La difficile reconnaissance européenne des droits des homosexuels - commentaires La difficile reconnaissance européenne des droits des homosexuels 2009-10-21T06:48:13Z https://www.taurillon.org/La-difficile-reconnaissance-europeenne-des-droits-des-homosexuels#comment7496 2009-10-21T06:48:13Z <p>« En particulier, un catholique sincère sera probablement opposé à un changement de la définition du mariage »</p> <p>Précisément : personne ne demande de changer la définition du mariage catholique, le seul qui devrait préoccuper le catholique. Vouloir définir le « mariage » civil selon les critères de la religion c'est précisément discriminatoire envers ceux qui ne partagent pas cette religion. Redéfinir le mariage civil ne nuira en rien aux droits des catholiques. Ne pas le faire maintien une discrimination de facto envers une partie de nos concitoyens.</p> La difficile reconnaissance européenne des droits des homosexuels 2009-10-21T06:45:28Z https://www.taurillon.org/La-difficile-reconnaissance-europeenne-des-droits-des-homosexuels#comment7495 2009-10-21T06:45:28Z <p>Il y a une contradiction dans ton raisonnement : tu nous dit que rien n'empêche aujourd'hui un homosexuel de se marier (sous entendu avec une personne du sexe opposé selon l'état actuel du droit). Si l'on devait retenir ton argumentation sur ce point alors redéfinir le mariage ne serait en rien un droit « spécifique » pour les homosexuels puisque rien n'empêcherait un hétérosexuel d'épouser une personne du même sexe. :-P</p> <p><strong>En réalité il y a bien discrimination : un hétérosexuel peut épouser la personne de son choix mais un homosexuel ne le peut pas.</strong></p> <p>Le fondement du problème est que le droit mêle deux choses qui devaient être différentes : la tradition religieuse du mariage qui remplissait autrefois une fonction sociale, et la fonction sociale du mariage qui est la définition d'un contrat de vie commune entre deux personnes. En soi le mariage civil est un héritage du conflit entre l'Eglise et l'Etat, la République ayant repris à sa charge des fonctions sociales autrefois assurées uniquement par l'Eglise, elle a repris en même temps, pour se légitimer dans ce rôle, certains de ses caractéristiques. Aujourd'hui, alors que la société a évoluée, il serait à la limite souhaitable d'abandonner tout simplement la notion de mariage civil, et de ne proposer qu'un PACS amélioré, ou au minimum d'en retirer les caractéristiques les plus désuetes et discriminatoires.</p> La difficile reconnaissance européenne des droits des homosexuels 2009-10-20T15:14:06Z https://www.taurillon.org/La-difficile-reconnaissance-europeenne-des-droits-des-homosexuels#comment7491 2009-10-20T15:14:06Z <p>Il est très important de ne pas mélanger l'homophobie qui est une agression dirigée contre les personnes homosexuelles avec la question plus générale de droits spécifiques accordés ou non aux homosexuels.</p> <p>Le problème posé par les activistes LGBT (à ne pas confondre avec les homosexuels eux-mêmes) est qu'ils font trop souvent l'amalgame entre l'un et l'autre - de la même manière qu'Israël a beau jeu d'assimiler les critiques de sa politique à de l'antisémitisme pour mieux diaboliser les premières.</p> <p>S'il faut absolument lutter contre l'homophobie, comme contre tous les comportements agressifs, discriminatoires ou violents, la question d'ouvrir de nouveaux droits aux personnes homosexuelles est fondamentalement différente.</p> <p>Ainsi la question dite du « mariage homosexuel » est-elle souvent prise comme exemple d'une discrimination alors qu'en réalité nul homosexuel n'a jamais été empêché de se marier. Ce qui est contesté par les militants LGBT est la définition même du mariage, et non le droit de se marier. On peut discuter de l'opportunité de redéfinir le mariage comme union de deux personnes y compris du même sexe, mais il s'agit bien d'ouvrir des droits spécifiques et nouveaux aux homosexuels, et non d'abolir une discrimination (qui n'a jamais existé en ce domaine).</p> <p>Quant à la question de l'homoparentalité, elle peut revêtir un caractère discriminatoire ou non, selon le cas : <br /><img src='https://www.taurillon.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> si une adoption permise par la loi à un célibataire est interdite à un homosexuel, il s'agit bien d'une discrimination puisque seule l'orientation sexuelle est prise comme prétexte pour l'interdiction (sous réserve évidemment que l'enquête de moralité se conclue favorablement, mais cela vaut pour tous) ; <br /><img src='https://www.taurillon.org/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> si la condition légale d'une adoption est qu'elle se fasse par un couple marié, et que l'homosexuel en question n'est pas marié (et pour cause), il n'y a évidemment pas discrimination (ou alors, un célibataire est aussi discriminé pour son célibat).</p> <p>Bref, en ces questions particulièrement sensibles il est nécessaire de conserver une rigueur de l'analyse et de l'expression et de ne pas mélanger des choses qui sont de nature différentes, sans quoi on se dirigerait vers une confusion dangereuse et peu propice à un débat serein.</p> <p>En particulier, un catholique sincère sera probablement opposé à un changement de la définition du mariage, mais sera tout autant opposé aux discriminations en tous genres, y compris évidemment à l'encontre des personnes homosexuelles. Si les catholiques italiens de droite comme de gauche ont voté contre ce texte, c'est peut-être qu'il n'était pas très clair.</p> La difficile reconnaissance européenne des droits des homosexuels 2009-10-20T10:02:40Z https://www.taurillon.org/La-difficile-reconnaissance-europeenne-des-droits-des-homosexuels#comment7489 2009-10-20T10:02:40Z <p>L'Italie ne pourra pas devenir un grand pays de droits si elle ne s'affranchit pas du diktat de l'Eglise et de l'omniprésence du réseau Berlusconi. Le retard italien sur les questions LGBT fait vraiment peur. Si le Parti Démocrate n'est pas en mesure de s'opposer comme un homme, alors les choses ne changeront pas. Espérons que la directive communautaire en question soit suffisamment forte pour pousser ces Etats récalcitrants à avancer. Mais avec un Parlement majoritairement conservateurs et chrétiens et un Conseil majoritairement à droite, il y a malheureusement peu de chance pour qu'une directive audacieuse voit le jour sur ce thème. Comme quoi, il était important de voter en juin aux européennes !</p>