« Hisser des murs ne nous protégera pas » - commentaires « Hisser des murs ne nous protégera pas » 2016-02-10T11:03:46Z https://www.taurillon.org/hisser-des-murs-ne-nous-protegera-pas#comment21744 2016-02-10T11:03:46Z <p>Votre constat est réaliste et pertinent, certaines de vos propositions aussi. Mais vous devriez vous pencher un peu plus sur ce que sont réellement des hotspots (quels que soient les moyens qu'on y mettrait), leur origine (qui en dit long) et ce même s'ils devaient être gérés par l'UE, sur les limites des gardes-frontières, mais aussi sur ce qu'est être réfugié, la réalité d'un parcours de réfugié et ce que cela implique. Vous en conclurez assez vite d'une part que les hotspots et les garde-frontières ne sont pas compatibles avec le droit d'asile, loin s'en faut, et que hospots et contrôles renforcés aux frontières extérieures de l'Europe ne feraient qu'enfermer un peu plus l'Europe dans une forteresse : nous ici, les autres ailleurs. De là on comprend bien que votre rapprochement des peuples ne concernent alors que les peuples européens, à l'exclusion de tout autre. Quant aux passeurs, ils n'existent en aussi grand nombre que parce que justement on interdit toute circulation légale et sûre aux personnes dans le besoin.</p> « Hisser des murs ne nous protégera pas » 2016-02-06T14:58:06Z https://www.taurillon.org/hisser-des-murs-ne-nous-protegera-pas#comment21734 2016-02-06T14:58:06Z <p>Donc il y a un drame humanitaire, 1,1 million de réfugiés, et l'Europe se vautre dans une espèce de pornographie politique : confiscation des avoirs des migrants, propositions de l'AfD de tirer sur femmes et enfants, pendant qu'hors d'Europe, une quinzaine de pays hébergent, eux, des millions de réfugiés sans broncher. On aurait aimé des mots plus durs à ce sujet. Non. Les Jeunes européens restent au niveau macro-politique (Schengen), et proposent des camps (hotspots), des garde-frontières qui regardent les papiers à l'entrée, et un procureur, pour poursuivre... qui ?</p> <p>Passons. Le problème n'est pas simple.</p> <p>Mais il y a un autre enjeu qui fait les gros titres, depuis une semaine. Le Brexit. Et là, silence radio...</p>