« Rêve d'Europe » en Slovaquie - commentaires « Rêve d'Europe » en Slovaquie 2006-06-18T08:42:55Z https://www.taurillon.org/Reve-d-Europe-en-Slovaquie#comment668 2006-06-18T08:42:55Z <p><strong>- Résultats des Elections législatives slovaques du 17 juin 2005 : </strong></p> <p>Ici, l'enjeu du scrutin était d'accorder à Mikulas Dzurinda un troisième mandat ou de donner sa chance à la gauche, qui promet de revenir sur les réformes libérales mises en oeuvre par l'actuel gouvernement.</p> <p>Et, ce samedi, le parti « Smer » (parti d'opposition de gauche) aurait remporté les élections législatives en Slovaquie, arrivant en tête du scrutin avec 27,2% des voix d'après les sondages de sortie d'urnes.</p> <p>Néanmoins le Premier ministre sortant, le réformateur Mikulas Dzurinda, pourrait rester au pouvoir s'il s'allie avec d'autres formations de centre-droit.</p> <p>En effet, la formation de Dzurinda est quant à elle créditée de 19%. Mais avec l'aide de deux autres partis de centre-droit, le chef du gouvernement sortant pourrait totaliser 39,4% des suffrages...</p> <p>Affaire à suivre...</p> « Rêve d'Europe » en Slovaquie 2006-03-10T13:48:36Z https://www.taurillon.org/Reve-d-Europe-en-Slovaquie#comment331 2006-03-10T13:48:36Z <p>Plus exactement, il semblerait en fait que ce soit le rejet d'un accord de Concordat avec le Vatican (par l'actuel PM Mikulas Dzurinda...) qui ait provoqué le départ des chrétiens-démocrates (favorable à cet accord) du gouvernement et qui ait donc fait ''exploser'' l'actuelle coalition au pouvoir...</p> <p>(Ronan)</p> <p>Slovaquie : le rejet d'un traité avec le Vatican mène à des législatives mercredi 8 février 2006</p> <p>AFP 07.02.06 | La décision du Premier ministre slovaque Mikulas Dzurinda de rejeter un texte, qui aurait notamment permis aux médecins catholiques de refuser de pratiquer des avortements, a provoqué mardi une grave crise gouvernementale dans ce petit pays d'Europe centrale.</p> <p>A huit mois des élections législatives, la coalition gouvernementale de centre droit formée après les élections de 2002 vient en effet d'éclater à cause d'une clause dite « de conscience » inscrite dans un traité signé avec le Vatican en 2002. Le texte aurait permis aux catholiques de refuser certains actes au nom de la clause de conscience, comme, pour les médecins de pratiquer des avortements, les enseignants de professer le darwinisme ou les salariés de travailler le dimanche.</p> <p>Lundi, le Premier ministre avait fait savoir qu'il s'opposait à la ratification de ce texte qu'il a jugé « mauvais » parce qu'il « risquait de donner un poids très important à l'Eglise catholique dans le processus des décisions séculières ». Les chrétiens-démocrates du KDH qui soutenaient vigoureusement la clause ont alors décidé de se retirer de la coalition gouvernementale et annoncé mardi leur décision d'« entrer dans l'opposition ».</p> <p>Leur retrait a poussé Mikulas Dzurinda qui se retrouve désormais à la tête d'un gouvernement ultraminoritaire, à proposer d'organiser des législatives anticipées en juin, trois mois avant l'échéance normale. Consultés, les partis politiques se sont mis d'accord mardi soir sur la date du 17 juin. Le principe du scrutin anticipé doit encore être soumis au parlement jeudi, mais la majorité requise (90 voix sur 150) est d'ores et déjà assurée.</p> <p>Jusqu'au scrutin, la coalition libérale et pro-européenne formée par quatre partis de droite et de centre droit se réduira à l'Union démocratique-chrétienne slovaque (SDKU) de M. Dzurinda et au Parti de la coalition hongroise (SMK), qui disposent de 53 députés et de l'appui ponctuel de plusieurs élus indépendants. « Nous voulons tout faire pour que la Slovaquie ne perde pas sa renommée, son image (...) et sa stabilité économique : nous voulons la stabilité et non le chaos », a affirmé M. Dzurinda mardi.</p> <p>Jusqu'à présent, ce quinquagénaire libéral, démocrate et catholique avait multiplié les concessions pour préserver la cohésion de sa fragile coalition gouvernementale, à l'origine d'une série de réformes économiques et sociales radicales doublées d'un ambitieux programme de privatisation. Les chrétiens-démocrates du KDH, ouvertement opposés aux avortements et au partenariat des homosexuels, avaient ainsi obtenu gain de cause sur l'introduction du catéchisme au programme des écoles primaires.</p> <p>Sur la clause de conscience, M. Dzurinda s'est finalement refusé à tout compromis en estimant que le texte « donnerait une situation différente aux catholiques de celle des autres croyants et du reste de la population ». « Je pense que le fait de poser des ultimatums, de faire pression ou d'utiliser la violence ne peut constituer un moyen pour trouver des accords », a-t-il dit mardi.</p> <p>Les derniers sondages donnent un net avantage au jeune chef de l'opposition Robert Fico (Smer, centre gauche), alors que les dernières élections régionales de novembre avaient été marquées par une abstention très importante des électeurs slovaques.</p> « Rêve d'Europe » en Slovaquie 2006-03-10T12:56:33Z https://www.taurillon.org/Reve-d-Europe-en-Slovaquie#comment329 2006-03-10T12:56:33Z <p>La coalition au gouvernement a explosé ces dernières semaines suite à un accord signé avec le Vatican. Certains analystes voient un pôle conservateur se former entre la Pologne, la Slovaquie, la Tchéquie et peut-être la Hongrie (suivant les élections qui vont se dérouler)...</p> « Rêve d'Europe » en Slovaquie 2006-03-10T04:57:53Z https://www.taurillon.org/Reve-d-Europe-en-Slovaquie#comment323 2006-03-10T04:57:53Z <p>Prochaines échéances électorales en Slovaquie :</p> <p>Les élections législatives (anticipées) du 17 juin prochain, suite à la dissolution de l'actuelle coalition gouvernementale (le 6 février dernier) avec le départ des chrétiens-démocrates (KDH) de la coalition au pouvoir menée par le Premier ministre Mikulas Dzurinda (SDKU).</p>