Football & Mondialisation - commentaires A quoi ça sert, le football ? 2006-09-06T20:55:27Z https://www.taurillon.org/Football-Mondialisation#comment1032 2006-09-06T20:55:27Z <p>Alors, d'abord et pour commencer, juste souligner - un jour comme aujourd'hui (Mercredi 6 septembre 2006, jour d'un certain « France / Italie » de plus...) - qu'il n'y a pas lieu non plus de surinterpréter un événement qui relève surtout de l'éphémère (Nb : une coupe du monde de football ce n'est jamais que trois semaines de compétition et un match important, ce n'est jamais que 90 à 120 minutes de sport, tout au plus...).</p> <p>Même si (et la restriction est de taille...) un match important ou une demi-finale (voire une finale...), quand la politique s'en mèle, peuvent progressivement constituer - dans une conjoncture politique et sociale particulière, sinon exceptionnelle - une sorte de lieu de mémoire pour une génération, voire tout un peuple...</p> <p>Alors, à quoi ça sert, le football (politiquement, s'entend...) ? Et bien cela se peut être la caisse de résonance des grands conflits idéologiques et géopolitiques mondiaux (Cf. matche RFA-RDA de 1974) et/ou le lieu de l'affirmation des identités nationales retrouvées.</p> <p>Ce peut -être aussi le lieu de promotion d'un pays en mal de reconnaissance internationale (Cf. Uruguay, en 1930), d'une nation en voie d'affirmation (Cf. Zaïre en 1974 ou Croatie, en 1998), d'un régime dictatorial en expansion (Cf. Italie fasciste, en 1934 ou Argentine des colonels, en 1978), d'un idéal politique à consolider (Cf. France républicaine, en 1938 et 1998) ou le moyen par lequel un peuple peut retrouver - dans un contexte de crise - sa dignité (Cf. Algérie, en 1982), sa confiance en lui (Cf. France, en 1998) ou son estime de soi (Cf. Allemagne, en 2006).</p> <p>Ce peut aussi être le cadre de la réconciliation entre deux pays autrefois ennemis (Cf. Corée du sud et Japon, en 2002) et/ou l'instrument ponctuel de la diplomatie internationale (Cf. Iran et USA, en 1998).</p> <p>Sur toutes ces questions éminemment politiques et - pour cela même - non négligeables, on consultera l'ouvrage mis en lien ci-dessous :</p> Football & Mondialisation 2006-07-14T15:53:54Z https://www.taurillon.org/Football-Mondialisation#comment810 2006-07-14T15:53:54Z <p>Par ailleurs, je conseille à tous ceux qui veulent voir les bons aspects et les mauvais aspects supporters : Patrick Bromberger, « <strong>Le match de football</strong>, <i>ethnologie d'une passion partisane à Marseille, Naples et Turin</i> ».</p> <p>Ce petit livre est même souvent repris en référence dans le monde ultra des supporters, preuve que ce livre arrive à faire une bonne synthèse.</p> Football & Mondialisation 2006-07-14T11:01:31Z https://www.taurillon.org/Football-Mondialisation#comment809 2006-07-14T11:01:31Z <p>A noter que cet ouvrage est le second tome d'une série d'ouvrages consacrés par Pascal Boniface au football (en tant qu'objet politique international...).</p> <p>Ainsi <strong>« Football & Mondialisation »</strong> (voir ci-dessus) fait suite à un ouvrage déjà publié en mai 2002 et intitulé <a href="http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/202054301X/sr=1-5/qid=1152874504/ref=sr_1_5/171-9330443-3597008?%5Fencoding=UTF8&s=books&v=glance" class="spip_out" rel='nofollow external'><strong>« la Terre est ronde comme un ballon / Géopolitique du football »</strong></a>, dont voici (voir ci-dessous) la présentation de l'éditeur :</p> <p>« Le football est le stade ultime de la mondialisation. Il est plus répandu que la démocratie, Internet ou l'économie de marché. Le football, au-delà de ses aspects sportifs, a des enjeux stratégiques qui n'ont pas encore été étudiés.</p> <p>À l'heure où les repères identitaires deviennent flous, il permet une identification nationale. Les footballeurs sont aussi des ambassadeurs.</p> <p>La définition de l'État ne se limite plus désormais aux trois éléments traditionnels : un territoire, un gouvernement, une population. Il faut y ajouter : une équipe nationale de football. L'indépendance nationale autrefois caractérisée par la possibilité de défendre ses frontières, de battre monnaie (ce qui n'existe plus à l'échelle européenne par exemple) s'incarne désormais par la possibilité de disputer des épreuves internationales de football.</p> <p>Le football devient un élément de la politique extérieure, et l'on prend conscience de son importance à l'échelle mondiale lorsqu'on sait que la FIFA compte plus de membres que l'ONU... »</p>