Chroniques de l'Orient compliqué : - commentaires Chroniques de l'Orient compliqué : 2006-03-15T16:06:13Z https://www.taurillon.org/Chroniques-de-l-Orient-complique#comment365 2006-03-15T16:06:13Z <p>Dépêche de ''Profession politique'' précédée, il y a quinze jours déjà, le 1er mars dernier, par la dépêche suivante :</p> <p><strong>Proche-Orient : 120 millions pour l'Autorité palestinienne</strong></p> <p>La Commission est finalement revenue sur sa décision de geler les fonds européens à destination de l'Autorité palestinienne.</p> <p>« Nous estimons politiquement nécessaire de soutenir (le président de l'Autorité palestinienne) Mahmoud ABBAS. » C'est en ces termes que la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita FERRERO-WALDNER, est finalement revenue sur sa décision de geler les fonds européens à destination de l'Autorité palestinienne.</p> <p>Depuis janvier 2006, la Commission avait en effet informé le Hamas, vainqueur des élections législatives, qu'elle conditionnait désormais l'attribution de ses fonds à la fin des violences et à la reconnaissance de l'État d'Israël.</p> <p>Aujourd'hui, le ton est moins dur. Il s'agit de maintenir à flot un gouvernement de transition chancelant : celui-ci sera par ailleurs tenu de dépenser la totalité de cette manne avant l'arrivée du nouveau gouvernement palestinien. Ce sera chose facile.</p> <p>Depuis qu'Israël bloque les remboursements des droits de douane et de TVA prélevés sur les produits destinés aux Palestiniens, soit 60 millions de dollars par mois qui assurent près de 30% du budget de l'Autorité palestinienne, la dette palestinienne ressemble au tonneau des Danaïdes.</p> <p>Les 120 millions d'euros de l'UE devraient donc apporter une bouffée d'oxygène : 40 millions serviront à régler la facture énergétique tandis que 64 millions seront dévolus à une assistance humanitaire directe, par le biais d'un fonds de l'ONU.</p> Chroniques de l'Orient compliqué : 2006-03-15T15:48:45Z https://www.taurillon.org/Chroniques-de-l-Orient-complique#comment364 2006-03-15T15:48:45Z <p>Pour compléments d'information, ci dessous : la dépêche de ''Profession politique'' parue ce jour, mercredi 15 mars 2006, sur la visite de Mahmoud Abbas, Président de l'autonomie palestinienne auprès des Insitutions européennes.</p> <p><strong>Aide humanitaire : comment soutenir les Palestiniens sans financer le Hamas ?</strong></p> <p>Le problème doit être évoqué cette semaine lors de la tournée européenne de l'actuel président de l'Autorité palestinienne. Objet du déplacement de Mahmoud ABBAS : les 500 millions d'euros par an alloués par l'UE, suspendus depuis la victoire du Hamas aux législatives.</p> <p>Privés de cette aide ainsi que du reversement des taxes et droits de douane par Israël, les Palestiniens sont étranglés. 48 % des fonds européens correspondent en effet à une aide sociale, économique et de soutien aux services d'eau, d'électricité, d'éducation...</p> <p>Le dilemme est là. Sans l'assurance que le Hamas renonce à la violence et reconnaisse l'État d'Israël, Bruxelles ne peut se résoudre à rétablir ces subsides, qui pourraient être détournés à des fins terroristes. Ni à abandonner totalement les Palestiniens à leur sort.</p> <p>« Nous voulons maintenir ce que nous avons mis tant d'années à construire : une Autorité palestinienne qui est l'embryon d'un État que nous devons achever et qui un jour existera », a affirmé Javier SOLANA.</p> <p>Seule solution évoquée, la mise en place de « moyens palliatifs » pour maintenir l'aide tout en la soustrayant au nouveau gouvernement : il s'agirait notamment d'élargir les compétences directes du bureau de Mahmoud ABBAS sur la gestion des frontières, pour faire transiter une partie du pactole par son intermédiaire, jugé plus fiable.</p>