François Hollande face à un Parlement très critique sur le budget européen - commentaires François Hollande face à un Parlement très critique sur le budget européen 2013-02-06T18:25:36Z https://www.taurillon.org/Francois-Hollande-face-a-un-Parlement-tres-critique-sur-le-budget,05523#comment15899 2013-02-06T18:25:36Z <p>« Hannes Swoboda, pour les socialistes européens, s'est exprimé en français alors qu'il est Autrichien, tout comme le Portugais José Manuel Barroso. Voilà une marque de respect pour la France et sa langue. »</p> <p>Faut pas s'étonner après que les Français passent pour des gens d'une extrême arrogance à l'étranger.</p> François Hollande face à un Parlement très critique sur le budget européen 2013-02-06T07:30:13Z https://www.taurillon.org/Francois-Hollande-face-a-un-Parlement-tres-critique-sur-le-budget,05523#comment15895 2013-02-06T07:30:13Z <p>@Chloé : comme pour toute intervention d'un chef d'Etat, les députés vice-présidents d'un groupe ou président de ce groupe qui ont la même nationalité que l'intervenant cherchent à prendre la parole. Il y a deux tours de paroles donc deux possibilités au sein des groupes d'avoir des réactions. La France a plusieurs eurodéputés « bien placés » au sein des groupes : Cohn-Bendit, De Sarnez, Trautmann et Daul s'expriment régulièrement au nom de leur groupe de toute façon.</p> <p>Marine Le Pen et De Villiers beaucoup plus rarement... surtout le Vendéen !</p> François Hollande face à un Parlement très critique sur le budget européen 2013-02-05T19:57:53Z https://www.taurillon.org/Francois-Hollande-face-a-un-Parlement-tres-critique-sur-le-budget,05523#comment15891 2013-02-05T19:57:53Z <p>Merci pour cet article qui est très intéressant !</p> <p>Une petite question : on a l'impression qu'il n"y a que des députés français qui ont parlé, est-ce un choix de l'auteur de sélectionner ceux-là, ou est-ce qu'il n'y a presque que des français au parlement européen ?</p> François Hollande face à un Parlement très critique sur le budget européen 2013-02-05T16:55:43Z https://www.taurillon.org/Francois-Hollande-face-a-un-Parlement-tres-critique-sur-le-budget,05523#comment15889 2013-02-05T16:55:43Z <p>D'accord avec Fabien Cazenave. Par ailleurs, je ne comprends pas vraiment ce que signifie « dépasser les clivages politiques pour hisser » telle ou telle chose à l'heure où il y a des clivages qui s'imposent à nous et refusent d'être dépassés, que ce soit au PE (clivages en matière de droits civils, d'environnement, de droits sociaux) ou dans le débat européen plus large.</p> <p>On n'est plus dans l'Europe de papa !</p> François Hollande face à un Parlement très critique sur le budget européen 2013-02-05T12:59:23Z https://www.taurillon.org/Francois-Hollande-face-a-un-Parlement-tres-critique-sur-le-budget,05523#comment15888 2013-02-05T12:59:23Z <p>@PJ : merci de ton commentaire. Mon analyse diverge de la tienne effectivement : la Commission est atone à cause de son isolement, ce qui est totalement voulu par son président du reste. Face aux Etats nationaux, il faut une légitimité démocratique européenne pour la Commission. Elle ne peut l'acquérir que par sa transformation en un gouvernement européen représentant la majorité des citoyens européens. Comme au niveau national du reste, un gouvernement fonctionnant comme la Commission serait rejeté par les citoyens de l'Etat.</p> François Hollande face à un Parlement très critique sur le budget européen 2013-02-05T12:47:52Z https://www.taurillon.org/Francois-Hollande-face-a-un-Parlement-tres-critique-sur-le-budget,05523#comment15887 2013-02-05T12:47:52Z <p>Félicitation pour la rapidité de publication, Quelques commentaires :</p> <p>« La coopération renforcée a été présentée par François Hollande comme la panacée. »</p> <p>Les coopérations renforcées n'étaient que des exemples. Bien que nous - JEF - ne pouvons adhérer à une logique d'Europe différenciée, pas avec tous le monde et ni sur les mêmes domaines. Bref un cache sexe pour l'Europe à la carte, même si le Président rappelât la logique d'avancées communautaires devant à terme bénéficier à l'ensemble des Etats membres, on peut douter de la viabilité d'une telle architecture.</p> <p>« Et il valide la logique de ses propos avec des exemples comme Schengen et l'Euro. Problème : il s'agit d'une Europe intergouvernementale, une Europe à la carte, où rien n'est simple pour le citoyen. »</p> <p>Il est resté ambigu mais n'a pas défendu l'approche intergouvernementale systématique. En appelant d'ailleurs à la création d'un gouvernement de la zone euro responsable devant le Parlement.</p> <p>« Preuve que la Commission européenne est seule à pouvoir faire entendre l'intérêt européen… si elle est liée à une majorité parlementaire de l'hémicycle européen ».</p> <p>Ton analyse est un peu abusive et l'atonie actuelle de la Commission te ferait plutôt mentir. Je ne suis pas certain qu'une politisation de la Commission soit favorable à la logique d'intégration qui est nécessairement technique et doit, pour l'heure, dépasser les clivages politiques pour hisser les Etats membres et les opinions publiques.</p>