Cours de langues - commentaires Cours de langues 2006-07-29T00:58:01Z https://www.taurillon.org/Cours-de-langues#comment897 2006-07-29T00:58:01Z <p>Je suis moi aussi déçu que vous ne traitiez pas le cas du Royaume-Uni, et aussi de l'Irlande (que je connais moins).</p> <p>Le niveau et les efforts en langues étrangères sont très bas dans ces pays (notamment en Angleterre), mais surout le sont de plus en plus. Comment ne pas voir que c'est la domination (exponentielle) de l'anglais en Europe qui en est la cause, creusant de plus en plus un fossé entre les îles britanniques et le continent, menaçant ainsi la cohésion de l'Europe, et l'égal traitement de tous ?</p> Cours de langues 2006-03-15T19:08:07Z https://www.taurillon.org/Cours-de-langues#comment372 2006-03-15T19:08:07Z <p>Je me permets de répondre à vos interrogations :</p> <p>(1) La spécificité de la Hongrie (i. e : qui la rend visiblement ''rétive'' à l'apprentissage des langues ''autres'' que le magyar) tient probablement au fait que ce pays ait, historiquement, oscillé entre divers impérialismes subis (les ottomans, les habsbourg, les nazis, les soviétiques...) et une affirmation nationaliste à fleur de peau, tout du moins au XIXe siècle (avec de très dures politiques internes de ''magyarisation'' forcée des ''minorités'' slaves, par exemple...).</p> <p>Et ce, sans même parler du caractère profondément différent de la langue magyare (i. e : ''hongroise''), langue finno-ougrienne (agglutinante) profondément différente de toutes les autres langues européennes de son environnement immédiat : langues latines, slaves ou germaniques, bref : indo-européennes, donc fondamentalement ''autres''. (Et ceci pouvant donc aussi en partie expliquer cela...).</p> <p>De même, il faut souligner que les Hongrois et la Hongrie ne sont pas non plus -historiquement parlant, tout du moins- ni un ''petit peuple'' (10 à 15 millions d'individus) ni un ''petit pays'' en Europe centrale (et là s'arrête donc toute comparaison avec le Luxembourg, par exemple...) mais bien une ancienne ''grande puissance impériale'' dans l'espace danubien (tout comme c'est aussi le cas pour la Pologne en Europe centro-orientale).</p> <p>Et tout ceci (sans même parler de l'apprentissage forcé du russe durant l'ère soviétique, que les Hongrois ne sont effectivement pas les seuls - il est vrai - à avoir subi...), tout ceci peut très bien avoir effectivement ''biaisé'' les rapports des Hongrois envers leurs voisins (ainsi que tous leurs rapports à toute autre langue que la leur).</p> <p>(2) Il était effectivement dommage de passer sous silence les très mauvais résultats linguistiques de nos amis britanniques. Nous sommes entièrement d'accord avec vous sur ce point. Et d'autant plus pour souligner avec vous que ces résultats -somme toute médiocres- le sont pour de justement souligné par vos soins ''fausses bonnes raisons''. Nous sommes effectivement complètement d'accord avec vous là dessus.</p> <p>(3) Pour le reste, je ne suis vraiment pas persuadé que nos relatives ''mauvaises performances'' françaises en termes d'apprentissage des langues vivantes (et les effectives ''bonnes performances'' de nos amis allemands en la matière...) puissent vraiment s'expliquer par de seules considérations comptables ''horaires''.</p> <p>A mon avis, à ce sujet, je crois qu'il faudrait s'interroger sur la nature véritable et sur les défauts évidents de notre système d'enseignement des langues vivantes : un enseignement beaucoup trop grammatical et sans doute trop académique, dans des classes très souvent surchargées où -finalement- on ne ''pratique'' pas assez la langue vivante vraiment en tant que telle : ''élément de culture'' et ''outil de communication''.</p> <p>Et ce, sans même parler des considérations strictement linguistiques et scientifiques, qui font que l'oreille ''formée'' par l'apprentissage précoce de la langue française soit, finalement, malheureusement assez peu ''sensible'' à la variété linguistique des autres langues avoisinantes.</p> <p>Paraît-il qu'il s'agit là d'une question de ''longueurs d'ondes'' et d'occupation du ''spectre auditif''. Mais juste vous préciser que je ne suis effectivement pas un spécialiste de ces questions... Aussi, si vous aviez des informations complémentaires à ce sujet, nous serions ravis de lire vos prochains commentaires.</p> <p>Ronan BLAISE (Rédacteur en chef).</p> Cours de langues 2006-03-15T16:17:47Z https://www.taurillon.org/Cours-de-langues#comment367 2006-03-15T16:17:47Z <p>Un article très intéressant, par son thème. Je regrette 3 défauts notables dans ce texte :</p> <p>1. Comment pouvez-vous affirmer : « Le bonnet d'âne revient, sans grande surprise, à la Hongrie » ? Les facteurs d'excellence décrits plus hauts pourraient très bien s'appliquer à ce pays, non ? Et l'appartenance au bloc soviétique n'est pas le fait de la seule Hongrie ! Quelle est la spécificité de la Hongrie. Je reste sur ma faim.</p> <p>2. Il est très dommage d'ignorer totalement l'avant-dernière place du Royaume-Uni, avec 30%, qui est véritablement, et pour de fausses bonnes raisons, dans les plus mauvais en apprentissage des langues, loin derrière la France</p> <p>3. Il est léger de comparer l'Allemagne, où le ministère considère que le 1/4 du temps « doit être consacré aux langues », et la France, où 10 % du temps l'est effectivement. Autrement dit de comparer une déclaration, un souhait et des faits.</p> <p>Merci d'avance pour vos éclaircissements.</p>