Rapport Verhofstadt ou comment sortir de l’ornière ? (5/6) - commentaires Des institutions fédéralisées pour plus de démocratie 2016-11-13T13:43:31Z https://www.taurillon.org/des-institutions-federalisees-pour-plus-de-democratie#comment22331 2016-11-13T13:43:31Z <p>Moi non plus, « je ne comprends pas trop ce qui les empêche de se mettre d'accord »</p> Des institutions fédéralisées pour plus de démocratie 2016-11-11T18:30:17Z https://www.taurillon.org/des-institutions-federalisees-pour-plus-de-democratie#comment22326 2016-11-11T18:30:17Z <p>Je suis une Eurofédéraliste convaincue, sans affiliation politique, simple citoyenne. Et je trouve la montée des nationalismes actuelle extrêmement inquiétante. Peut-être M. Verhofstadt a-t-il raison d'y aller avec prudence. Peut-être faut-il se remettre à pratiquer la politique des petits pas, aussi frustrant que cela puisse être.</p> <p>Il me semble qu'il ne parle pas de l'idée d'une armée européenne de défense et d'une diplomatie qui lui serait associée. Je pense que ce sujet est pourtant extrêmement pressant. J'aimerais que nos chefs d'Etats persistent dans leurs discussions et trouvent un terrain d'entente. J'avoue que je ne comprends pas trop ce qui les empêche de se mettre d'accord. Nous devons absolument pouvoir nous défendre : c'est bien quelque chose que nous avons tous en commun. Et comme on dit, « l'Union (européenne) fait la force ». Alors pourquoi tant d'hésitations ? Si notre armée européenne existait, nous serions plus efficaces car mieux coordonnés, et nous ferions des économies. De plus, elle serait peut-être suffisamment dissuasive pour que nous n'ayions pas à nous en servir. Et nous serions bien moins exposés qu'aujourd'hui.</p> <p>Je m'aperçois que j'écris ça alors que nous sommes le 11 novembre, un siècle après la Première guerre mondiale et un an (à 2 jours près) après les Attentats du 13 novembre 2015. Nous devrions parler de paix et de prospérité, et malheureusement, je pense qu'il nous faut parler de défense, de lutte contre le terrorisme et de montée des nationalismes.</p>