Pour des politiques sportives (plus) sensibles à la question du genre

, par Sport et Citoyenneté

Pour des politiques sportives (plus) sensibles à la question du genre

Le Conseil de l’Europe, par l’intermédiaire de son Accord Partiel Elargi sur le Sport (APES), est impliqué depuis de nombreuses années pour faire de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le sport une réalité en Europe.

« Un observatoire sous l’égide de l’UNESCO ? »

Pour dépasser l’égalité de jure et parvenir (enfin) à une égalité de facto, le Conseil de l’Europe a adopté en 2015 une Recommandation sur l’approche intégrée de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le sport. Si la mise en place de mesures de discrimination positive visant à redresser les inégalités n’est pas écartée, elle doit être toutefois combinée avec une approche intégrée.

Cette approche consiste à intégrer une perspective d’égalité à tous les stades et à tous les niveaux des politiques, des programmes et des projets sportifs, qu’ils concernent le développement de la pratique sportive, les événements sportifs, les équipements, la communication et les médias, les subventions et les budgets, la formation des acteurs, la gestion des ressources humaines dans les organisations, etc. Il s’agit de tenir compte des différences de conditions de vie et de besoins entre les femmes et les hommes dans le processus de construction des politiques et des programmes sportifs pour qu’ils profitent à tous, sans accroître les inégalités mais au contraire en les réduisant.

A cet effet, il est particulièrement important d’intégrer les questions d’égalité au stade de la programmation, lorsque les problèmes, les préoccupations et les besoins sont identifiés. Malheureusement, les données manquent cruellement dans ce domaine. Aussi, l’APES a lancé le projet ALL IN (« TOUS ENSEMBLE – Vers une parité des genres dans le sport »), en coopération avec l’UE. Ce projet a pour objectif principal de collecter des données sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans 18 pays européens. [1]

Les données collectées couvrent des domaines aussi variés que l’accès aux postes à responsabilité, l’entraînement, la pratique, la communication/les médias, les violences sexistes, les politiques et programmes visant l’égalité entre les femmes et les hommes et soutiendront l’élaboration de politiques sportives fondées sur les faits. Les résultats seront publiés le 10 septembre 2019 sur le site du projet.

Par la publication de données structurées, le projet ALL IN vise non seulement à améliorer la construction, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques sportives afin de les rendre plus sensibles à la question du genre, mais également à alerter les décideurs sur les inégalités entre les femmes et les hommes qui persistent dans le monde sportif. A terme, la vision serait de mesurer à intervalle régulier, dans tous les pays, les progrès vers l’égalité et d’identifier les défis persistants.

Dans ce contexte, le projet de création d’un Observatoire de l’UNESCO pour les femmes, le sport et l’éducation physique permettrait de prolonger durablement des initiatives telles qu’ALL IN sur tous les continents. En permettant une connaissance plus précise des inégalités au service d’un meilleur pilotage des politiques et des programmes, il constituerait une avancée tangible à la hauteur de l’enjeu de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le sport.

Cet article a été écrit par Marija Crnković, Cheffe du service Coopération internationale et Financements européens, Office central des sports de Croatie aussi membre du Bureau du Comité de direction de l’APES, et nommée depuis deux ans comme Rapporteure pour l’égalité de genre.

L’article a été publié dans la revue du mois de juin 2019 du think tank Sport et Citoyenneté.

Notes

[1Albanie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Géorgie, Israël, Lituanie, Monténégro, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque et Serbie

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom