Copé/Fillon : au-delà des égos, quel signe pour l’Europe ? - commentaires Copé/Fillon : au-delà des égos, quel signe pour l'Europe ? 2012-12-05T21:16:49Z https://www.taurillon.org/Cope-Fillon-au-dela-des-egos-quel-signe-pour-l-Europe,05378#comment15579 2012-12-05T21:16:49Z <p>Au delà même du débat « Copé-Fillon », avec l'un qui serait prétendument européen-assumé, et l'autre faussement nationaliste et européen-refoulé ; il serait sans doute plus pertinent de souligner les dégâts causés par une campagne présidentielle -celle de Nicolas Sarkozy- sur son propre camp, en banalisant, en légitimant un rapport à l'UE pour le moins brutal -politique de la chaise vide, mise en accusation, remise en cause de Schengen,...</p> <p>Avec pour seule acceptation de l'Europe-et c'est ici que je ne partage pas votre analyse-, une Europe de l'austérité : une règle budgétaire aveugle, qui oblige les états, quelque soit la conjoncture, quelque soient les ressources et les capacités du pays, quelque soient les perspectives qui l'attendent, une obligation de réduction des déficits immédiate, au risque en cas de non application, de se voir imposer des sanctions financières et politiques supplémentaires : question de bien enfoncer le clou. Quelle vision ! Quelle Europe ! C'est bien là la pire façon de la faire aimer.</p> <p>En tant que pro-européen viscéralement attaché à ce projet de progrès partagé, je ne peux que dénoncer cette politique mortifère, qui accentue la difficulté des pays en souffrance, pousse à des politiques contra-cycliques (suppression de postes dans la fonction publique, arrêt des investissements, fin des grands travaux, baisse des minimas sociaux, réduction des services publics...) qui ne pourra que rendre l'Europe plus impopulaire encore.</p> <p>Le Non à ce traité, un Non au TSCG, est un oui à l'Europe ; cessons donc les facilités ! Pour créer une adhésion à l'Europe :</p> <p>Rendons la démocratique ! et non intergouvernementale (comme le prône le TSCG) : par un parlement ayant l'initiative législative, une Commission -Gouvernement Européen, des listes transnationales ; une égalité entre Parlement et Conseil de l'UE ;</p> <p>Rendons la Sociale, par l'harmonisation des fiscalités, par la lutte acharnée contre les paradis fiscaux ; par une fiscalité propre (taxe sur les transactions financières, impôt sur les bénéfices européen, par une règle des réciprocités des échanges aux frontières de l'UE pour protéger aussi bien nos normes écologiques que sociales), par le rôle de la BCE ;</p> <p>Répondons au défi écologique, en nous donnant les moyens de financer ces politiques, au lieu de les remettre à l'après-austérité !</p> <p>Bref, Soyons audacieux, soyons enfin fédéralistes : acceptons qu'il y ait une alternative en Europe, que les élections européennes soient l'occasion d'un choix entre 2 contenus, 2 politiques économiques, 2 politiques sociales. Bref l'Europe mérite bien un débat ! Ne gravons pas dans le marbre des constitutions les restrictions budgétaires et l'inter-gouvernementalisme. L'Europe vaut mieux que cela.</p>