Morire per l'Europa - Commenti Morire per l'Europa 2016-06-17T21:59:04Z https://www.taurillon.org/morire-per-l-europa#comment22029 2016-06-17T21:59:04Z <p><a href="http://www.corriere.it/esteri/16_giugno_17/watson-usati-toni-modi-estremi-7e75f00a-33ff-11e6-b8e9-6b78a4af30ec.shtml" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.corriere.it/esteri/16_giugno_17/watson-usati-toni-modi-estremi-7e75f00a-33ff-11e6-b8e9-6b78a4af30ec.shtml</a>. Consiglio vivamente la lettura di questa intervista pubblicata con grande intelligenza dal Corriere della Sera per capire ancora meglio le dinamiche elettorali inglesi.</p> Morire per l'Europa 2016-06-17T17:17:15Z https://www.taurillon.org/morire-per-l-europa#comment22028 2016-06-17T17:17:15Z <p>Merci, Jean-Luc, pour tes mots et commentaires</p> Morire per l'Europa 2016-06-17T15:44:02Z https://www.taurillon.org/morire-per-l-europa#comment22027 2016-06-17T15:44:02Z <p>« Ne plus seulement se nourrir de rationalité, mais aussi susciter de la passion par le projet...ne plus se contenter de défendre l'acquis... » ! Tout cela est très juste, parce que très actuel, au lendemain de celle qui est « morte pour l'Europe » à laquelle elle croyait elle, Jo COX, obscure députée nationale, quand d'autres, même et surtout européens, ont tout simplement oublié leur raison d'être au service d'un idéal commun auquel leurs états ont souscrit et dont ils sont toujours redevables. Dans un tel contexte, merci de rappeler aussi l'exemple aujourd'hui oublié des membres de la « Rose blanche » qui ont appris ce que voulait dire ce que signifiait se sacrifier pour une grande cause. Se sacrifier aujourd'hui pour l'Europe, c'est d'abord, oser la parole, qui seule est capable de libérer les enthousiasmes ; c'est aussi poser des actes, chacun à son niveau, chacun à sa place, et d'abord les enfants de la génération Erasmus. Mais aussi les aînés qui ont connu les années euphoriques du projet européen, des sixties aux nineties. Rendre de la passion au fantastique projet d'intégration européenne, c'est élargir le corset normatif pour en revenir aux finalités qui seules sont porteuses de souffle. Alors, Jo COX vivra et ne sera pas morte pour que prospèrent une fois encore, une fois de trop, les charniers en Europe.</p>