Rapport Reda : Vers l’abolition de la soi-disant propriété intellectuelle en Europe ? - commentaires Rapport Reda : Vers l'abolition de la soi-disant propriété intellectuelle en Europe ? 2015-09-06T05:17:06Z https://www.taurillon.org/rapport-reda-vers-l-abolition-de-la-soi-disant-propriete-intellectuelle-en#comment21490 2015-09-06T05:17:06Z <p>Si on est contre la propriété intellectuelle, il faut l'être jusqu'au bout. Il faut alors admettre, que le nom ou le logo d'une marque ne lui appartiennent pas et autoriser ainsi les contrefaçons. De la même façon, si on pense que supprimer la propriété intellectuelle n'empêchera pas les créateurs d'être rémunérés, on doit aussi l'appliquer dans le domaine technique, et ainsi supprimer les brevets, et affirmer que cela ne nuira pas au financement des bureaux d'études.</p> Rapport Reda : Vers l'abolition de la soi-disant propriété intellectuelle en Europe ? 2015-03-20T16:43:12Z https://www.taurillon.org/rapport-reda-vers-l-abolition-de-la-soi-disant-propriete-intellectuelle-en#comment20903 2015-03-20T16:43:12Z <p>Lame, sachez que Google profite énormément des brevets et de la propriété intellectuelle. Je ne suis pas certain que cet acteur a le plus intérêt à l'abolition de cette escroquerie.</p> <p>Votre sophisme est fréquent. Comme vous n'arrivez pas à considérer que des individus libres puissent innover, alors il nous faut mettre en place des privilèges pour concentrer les industries afin de favoriser l'innovation. Tout cela n'est que tromperie. Notre culture est suffisamment riche pour prospérer en dehors de cet artifice miteux qu'est la propriété intellectuelle que vous vous acharnez à comparer fallacieusement avec la propriété classique à travers votre exemple spécieux sur les boulangers alors même que j'ai bien précisé que les idées par essence métaphysiques ne sauraient être traitées de la même manière que des biens meubles.</p> <p>En l'absence de privilèges, les productions intellectuelles auraient toujours lieu mais se feraient différemment. Les artistes trouveraient d'autres moyens de vivre de leur art et de leur production. Quelqu'un comme le PSY a renoncé à poursuivre celles et ceux qui détournaient sa chanson tout simplement parce que cela allait dans son intérêt qu'elle soit « piraté » pour développer une véritable industrie marketing et publicitaire autour de sa personne. Preuve que les droits d'auteur ne sont pas l'alpha et l'oméga de la rémunération des productions culturelles.</p> <p>Dans un marché libre, il y aurait des milliers d'autres manières d'envisager de rémunérer les artistes (publicité, donations, concerts etc.).</p> <p>Osez me dire qu'avant que ce concept apparaisse, nous, Européens, n'avions point de culture.</p> Rapport Reda : Vers l'abolition de la soi-disant propriété intellectuelle en Europe ? 2015-03-20T12:10:59Z https://www.taurillon.org/rapport-reda-vers-l-abolition-de-la-soi-disant-propriete-intellectuelle-en#comment20901 2015-03-20T12:10:59Z <p><i>Cette formation politique bien connue des milieux libertaires est spécialisée dans la défense des droits et libertés numériques tout en prônant une limitation voire une disparition pure et simple de ce concept que l'on nomme curieusement « propriété intellectuelle ». Mais derrière cette notion se cache la volonté de tromper, d'agresser et de voler la population puisque la propriété intellectuelle est un instrument qui entend réserver l'exclusivité d'une idée ou d'une production culturelle et artistique à des privilégiés qui se voient dotés de la possibilité de poursuivre en justice celles et ceux qui prendraient la liberté de s'en affranchir.</i></p> <p>Si un menuisier produit des tables, si un boulanger produit des pains, qui trouverait normal que n'importe qui puisse rentrer dans leurs réserves et prendre des articles pour les ramener chez lui sans payer ?</p> <p>Quand un artiste produit une oeuvre, il est normal que Monsieur tout le monde ne puisse pas se l'approprier sans payer juste parce qu'elle a été estampillée "idée" ou "propriété intellectuelle".</p> <p>Ne nous faisons pas d'image d'Epinal : Abolir la propriété intellectuelle équivaut à interdire le travail intellectuel à but lucratif . Quelles seraient alors les conséquences sur la production intellectuelle et sur l'économie ? Les citoyens vivraient-ils vraiment mieux ?</p> <p>C'est là qu'il faut se rappeler que le Parti pirate est tombé à un député aux dernières élections. Sa vision des droits d'auteur concorde-t-elle avec les souhaits de la majorité des électeurs ? Ou bien avec le désir d'une minorité de faire légaliser leurs délits ?</p> <p>Je suis sûr que la protection de la propriété intellectuel ennuie beaucoup les lobbyistes du "citoyen" Google.</p>