Albert Einstein, fédéraliste - commentaires Albert Einstein, fédéraliste 2008-12-14T16:56:51Z https://www.taurillon.org/albert-einstein-federaliste#comment5962 2008-12-14T16:56:51Z <p>Je me permets de rajouter un petit commentaire :</p> <p>La publication de cet article, en ce jour (décision du nouveau rédacteur en chef du webzine...) est d'autant plus opportune qu'elle se produit quelques jours à peine après la sortie cinéma du nouveau film de SF <i><a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_o%C3%B9_la_Terre_s%27arr%C3%AAta_(film,_2008)" class="spip_out" rel='nofollow external'>« Le jour où la Terre s'arrêta »</a></i> de Scott Derrickson (avec l'acteur Keenu Reeves, en tête d'affiche) :</p> <p>Remake du classique et depuis lors cultissime <i><a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_o%C3%B9_la_Terre_s'arr%C3%AAta" class="spip_out" rel='nofollow external'>« The Day the Earth Stood Still »</a></i> de Robert Wise (1951), avec l'acteur-titre Michael Rennie (références bien connues pour tous les amateurs du fameux titre d'ouverture du <i>"Rocky Horror Picture Show"</i> : <i>"Science Fiction / Double Feature"</i>...).</p> <p>La parenthèse cinématographique (et musicale...) paraîtra ici sans doute osée, voire complètement incongrue (dans un magazine essentiellement tourné vers les problématiques "européennes"...) mais il s'agit là de rappeler que les fédéralistes "mondialistes" - tels Einstein - ont toujours eu pour soucis essentiel d'essayer de trouver et formuler des réponses globales à des problèmes dramatiques touchant là l'Humanité en son entier (puisque la menaçant jusque dans sa survie...).</p> <p>En 1951, comme alors Einstein, il s'agissait là - en pleine guerre froide et en plein mcCarthysme - de pointer du doigt la <strong>menace nucléaire</strong>. Aujourd'hui, il s'agit là de sensibiliser sur la désormais incontournable <strong>question environnementale</strong>. Dans un cas comme dans l'autre, c'est ni plus ni moins que la survie de l'espèce humaine qui est en jeu. Et dans un cas comme dans l'autre, c'est une réponse collective (une remise en question "civilisationnelle" ?) qui est attendue.</p> <p>Quant aux "Entités extra-terrestres" du film, qu'elles soient compatissantes ou menaçantes, en fait peu importe : instruments de la providence (si seulement elle existe...), ils ne sont en fait là qu'un miroir tendu par le destin qui nous permet ainsi de mieux y voir le fruit de nos erreurs (et la nécessité d'une prochaine mais radicale remise en question...).</p> <p>Une thématique déjà longuement abordée par le « 7e Art », en son "rayon" films-catastrophe (i. e : <strong>"Quelle réponse collective apporter aux grandes menaces globales du futur : changement climatique, astéroïde, holocauste nucléaire, pandémie virale", etc</strong>), ainsi que dans l'article cité en référence ci-dessous...</p> <p>Menaces face auxquelles l'idée même de "souveraineté nationale" paraît enfin pour ce qu'elle est quand la survie même de l'Humanité en son entier est mise en danger par l'égoïsme national : une illusion dérisoire et une sinistre blague...</p>