Citoyens européens, demain nous roulerons vert ! - commentaires Citoyens européens, demain nous roulerons vert ! 2010-06-14T23:55:47Z https://www.taurillon.org/Citoyens-europeens-demain-nous-roulerons-vert#comment8466 2010-06-14T23:55:47Z <p>Pour revenir sur ce problème, un scénario GRIP (Greenhouse Gases Regional Inventory Protocol) particulièrement illustratif a été présenté cet après midi lors du colloque « Villes durables : quelle contribution la société civile peut-elle apporter » organisé à Bordeaux par le CESE.</p> <p>Ainsi, un membre du Ministère du développement urbain et de l'Environnement de Hambourg faisait remarquer que, d'après le modèle GRIP, si l'on substitue à Hambourg pour le fonctionnement des véhicule 50% d'énergie fossile par de l'énergie électrique, cela se traduirait par un accroissement de 7% des émissions de GES !</p> <p>Cela s'explique par le fait que le mix énergétique allemand est particulièrement carboné, contrairement à celui de la France qui repose essentiellement sur le nucléaire et à celui par exemple de la Norvège qui est composé pour une part importante d'EnR.</p> Citoyens européens, demain nous roulerons vert ! 2010-06-12T10:29:07Z https://www.taurillon.org/Citoyens-europeens-demain-nous-roulerons-vert#comment8457 2010-06-12T10:29:07Z <p>Merci pour cet article de qualité sur lequel j'aurai malgré tout une remarque à faire. Vous nous dites que « L'argument régulièrement avancé consiste à dire que l'essentiel de l'électricité est produite par l'énergie nucléaire » or, si la production électrique d'origine nucléaire est critiquée du fait des risques pour l'environnement et la santé humaine liés au fonctionnement des centrales et au traitement des déchets radioactifs, elle rejette en fait très peu de GES dans l'atmosphère.</p> <p>Le véritable problème d'une stratégie de développement massif des véhicules électriques réside dans le fait que dans l'Union, mises à part la France et la Lituanie jusqu'à la fermeture récente de leur centrale de type Tchernobyl, l'électricité est issue majoritairement des énergies fossiles, fortement émettrice en GES. Pour exemple, le charbon constitue 94% du bouquet énergétique polonais.</p> <p>Ainsi, sans un accroissement considérable de la part des énergies renouvelables dans la production électrique de l'Union, et dès lors qu'une solution viable n'a pas été trouvée au problème des déchets radioactifs, cette stratégie ne sera en rien une solution pour la réduction des émissions de GES mais plutôt, comme vous le soulignez à juste titre, un moyen pour l'UE de se placer sur le marché des technologies 'vertes'.</p> Mettre la voiture électrique dans la rue ! 2010-06-11T16:00:03Z https://www.taurillon.org/Citoyens-europeens-demain-nous-roulerons-vert#comment8455 2010-06-11T16:00:03Z <p>« A terme, la voiture électrique sera la technologie dominante donc plus tôt les villes s'intéresseront aux facteurs de son développement, mieux elles seront prêtes lorsqu'elle aura atteint son niveau d'industrialisation" explique Matthew Noon, Chef de file du projet EVUE en tant que représentant de la ville de Westminster City (Grand Londres). C'est ce postulat qui a présidé à la création d'EVUE (Electric Vehicles in Urban Europe), nouveau projet URBACT lancé en décembre 2009 et qui rassemble aujourd'hui 10 villes partenaires. Parmi elles, certaines font figure de pionnières, comme Stockholm (Suède) qui possède une expérience de 15 ans sur des flottes électriques à destination des personnels municipaux et des entreprises.</p> <p>Oslo (Norvège) s'est fixée un objectif de 200 points de recharge électrique publics à fin 2010. Londres a annoncé en mai 2009 un plan ambitieux pour atteindre 100 000 véhicules électriques "dès que possible". Pour d'autres, l'enjeu est de mettre en œuvre à l'échelle locale les stratégies de développement décidées au niveau national. C'est le cas de Madrid (Espagne), de Francfort en Allemagne, mais aussi de Beja et Lisbonne au Portugal, qui sont également membres du consortium européen EVA (Electric Vehicules for Advanced Cities) qui réunit 23 villes, des constructeurs automobiles, des fournisseurs d'électricité, ainsi que des instituts de recherche. Mais à l'instar de villes partenaires d'EVUE comme Katowice (Pologne), Suceava (Roumanie) et Zografou (Grèce), beaucoup reste à faire en Europe pour que le véhicule électrique devienne une réalité en milieu urbain. »</p> <p>Plus d'infos sur le projet : <a href="http://urbact.eu/fr/header-main/actualites-et-evenements/view-one/infos-urbact/?entryId=4943" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://urbact.eu/fr/header-main/actualites-et-evenements/view-one/infos-urbact/?entryId=4943</a></p>