Discours sur l’état de l’Union européenne : il y a quelque chose qui cloche… - commentaires Discours sur l'état de l'Union européenne : il y a quelque chose qui cloche… 2010-09-23T15:24:31Z https://www.taurillon.org/Discours-sur-l-etat-de-l-Union-europeenne-il-y-a-quelque-chose-qui#comment8623 2010-09-23T15:24:31Z <p>Je dois reconnaître que je suis particulièrement troublé par ta conclusion. Pourtant, le fond de l'article est en accord avec les tréfonds de ma pensée. Cependant, je refuse de penser qu'il existe un non-choix. Dites oui à l'Europe volontairement. Sinon, tôt ou tard, vous serez contraints de l'accepter (non sous une menace physique mais en raison de problèmes économiques - Tu utilises la Grèce en exemple). Si un jour (et je souhaite ardemment qu'il arrive), l'Europe se fait. Alors, oui, elle ne peut et doit se faire qu'avec le plein accord de ses citoyens, pas un accord volé faute de mieux, un accord voté et sans crainte aucune.</p> <p>L'Europe n'est pas une impasse sur laquelle les gens s'écrasent pour former un tas plus grand. L'Europe est un projet, un grand projet pour vivre ensemble</p> <p>(cf Ernest Renan, Qu'est qu'une nation</p> <p>PS : Soyons patients, mais actifs dans la construction de l'Europe de demain</p> Discours sur l'état de l'Union européenne : il y a quelque chose qui cloche… 2010-09-22T04:49:57Z https://www.taurillon.org/Discours-sur-l-etat-de-l-Union-europeenne-il-y-a-quelque-chose-qui#comment8619 2010-09-22T04:49:57Z <p>Laissez-moi comme à l'ordinaire saisir les mots publiés par le TAURILLON et rebondir avec eux : la cloche a sonné, fini de clocher !</p> <p>Car l'heure est venue depuis longtemps d'aimer L'EUROPE et de le prouver, chacun à sa place, pour qu'elle ne boîte plus, qu'elle ne soit pas soumise, mais qu'elle aille au rythme courageux et généreux que lui impriment depuis des millénaires un divin TAURILLON grec et l'infatigable figure d'Europe la Phénicienne, certes enlevée par lui par-delà mer et nuit, mais incarnant précisément nos moyens de contact inépuisables : les techniques nautiques et l'art alphabétique, eux aussi d'origine phénicienne.</p>