Il faut « faire payer les Grecs » ! - commentaires Il faut « faire payer les Grecs » ! 2015-07-09T09:27:13Z https://www.taurillon.org/il-faut-faire-payer-les-grecs#comment21300 2015-07-09T09:27:13Z <p>Un bon système commercial n'est pas loin de bonnes règles de bases et du bon sens.</p> <p>1/ Éjecter un partenaire de l'ensemble, c'est diminuer la surface de vente, diminuer le nombre d'acheteurs potentiels ; Cela revient à dire que c'est, pour le futur, augmenter le prix du produit fini par l'augmentation du même pourcentage d'amortissement de ce produit.</p> <p>2/ Le bon sens est donc de comprendre, qu'un vendeur peut et doit veiller à la solvabilité de l'acheteur ;</p> <p>Pour cela le principe du bénéfice partagé, qui comme son nom l'indique est le bénéfice de chacun, permet de rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Ainsi comptabiliser les parts d'amortissement imputables à chaque partie permet de mettre en réserve (sur le prix de vente) pour réinvestissement productif ces parts qui préserveraient l'avenir.</p> <p>On ferait bien dans notre Europe en construction de réapprendre l'adage :</p> <p>"J'ai permis à tes vaches de brouter dans mon pré</p> <p>Notre intérêt commun c'est le faire repousser."</p> <p>C'est un peu moins rustre et primaire qu'un précipice ou une porte close.</p> Il faut « faire payer les Grecs » ! 2015-07-05T20:13:44Z https://www.taurillon.org/il-faut-faire-payer-les-grecs#comment21280 2015-07-05T20:13:44Z <p>Tu confonds pas BNP et Crédit agricole ?</p> Il faut « faire payer les Grecs » ! 2015-07-02T14:13:08Z https://www.taurillon.org/il-faut-faire-payer-les-grecs#comment21272 2015-07-02T14:13:08Z <p>Si à un moment quelconque des négociations, un membre du gouvernement grec a dit ouvertement, ou même laissé entendre par ses propos ou ses agissements, que la démocratie grecque était supérieure aux autres, j'aimerais bien qu'on me le signale. Par contre, cet avis ne semble pas partagé par l'ensemble des « partenaires » de la Grèce et des institutions, dont le seul objectif semble visiblement de mettre à genoux le gouvernement grec et de le contraindre à tirer un trait sur les engagements pour lesquels le peuple grec lui a donné mandat. Quand à Juncker, l'égalité des démocraties d'accord, mais uniquement lorsque les choix démocratiques ne viennent pas contrarier le dogmatisme européen des traités.</p>