Les Fédéralistes seraient-ils devenus des « Gauchistes » ? - commentaires Les Fédéralistes seraient-ils devenus des « Gauchistes » ? 2008-02-15T20:10:11Z https://www.taurillon.org/Les-Federalistes-seraient-ils-devenus-des-Gauchistes#comment3809 2008-02-15T20:10:11Z <p>Pas tout-à-fait, mon cher Shokut. Il faut nuancer un peu.</p> <p>En septembre 1792, la toute nouvelle « République » française était perçue comme une menace pour leurs régimes ...et pour leurs têtes couronnées...par des états européens qui se méfiaient , à juste titre, d'une France emprisonneuse de rois...et bientôt ( janvier 1793) régicide.</p> <p>A Valmy, la Révolution s'est bien défendue contre l'invasion prusso-autrichienne, c'est vrai, mais c'était contre une menace qu'elle avait elle-même déclanchée par son zèle anti-monarchique. Et non pas à cause d'une hostilité spontanée de l'Europe à « la gauche » révolutionnaire française.</p> Les Fédéralistes seraient-ils devenus des « Gauchistes » ? 2007-07-16T10:54:06Z https://www.taurillon.org/Les-Federalistes-seraient-ils-devenus-des-Gauchistes#comment2643 2007-07-16T10:54:06Z <p>« L'unification Europèenne est une sensibilité qui traverse tout le spectre politique. Seulement en france, en ce moment, comme vous le faites remarquer, le narcissisme ethnocentrique propre a notre pays centralisé s'est deplacé vers la gauche. »</p> <p>Ca alors, la gauche serait pour l'indépendance et la souveraineté des Nations ? Mais franchement ce n'est pas une nouveauté. Depuis Robespierre jusqu'à Georges Marchais, la gauche a toujours été pour l'indépendance et la souveraineté nationale.</p> <p>Et d'ailleurs souvenez-vous : quand la gauche française a t elle été confrontée pour la première fois à l'Europe ? C'était à Valmy, déjà à l'époque l'Europe voulais imposer son modèle politique à la France.</p> Les Fédéralistes seraient-ils devenus des « Gauchistes » ? 2007-07-14T19:27:05Z https://www.taurillon.org/Les-Federalistes-seraient-ils-devenus-des-Gauchistes#comment2635 2007-07-14T19:27:05Z <p>MaitreSinh, les gens comme Altiero Spinelli existent, c'est une réalité. Mais je pense qu'il était aussi de marquer notre opposition à ceux qui prétendent qu'il faille tout raser parce que la construction communautaire serait quelque chose de mauvais. Nous nous devons d'être exigeant avec ce projet magnifique qu'est notre Europe et donc de dénoncer ses travers puisqu'il y en a. Cependant nous devons aussi comme vous le dîtes bien lutter contre notre tendance bien française à croire que nous portons seuls le poids du progrès.</p> <p>Si M. Mélenchon, par exemple, dit qu'il est pour un référendum, c'est très bien. Mais il faudrait alors qu'il consièdre aussi bien le vote d'un Lituanien que cela d'un Français.</p> <p>Par ailleurs, si demain, un traité européen était soumis par référendum, il faudrait aussi voir quel sera son discours sur le besoin d'une Europe politique, même fondée sur notre Europe communautaire...</p> Les Fédéralistes seraient-ils devenus des « Gauchistes » ? 2007-07-13T11:51:58Z https://www.taurillon.org/Les-Federalistes-seraient-ils-devenus-des-Gauchistes#comment2633 2007-07-13T11:51:58Z <p>Je crois que l'article concerne essentiellement l'extrême gauche française dont les thèses social-nationalistes ont polluées le débat politique en France en 2005 empêchant les Français de bénéficier d'un véritable débat sur le traité constitutionnel européen.</p> <p>En effet vous avez raison de citer Philippe Herzog, aujourd'hui animateur d'une association, <a href="http://www.confrontations.org/" class='spip_out' rel='external'>Confrontations Europe</a> qui apporte une contribution de qualité au débat européen.</p> <p>Il faut également citer <a href='https://www.taurillon.org/+-altiero-spinelli-113-+' class='spip_in'>Altiero Spinelli</a> qui était justement affilié au Parti communiste italien et avait été emprisonné pour cet engagement. Mais bien sur le Parti communiste italien est un cas particulier.</p> Les Fédéralistes seraient-ils devenus des « Gauchistes » ? 2007-07-13T09:31:59Z https://www.taurillon.org/Les-Federalistes-seraient-ils-devenus-des-Gauchistes#comment2632 2007-07-13T09:31:59Z <p>Vous oubliez les eurocommunistes italiens dont plusieurs membres ou anciens membres ont occupé ou occupent de très hautes fonctions dans l'Union, et qui ont toujours été tres favorables a l'intégration européenne, sans ambigüité.</p> <p>L'unification Europèenne est une sensibilité qui traverse tout le spectre politique. Seulement en france, en ce moment, comme vous le faites remarquer, le narcissisme ethnocentrique propre a notre pays centralisé s'est deplacé vers la gauche.</p> <p>En France, il y a quand meme eu au PC Philippe Herzog, et depuis longtemps.</p> <p>Rouge, Rose, bleue pale, bleu, pourvue qu'elle ne soit pas noire, vive l'Europe unie.</p> Les Fédéralistes seraient-ils devenus des « Gauchistes » ? 2007-07-13T06:31:46Z https://www.taurillon.org/Les-Federalistes-seraient-ils-devenus-des-Gauchistes#comment2631 2007-07-13T06:31:46Z <p>Merci Fabien pour cet article qui recoupe les réflexions que m'a inspiré l'interview sur <a href="http://www.touteleurope.fr" class='spip_out' rel='external'>touteleurope.fr</a>.</p> <p>Ce qui caractérise les fédéralistes est en effet l'attachement de ceux-ci à la participation citoyenne dans la construction européenne et l'objectif de construire en Europe la première démocratie internationale, relativisant de ce fait la notion d'État-nation.</p> <p>Il est donc sans surprises que nous soyons <a href="http://www.taurillon.org/Mini-traite-pourquoi-il-faudra-peut-etre-dire-Non" class='spip_out' rel='external'>les premiers à nous offusquer</a> du sinistre Nice+ concocté en guise de sortie de crise par nos gouvernements en lieu et place de la démarche constitutionnelle initiée par la Convention sur l'avenir de l'Europe.</p> <p>Mais ce qui constitue pour les fédéralistes leur engagement premier n'est pour les sociaux-nationalistes qu'un argument de plus en appui de leur rhétorique anti-européenne.</p> <p>Déclamer un objectif démocratique ambitieux est bel et bon mais cette posture reste purement factice si on refuse de définir les étapes intermédiaires vers un tel objectif et si l'on rejette les progrès dans cette direction car ils sont insuffisant.</p> <p>S'il est légitime de se poser la question de savoir si la ligne rouge a été franchie par les gouvernements en convoquant une CIG pour rédiger un mini-traité qui comporte de nombreux reculs au regard du traité constitutionnel ratifié par une majorité d'Etats-membres, rejeter le traité constitutionnel parce qu'il n'était pas parfait relevait d'une démarche parfaitement contre-productive comme on en a eu depuis la preuve. A un progrès modeste mais réel on a substitué un recul significatif dans la méthode comme sur le fond. Au final l'extrême-gauche et ceux qui l'ont suivis ont été au service du nationalisme.</p> <p>Admettons que l'on puisse obtenir ce qui est demandé : une assemblée constituante, une constitution. Les Européens ne partageant pas l'idéologie des gauchistes, et les Français non plu comme on l'a vu lors des élections de mai-juin, une telle assemblée ressemblera plus ou moins au Parlement européen dans sa composition politique. Ceci nous permettrait d'obtenir certainement une excellente Constitution et satisferait les fédéralistes mais l'extrême-gauche se verrait conduite à la combattre car de toute évidence l'économie de marché ne serait nullement remise en cause.</p> <p>C'est là que repose l'impasse des tenants de cette idéologie : ils dénoncent les violations de la démocratie mais la démocratie, incompatible avec le communisme, ne peut que les condamner implacablement.</p>