entre les partis de gouvernement de la gauche et de la droite. Surprenant ? Pas vraiment.

Si le sujet européen a percé lors de la campagne, il a surtout permis aux différents camps de créer un nouveau clivage entre les partisans d’une France ouverte sur le monde et des courants nationalistes.

Les différentes polémiques sur les questions européennes ont été nombreuses : Schengen, la question des réfugiés, les traités de libre échange, la concurrence, la directive travailleurs détachés etc. Quant au fédéralisme, c’est contre toute attente Marine Le Pen qui l’a évoqué pour le dénoncer comme un extrémisme. Consternant.

Nous regrettons que l’Europe n’ait jamais été vue comme une opportunité, comme un idéal politique dont la construction et l’amélioration doivent se poursuivre à tout prix.

Emmanuel Macron s’est vite détaché de ses concurrents comme étant l’un des rares candidats ouvertement pro-européen. Il milite pour une souveraineté partagée, et il envisage de renforcer la coopération économique et de donner une gouvernance politique à la zone euro.

Emmanuel Macron arrive finalement en tête avec 66% des voix au second tour. La candidate du Front National capitalise tout de même 34% des suffrages. Ce dernier score nous encourage et nous oblige à demeurer vigilants et à continuer de militer pour les valeurs humanistes et républicaines que nous défendons à travers le projet européen.

Après les discours, l’action !

Les Jeunes Européens - France, association transpartisane engagée en faveur de la construction d’une Europe politique et fédérale, souhaitent connaître les priorités d’Emmanuel Macron sur le sujet. Plus que de discours, l’Europe a besoin d’actes et de résultats.

Les Français ont voté pour la France, ils ont décidé également d’une vision pour l’Europe. Car en élisant Emmanuel Macron le 7 mai, ils ont aussi élu leur représentant au Conseil européen.

Les Jeunes Européens – France souhaitent que la France fasse rapidement des propositions concrètes pour l’avenir de l’Europe. Le nouveau président doit proposer à ses partenaires européens des solutions pour sortir des crises institutionnelle et économique ; il doit donner un nouvel élan fédérateur (et fédéral) à la construction européenne.

Aux vues des défis à venir, voici ce que pourrait être la “to-do list” du nouveau président :

  • Renforcer l’Europe sociale, pour enfin répondre aux aspirations des citoyens. L’instauration d’un salaire minimum européen en serait un symbole fort.
  • Construire l’Europe de la Défense et renforcer la sécurité, en renforçant notamment les moyens alloués à Europol, la coopération entre les services de renseignement et en instaurant un parquet européen, prévu par les traités.
  • Répondre enfin au défi migratoire. La solidarité entre les Etats membres doit jouer pleinement. Les moyens de Frontex doivent être étendus.
  • Ne rien céder sur les droits fondamentaux et l’Etat de droit, en lien avec les dérives constatées chez nos voisins hongrois et polonais notamment. Renforcer la gouvernance démocratique de la zone euro.
  • Instaurer une convergence fiscale et budgétaire
  • Doter l’Union européenne de ressources propres avec la possibilité pour l’Union de lever l’impôt, condition essentielle à son indépendance financière et donc à la réalisation d’une politique européenne qui se donne les moyens de ses ambitions.
  • Renforcer la transparence des décisions et lutter contre toute forme de fraude. Il faut donner un contrôle renforcé au Parlement européen sur les négociations en cours sur les traités de libre échange et instaurer des sanctions pour tout citoyen, responsable politique ou entreprise qui ne respecte pas les règles européennes en matière de conflits d’intérêt et de transparence.
  • Mener un débat permanent sur les questions européennes avec le Parlement européen, la société civile et les forces vives du pays : le 9 mai ne doit pas être la seule journée de l’année pendant laquelle les politiques, les médias, les citoyens parlent d’Europe car l’Europe fait partie intégrante de notre quotidien.
  • Favoriser la création d’une véritable société civile européenne en proposant notamment la création de véritables partis politiques européens transnationaux pour les élections européennes de 2019.
  • Porter la refonte du projet européen avec les citoyens. L’organisation de conventions nationales aptes à redéfinir les priorités de l’UE fait partie du programme d’Emmanuel Macron. Bien que le caractère national de ces assemblées nous laisse sceptiques, le président de la République peut donner un nouvel élan à la construction européenne s’il associe les citoyens à sa definition.

Les Jeunes Européens - France comptent sur Emmanuel Macron pour porter des initiatives ambitieuses en faveur de la relance de la construction européenne. Inquiets du score important du Front National, Les Jeunes Européens restent vigilants, notamment en vue des élections législatives, et veilleront à la mise en oeuvre de profondes réformes dont l’Union a tant besoin.

Les Jeunes Européens - France

Vos commentaires

  • Le 8 mai à 11:36, par Bernard Giroud En réponse à : Macron, président : il est temps de réformer l’Union

    La foi, à la fin, s’inscrit sur des bases de la logique. Pour reprendre donc, toute bonne confiance dans l’avenir, il nous faut revenir aux sages préceptes de la solidarité, sans lesquels aucun pays n’existe, et en même temps aux exigences et à l’équilibre que cela suppose. Dans le fond du panier de nos cultures, au moins en Europe, nous connaissons tout cela. Alors que nous manque-t-il pour l’appliquer ? Peut-être la foi en nous même, et la foi en notre destinée. C’est là qu’il nous faut approcher, la montrer, l’expliquer, cette foi en une espérance universelle, un motif de nous impliquer tous. Ce serait, en effet, un motif de nous rapprocher tous les uns des autres, de prendre tous part, ainsi à l’aventure, aux risques et à émerveillement de la connaissance, de ce que nous sommes, nous, merveilleuse machine, d’abord, et ensuite de l’horloge de cet univers dont nous sommes et de notre destinée. Monumental programme ? Commençons donc en Europe ; C’est ici que nous avons les meilleures chances d’engager le pari !

  • Le 9 mai à 00:32, par Julien-e En réponse à : Macron, président : il est temps de réformer l’Union

    Je trouve que cet article est d’inspiration pisse-vinaigre. L’atout principal de Macron est sa capacité à fédérer les optimismes. Ce n’est visiblement pas le cas des JE France qui brillent par leur suffisance.

    Je remarque que les JE-France sont une assemblée à caractère national. Comme les conventions nationales que Macron propose. Intéressé de savoir si le caractère national des JE-France vous laisse aussi sceptique que moi.

  • Le 4 juillet à 08:22, par olivier En réponse à : Macron, président : il est temps de réformer l’Union

    J’attends de voir sur le temps où nous mènera Macron mais c’est très intéressant d’analyse son discours et sa posture, comme disait Lacan on est dans de l’artifice

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom