L'Union européenne et la santé de ses citoyens - commentaires De l'aptitude à écrire convenablement les noms propres 2009-04-28T19:35:04Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6662 2009-04-28T19:35:04Z <p>Photocopié par l'AFrAV, un article du Parisien qui détaille davantage cet aspect du problème (bravo à eux pour cette honnêteté sur un sujet où les illusions règnent) : <a href="http://www.francophonie-avenir.com/Index_BL_Fraudes_des_universit%C3%A9s_autour_du_francais.htm" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.francophonie-avenir.com/Index_BL_Fraudes_des_universit%C3%A9s_autour_du_francais.htm</a></p> De l'aptitude à écrire convenablement les noms propres 2009-04-25T19:08:14Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6642 2009-04-25T19:08:14Z <p>A la radio, ainsi que sur l'article dont vous indiquez le lien, la question du niveau très faible en français de ces étudiants, donc de leur notes qui auraient été très basses sans favoritisme, a été évoqué :</p> <p>« Récemment, le président de l'université, Laroussi Oueslati, reconnaissait que certains étudiants n'avaient pas le niveau de français requis. Selon Le Monde, les enquêteurs pensent que des Chinois venaient acheter un diplôme français, qui embellissait leur CV une fois de retour en Chine. »</p> <p>C'est donc bien la difficulté d'étudier dans une langue étrangère qui est aussi en cause dans cette affaire (assez embrouillée pour l'instant), même si ce n'est qu'efleuré par Le Nouvel obs ou les commentateurs, sujet tabou comme toujours, surtout au Nouvel obs...</p> De l'aptitude à écrire convenablement les noms propres 2009-04-25T17:45:03Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6641 2009-04-25T17:45:03Z <p>Je trouve difficile d'interpréter comme vous le faites<a href="http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20090416.OBS3524/trafic_presume_de_diplomes__luni_se_constitue_partie_ci.html" class="spip_out" rel='nofollow external'>l'affaire de Toulon</a>. Cela ne remet pas en cause la difficulté d'étudier dans une langue étrangère, mais ce qui s'est passé à Toulon est un problème tout autre.</p> De l'aptitude à écrire convenablement les noms propres 2009-04-25T16:10:33Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6639 2009-04-25T16:10:33Z <p>Désolé, simple erreur de frappe ou de distraction, je ne me rappelle plus, n'y voyez aucune malice. Par contre, la simple mention « (sic) » me paraît un argument un peu court pour contester que les langues étrangères sont un obstacle considérable, et par de nombreux aspects. La récente affaire (enquête en cours) de présumé trafic de dipliômes universitaires achetés par des étudiants chinois à Toulon est également là pour nous rappeler à quel point étudier dans une langue étrangère est difficile, quoi qu'en dise la propagande européenne et les louanges béats sur Erasmus, et Erasmus mundus.</p> De l'aptitude à écrire convenablement les noms propres 2009-04-24T19:27:51Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6635 2009-04-24T19:27:51Z <p>Je comprends, un peu tardivement, que « Danoso » est une amusante déformation de mon nom, et donc que ce commentaire m'était adressé...</p> <p>Krokodilo, je conviens que mon nom est espagnol, et je sais que les langues étrangères constituent pour vous un « obstacle considérable » (sic), mais de grâce, ne m'écorchez pas aussi brutalement dans un message qui prône la maîtrise de la langue... :)</p> L'Union européenne et la santé de ses citoyens 2009-04-22T19:51:31Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6618 2009-04-22T19:51:31Z <p>Danoso et Latina, est-ce que vous, personnellement, vous avez suivi un an de cours dans une langue qui vous est totalement étrangère ? Etes-vous capables de suivre un an de cours de biologie en italien, en allemand , en hongrois ? En outre, une fois de retour dans votre propre pays, vous ne connaitrez même pas le vocabulaire correspondant dans votre langue !</p> <p>Assez de démagogie : une langue étrangère n'est pas une passerelle mais un obstacle considérable et , si les études médicales ont échappé pour l'instant à cette folie d'harmonisation, qui, traduite du jargon européen, signifie anglicisation totale des études supérieures, tant mieux ! Nous ne sommes pas la Suède, dont la langue est vouée à la disparition à moyen terme, ayant déjà perdu son vocabulaire technique.</p> L'Union européenne et la santé de ses citoyens 2009-04-22T04:55:49Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6614 2009-04-22T04:55:49Z <p>Merci pour cet article. Au lendemain d'un dialogue avec P.-M. Coûteaux qu'avaient invité un groupe de jeunes citoyens préoccupés, à juste titre, par l'approche de l'échéance européenne, que LE TAURILLON me permette encore ce matin quelques images pour résumer la situation actuelle de l'Union européenne apparemment en pleine crise de croissance : il faut effectivement patience, espérance et projets pour passer de l'acné juvénile à la maturité saine et féconde. Mais, de grâce, empêchons que l'Europe soit confisquée aux citoyens, que les jeunes Européens voient l'horizon se refermer alors qu'ils se réjouissent de respirer enfin plus largement !</p> <p>Il nous faut bel et bien, surtout en matière d'études et de médecine, PLUS D'EUROPE, c'est-à-dire une concertation courageuse et généreuse, une ouverture active et inventive, une harmonisation réelle et visible : bref, il nous faut développer dans l'Union EUROPEENNE la transparence, certes impliquée par notre nom qui en grec signifia « Vaste-Vue », mais d'une part dynamique - dans le sillage des communications sur mer que perfectionna la région natale d'EUROPE - et d'autre part substantielle - grâce à l'écriture découverte, puis offerte, par le même peuple phénicien : d'ailleurs, les langues de l'Union EUROPEENNE constituent davantage des passerelles que des obstacles, étant presque toutes indo-européennes, donc aptes à... l'adaptation !</p> <p>Venue de si loin dans l'espace et la mémoire, formée d'une diversité tour à tour chaotique et chatoyante, portant les stimates à la fois des guerres anciennes et de sa récente naissance à la paix, après trois mille ans d'existence toponymique et historique, après un demi-siècle de construction européenne, après des élargissements successifs, l'heure semble venue pour que L'EUROPE sorte de son inertie comme de sa vieillesse, pour qu'elle corrige ses défauts conjoncturels en développant ses atouts essentiels, pour qu'elle grandisse en conscience, en sagesse, en engagements, pour qu'elle incarne enfin la jeune EUROPE abandonnant ses limites et sa timidité de manière à voir, aimer, créer.</p> L'Union européenne et la santé de ses citoyens 2009-04-21T20:52:46Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6613 2009-04-21T20:52:46Z <blockquote class="spip"> <p>les études de médecine sont une exception remarquable au système de Bologne, et restent peu concernées par les programmes d'échange européens</p> </blockquote> <p>et bien voilà un nouveau sujet d'article très intéressant :-P</p> L'Union européenne et la santé de ses citoyens 2009-04-21T18:03:13Z https://www.taurillon.org/L-Union-europeenne-et-la-sante-de-ses-citoyens#comment6611 2009-04-21T18:03:13Z <p>Au-delà des méthodes d'évaluation communes, des normes minimales et objectifs communs que l'Union serait capable de proposer, on pourrait réfléchir aux moyens d'harmoniser les études de médecine à l'échelle européenne, et d'une manière générale de promouvoir l'excellence des formations médicales et leur adéquation aux besoins de la santé publique. Pour le moment, les études de médecine sont une exception remarquable au système de Bologne, et restent peu concernées par les programmes d'échange européens.</p> <p>Parions que si une réflexion globale était menée sur la formation médicale en Europe, et que si les études de médecine étaient davantage ouvertes à la mobilité, l'instauration de méthodes d'évaluation et de normes communes seraient bien plus faciles. Cette harmonisation des formations médicales resterait sans doute un chantier complexe, mais c'est une piste de réflexion qu'il serait bon de considérer : la médecine ne pourra pas rester une éternelle exception dans un paysage universitaire européen qui se fédère d'année en année.</p>