Dans le Rhin Supérieur, le retour insidieux de la frontière - commentaires