Pour des systèmes éducatifs plus ouverts sur l’Europe - commentaires Pour des systèmes éducatifs plus ouverts sur l'Europe 2007-11-29T13:06:19Z https://www.taurillon.org/Pour-des-systemes-educatifs-plus-ouverts-sur-l-Europe,01800#comment3107 2007-11-29T13:06:19Z <p>Parler anglais est la clé de tous les succès ? Ce n'est pas si sûr. Depuis 2005, les Britanniques ont pris conscience de l'importance de parler plusieurs langues. En particulier, le français, l'allemand, l'espagnol et le russe. Une étude du CILT, organisme pour la promotion des langues, subventionné par l'Etat, démontre que les entreprises pourraient améliorer de 40 % leur chiffre d'affaires si leurs employés maîtrisaient mieux d'autres langues. Depuis deux ans, au mois de novembre 2007, une semaine est consacrée à la promotion du plurilinguisme auprès des jeunes d'âge scolaire. Des travaux pratiques et des cas concrets leur permettent d'appréhender la place des langues dans l'entreprise. De nombreux établissements scolaires y participent. Rien n'est jamais définitif. Quand à la mobilité, cela est surtout un étét d'esprit. JM Chevallier</p> Pour des systèmes éducatifs plus ouverts sur l'Europe 2007-11-10T08:16:02Z https://www.taurillon.org/Pour-des-systemes-educatifs-plus-ouverts-sur-l-Europe,01800#comment3056 2007-11-10T08:16:02Z <p>Bonjour, vous allez être étonnés, mais je ne suis pas d'accord...</p> <p>Fuite en avant dans une voie sans issue : la mobilité butera toujours sur la barrière des langues, même en doublant, triplant, quadruplant les sommes investies en vain dans des échanges. Outre les à-côtés : augmentation du trafic routier, de la pollution, voire des accidents. gabegie financière, favoritisme, etc.</p> <p>Ce mot de mobilité revient sans cesse comme un mantra pour éviter de mettre à plat la question linguistique et l'oligolinguisme de Bruxelles. L'union européenne sera une réalité le jour où on pourra être un vrai Européen sans passer ses vacances d'hiver à Gstaadt, ses vacances d'été en Croatie, coller ses enfants dans une école privée de Bruxelles polyglotte et forcément européenne, et les envoyer en stage aux States ou à la City.</p> <p>L'Union européenne sera une réalité quand on pourra naturellement être un Européen.</p> <p>Vous savez ce que j'en pense, la solution simple, peu coûteuse, démocratique et rationnelle est disponible et coonnue, reste à en convaincre les politiques et les médias qui soutiennent massivement l'anglais.</p> <p>Le plurilinguisme, lui, n'a rien à voir avec une semaine d'échange : lorsqu'on est nommé dans un pays pour quelques années, on apprend un peu sa langue, par respect pour le pays hôte et parce que c'est plus efficace pour le « business », et quand on va bosser ailleurs, on recommence dans une autre langue. Pour cela, nul besoin de se voir imposer l'anglais dès le CE1.</p> <p>Il faut cesser de culpabiliser les jeunes et les moins jeunes ; le problème n'est pas du tout dans le système éducatif, mais dans l'oligolinguisme institutionnel de l'UE.</p>