Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée - commentaires Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2010-04-21T17:29:36Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment8268 2010-04-21T17:29:36Z <p>La Turquıe ne faıt pas partıe a prıorı de l'Europe. Meme s'il y a un petit ''morceau'' en Europe. Les regles sont les regles...'' dura lex, sed lex'' ! Ceci s'applique bien sur a la Turquıe egalement, quı ne veut qu'accepter les regles qui lui conviennent. Cependant il est presque sure que les polıtıcıens vont nous trouver une solutıon ''democratıque'' car il y a des interets commercials et economıques tels que les choses se feront meme sı les citoyens europeens ne sont pas d'accord. On nous fera ''revoter'' comme pour les ırlandaıs. Finalement, quı fınance cette etude de l'adhesion de la Turquie a l'UE et ou en sont les negociations ?</p> Turquie / Union Européenne : les raisons de la rupture 2010-03-20T10:08:24Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment8166 2010-03-20T10:08:24Z <p>Comme indiqué plus haut : in « Figaro » du 1er novembre 2006, pages 1 & 4.</p> Turquie / Union Européenne : les raisons de la rupture 2010-03-18T11:10:34Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment8161 2010-03-18T11:10:34Z <p>Bonjour, Je suis en train de rédiger un article actualisé sur la question ; la citation d'erdogan (processus de nature technique) m'a interpellé ; je souhaiterais la réutiliser mais je n'en trouve pas la trace dans la presse... Pourriez-vous citer votre source ? Merci beaucoup</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-29T22:44:14Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1553 2006-11-29T22:44:14Z <p>Pas exactement : je pense plutôt qu'il vaut mieux éviter d'importer dans l'Union des problèmes extérieurs. Surtout si vraiment aucune des deux parties en présence ne souhaite un véritable réglement pacifique du conflit.</p> <p>Ainsi, comme l'a rappelé l'un des intervenants précédants sur ce forum, ce sont bien les cypriotes grecs (i. e : ceux du sud) qui ont refusé (en avril 2004) les termes du plan de paix ''Annan'' (et non pas les Chypriotes turcs du nord). Et c'est bien regrettable. Comme on le voirt bien ici, en l'occurrence les torts sont bien partagés.</p> <p>Pour le reste, faire partie de l'UE n'est pas un dû ni non plus une obligation. Et ne pas faire partie de l'UE (comme c'est le cas aujourd'hui pour la Turquie et comme cela pourrait d'ailleurs effectivement très bien être le cas pour l'île de Chypre...) n'est pas non plus une situation franchement infamante (Nb : c'est d'ailleurs le cas pour environ 175 Etats souverains du monde d'aujourd'hui, certains d'entre eux ne s'en portant d'ailleurs ni mieux ni plus mal...).</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-29T22:19:19Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1551 2006-11-29T22:19:19Z <p>Non, bien évidemment, cela ne justifie pas le nettoyage ethnique dont vous parlez (mais les excès de certains turcs à l'époque et aujourd'hui encore ne légitiment pas pour autant le procès d'intention depuis lors fait à l'ensemble de leur communauté).</p> <p>Par ailleurs, la ''république française du nord de l'Algérie'', figurez vous qu'à l'époque certains y ont effectivement pensé... Une thèse alors représentée par des gens comme <strong>Alain Peyrefitte</strong> : celle d'une Algérie ''française'' limitée à une seule zone côtière d'Oran à Alger, voire Constantine ; le reste devenant un Etat algérien indépendant, sans accès à la Méditerranée.</p> <p>Ce qui est également ''amusant'' c'est que l'inverse aussi avait d'ailleurs été envisagé : l'indépendance des trois ''départements'' et le maintien de la présence française dans la seule zone saharienne... Dans un cas comme dans l'autre, il s'agissait là d'une ''solution'' de type ''partition'' : avec, pour résultat, celui d'une citadelle française au beau milieu d'un océan arabe que l'armée française aurait été chargée de défendre indéfiniment...</p> <p>Encore l'un de ces nombreux avenirs qui n'ont (fort heureusement, sans doute) pas eut lieu... Sources : Cf. <strong>''Ces avenirs qui n'ont pas eut lieu, Une relecture du XXe siècle européen''</strong>, Ouvrage de M. Jacques Lesourne, ancien directeur du journal « Le Monde » : document publié aux éditions Odile Jacob en février 2001 (320 pages : ici pages 213-219).</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-29T21:30:59Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1548 2006-11-29T21:30:59Z <p>Donc, pour vous, le fait que les chypriotes turcs ne considèrent pas l'armée turque comme un occupant justifie amplement l'occupation et le nettoyage ethnique du nord de l'île.</p> <p>On aurait dû penser à ça il y a 50 ans et créer la « République Française du Nord de l'Algérie » :)</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-29T21:12:56Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1547 2006-11-29T21:12:56Z <p>Selon vous alors il aurait fallu ne pas accepter la République de Chypre à l'UE tant que le problème de l'occupation ne soit pas résolu. Donc punir Chypre une deuxième fois parce que petit pays et obligée d'accepter la loi du plus fort pour pouvoir continuer à vivre. Drôle de mentalité ......</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-29T10:09:14Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1543 2006-11-29T10:09:14Z <p>Complément d'information (Sources : Dépêche AFP, publiée ce 28 novembre).</p> <p>A cette heure il semblerait que la mission de médiation et de ''bons offices'' menée par la Finlande au nom de l'Union auprès de la Turquie pour obtenir d'elle la reconnaissance formelle de Chypre ait échouée. Et que la Turquie continue à ce jour de ne pas reconnaître cet Etat partenaire.</p> <p>En tout cas, la Finlande semble avoir ces dernières heures annoncé (par la voix de son MAE, M. Erkki Tuomioja) qu'elle renonçait à organiser la poursuite de telles conversations et qu'elle passait donc le témoin de la négociation à l'Allemagne, qui lui succède à la tête du Conseil de l'Union à partir du 1er janvier prochain.</p> <p>De ce fait, il s'avère que la Turquie ne remplit pas à l'heure actuelle et remplira donc pas dans un avenir proche ses obligations et engagements contractés à l'égard de l'UE d'ouvrir ses ports et aéroports aux navires et avions chypriotes grecs, comme l'exigeaient et l'exigent aujourd'hui encore les Vingt-Cinq.</p> <p>Ce pourquoi un gel partiel des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE paraît donc à ce jour, sauf nouveau coup de théatre, désormais inévitable. Une décision qui sera en tout cas prise par les ministres des affaires étrangères de l'UE, ce 11 décembre prochain. Sur la base d'une recommandation de la Commission, attendue pour le 6 décembre à venir...</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-21T14:39:40Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1481 2006-11-21T14:39:40Z <p>Certes, Sophie, mais la Communauté turque de l'île ne se reconnaît-elle pas majoritairement (''affectivement'' parlant) dans ces forces armées turques effectivement présentes dans l'île (?!) mais dans lesquelles elle ne voit en revanche pas une force armée ni étrangère ni d'occupation d'ailleurs (mais une protection avec laquelle elle possède, en communion, une même identité de vue sinon un même projet national...).</p> <p>Comme quoi la nuance que tu posais en préalable ici n'est pas non plus si évidente que cela (et comme quoi le problème posé est effectivement bien plus complexe...). Et comme quoi la Turquie n'est pas non plus le ''méchant'' unilatéralement responsable de quelque division ''artificielle'' de l'île (et sans qui, dès son éventuel départ de l'île, tout deviendrait immanquablement et instantanément rose au pays d'Aphrodite...).</p> <p>Et une protection contre quoi ?! Et bien contre ''ceux du sud'' qui (car, malheureusement, il en existe aussi...) ne reconnaissent aujourd'hui plus, dans ''ceux du nord'', leurs compatriotes (parce que désormais abusivement stigmatisés comme ''colons turcs'' et effectivement assimilés à l' ''envahisseur'').</p> <p>En revanche, là où je suis presque d'accord avec toi : les négociateurs européens ont ici fait le pari (désormais, bientôt sept ans de ''piétinements'' diplomatiques et un demi-siècle de perspective historique nous permettent de dire qu'il était hasardeux...) que la perspective de l'adhésion à l'UE des uns et des autres permettrait, à moyen terme, de mettre sous le boisseau (voire d'éteindre) le conflit chypriote et l'expression des nationalismes respectifs.</p> <p>Malheureusement, force est de constater que c'est - à l'heure actuelle, tout du moins - malheureusement raté. Et c'est d'ailleurs là une grande ''première'' historique que de constater que, dans ce cas très précis, la perspective de l'adhésion ne suffit donc désormais plus à appaiser certaines tensions chez certains ''postulants''.</p> <p>Sans en tirer des généralités hatives, je pense que voilà donc ici un cas d'école exemplaire (au mauvais sens du terme) qui devrait nous inciter à très sérieusement réfléchir sur les actuelles limites politiques de l'actuel ''modèle'' européen.</p> <p>L'Europe brade t-elle donc ses valeurs et son idéal ?! Sans doute quand même pas. Juste qu'elle s'est fait prendre à son propre piège (par des interlocuteurs décidément peu scrupuleux). Et ne sait aujourd'hui plus trop comment s'en dépêtrer sans détruire ce qu'elle aura cepandant effectivement rendu possible en seuls termes positifs (nuance...).</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-21T11:23:54Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1479 2006-11-21T11:23:54Z <p>Je n'ai nullement parlé de la communauté Turque de Chypre, j'ai parlé de l'occupant « militaire ». La nuance est de taille.</p> <p>Je n'ignore pas que la question est complexe et je ne prétends pas détenir une solution. Je me borne à constater que l'Europe, à force de tours de passe-passe sémantiques, perd le sens commun, brade ses valeurs et s'éloigne de son idéal. Idéal politique et non technique.</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-14T14:45:17Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1446 2006-11-14T14:45:17Z <p>Vous avez tout à fait raison pour les faits mais il faudrait en connaitre le contexte et les causes de cette occupation avant d'apporter un jugement rapide. Et comment acceptez-vous alors que l'europe ait acceuilli en son sein un chypre divisé, et seulement la partie « grèque » bien sure, sachez aussi qu'un référendum a eu lieu dans les 2 parties de l'ile sous l'égide de l'ONU juste avant l'adhésion de ce pays. Le côté turc de l'ile a voté à plus de 70% pour un raprochement tandis que de l'autre côté de l'ile (qui était sure d'adhérer) ce fut l'inverse.</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-13T22:12:33Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1441 2006-11-13T22:12:33Z <p>Il est vrai que la question chypriote (complexe) est précisément effectivement l'un des points sur lesquels ''achoppe'' actuellement singulièrement la candidature de la Turquie. Sans doute aurait-il mieux vallu - plutôt que de nous embarquer dans une telle affaire et dans de telles complications - ne pas accepter Chypre dans l'UE avant aboutissement d'un processus de paix bilatéral, à l'heure actuelle aujourd'hui encore en suspend.</p> <p>Traîter la communauté turque de Chypre (qui vit là depuis au moins le XVIe siècle) comme tout autant d'occupants est quelque chose que je trouve, pour ma part, très excessif. Le problème géopolitique posé ici étant - bien évidemment - beaucoup plus complexe que cela. A ce sujet, on consultera donc cet excellent article de nos partenaires et amis des « Euros du village » sur cette question (Voir lien ci-dessous).</p> Turquie / Union Européenne : les raisons d'une rupture annoncée 2006-11-13T18:29:28Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1440 2006-11-13T18:29:28Z <p>La Turquie est actuellement un état qui occupe militairement l'Europe (Chypre). Comment est-il seulement envisageable d'entamer des négociations d'adhésion avec un pays qui nous occupe militairement ? Quel sens peut avoir cette démarche, sinon de vider l'Europe de toute substance politique et n'en faire qu'un vaste ensemble financier (et même pas économique) ?</p> Turquie / Union Européenne : les raisons de la rupture 2006-11-10T22:08:37Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1417 2006-11-10T22:08:37Z <p>En même temps je ne pense pas non plus qu'il faille absolument considérer les choses de façon aussi catégorique.</p> <p>A vrai dire, la ''suffisance'' qui consiste à dire ''je suis un pays d'Europe, donc je dois absolument en être'' (et j'ai donc le droit de ''dénaturer'' le projet politique initial en l'infiltrant de l'intérieur...) n'est pas non plus un strict monopole de la seule diplomatie turque (Cf. actuelles attitudes britanniques et polonaises officielles, entre autres...).</p> <p>Maintenant et cela dit, je pense que nos amis turcs savent aujourd'hui parfaitement et pertinemment ce qu'ils doivent faire exactement s'ils veulent absolument entrer dans l'Union. A ce titre, il ne tient donc qu'à eux de s'y conformer (et aux autorités de l'UE de faire, en tout état de cause, preuve de sérieux, de cohérence politique et de rigueur).</p> <p>Bref : nous ne devons certes pas signer de chèque en blanc, mais nous ne devons pas davantage insulter l'avenir. Et, cela dit, qui vivra verra.</p> Turquie / Union Européenne : les raisons de la rupture 2006-11-10T19:54:37Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1414 2006-11-10T19:54:37Z <p>Un « dû », c'est exactement ça ! La Turquie s'imagine que son adhésion est un dû et qu'elle peut se plier aux règles européennes à la carte, en l'occurrence qu'elle peut notamment zapper le sujet chypriote.</p> <p>Je crois aussi que l'Europe communautaire politique devrait rester notre priorité et que ce n'est certainement pas en arrimant la Turquie qu'on va y arriver.</p> <p>Et un petit coup de gueule en finitude...</p> Turquie / Union Européenne : les raisons de la rupture 2006-11-09T20:14:53Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1412 2006-11-09T20:14:53Z <p>Il est vrai qu'il est assez préoccupant de voir que certains Etats européens (sous prétexte qu'ils sont ou auraient leurs territoires géographiques ''placés'' sur le continent ''Europe'') considèrent désormais leur adhésion à l'Union européenne comme s'il s'agissait là d'un dû.</p> <p>De même qu'il est tout aussi préoccupant de voir que nos dirigeants européens et nationaux ne semblent plus guère considérer l'UE que comme une vague espèce de technostructure devant servir ''à tant bien que mal gérer le vivre-ensemble continental'' et non plus comme un projet politique intégrateur, spécifique et vraiment original.</p> <p>Et je suis, moi aussi, de ceux qui estiment que l'Europe communautaire doit urgemment redevenir ce qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être : un projet politique supranational de démocratie transnationale, et non pas une ''technostructure'' dont l'adhésion est un ''dû'' à caractère semi-automatique au terme d'un processus d'adhésion régi par de seules règles d'ordres strictement techniques.</p> Turquie / Union Européenne : les raisons de la rupture 2006-11-09T12:32:51Z https://www.taurillon.org/Turquie-Union-Europeenne-les-raisons-d-une-rupture-annoncee#comment1409 2006-11-09T12:32:51Z <p>Pour le premier ministre turc : « la question chypriote est une question politique et ne constitue pas une obligation dans le contexte de notre processus d'adhésion, qui est de nature technique ».</p> <p>Ces propos démontrent bien le malentendu constant entre les candidats à l'entrée dans l'Union européenne et cette dernière.</p> <p>L'Union européenne est un processus politique et non pas technique. Ce malentendu est fatal car il permet l'entrée dans l'Union de pays qui n'ont rien à y faire car ils n'en partagent pas les objectifs. La Commission et le Conseil, sans doute parce qu'ils ont perdus toute perspective d'avenir cohérente sur le devenir de l'Union laissent ce malentendu persister et sont particulièrement coupable.</p> <p>Quant à Chypre, il s'agit de l'un des Etats-membres de l'Union et la Turquie est une puissance étrangère : soit la Turquie accepte de reconnaitre cet État soit les négociations en cours sont parfaitement vide de sens et doivent être interrompues au plus vite pour travailler à une solution viable.</p>