Un an après sa mort, les idéaux de Jo Cox sombrent dans le silence - commentaires Un an après sa mort, les idéaux de Jo Cox sombrent dans le silence 2017-06-20T09:20:02Z https://www.taurillon.org/un-an-apres-sa-mort-les-ideaux-de-jo-cox-sombrent-dans-le-silence#comment22777 2017-06-20T09:20:02Z <p>Merci Monsieur Marin de ce bon article. Nous n'allons pas échapper, nos sociétés, pour progresser, ne vont pas échapper à l'exigence de plus de civilisation.</p> <p>Quand je dis plus de civilisation, cela veut dire plus de liberté et plus de fraternité ; L'égalité, bien sûr centrale, reste tributaire des dons personnels de chacun, et de notre esprit de fraternité.</p> <p>Donc, pour aller plus loin dans le développement, la connaissance de nous-même, la connaissance de l'univers, et celui de notre destinée, il est nécessaire de cumuler nos forces , petites et grandes, et il faut surtout en ce moment, dans nos pays européens, bien comprendre que le maigre différentiel, qui aujourd'hui, place certains aux manettes, notamment économiques, ce différentiel est bien relatif, si on le compare à notre potentiel d'infini, ce potentiel d'infini qui semble la logique du système du vivant. Cela devrait nous rendre humbles, réceptifs, et dynamiques.</p> <p>Les vrais civilisés doivent donc prendre toute confiance en eux-mêmes et en ces valeurs civilisatrices que nombre de nos pays en Europe connaissent bien. Ils doivent prendre la patience et le courage d'un long terme, pour emmener, avec humilité, le système du vivant dans la bonne direction.</p> <p>Cette direction est toujours positive ; Elle élimine, rejette la violence destructrice et accepte des points de vue culturels bien différents. Elle permet la liberté, source de différence ; Nous sortons de l'ennui, pour la couleur, les gouts, voir le génie ; La fraternité, elle, appelle à la construction, au partage, c'est un appel à l'apport et à la multiplication.</p> <p>Pour ceux qui sont ouvert à cette voie, toutes les dispositions en germe dans notre esprit et notre corps trouvent leur véritable exutoire, leur véritable raison et let leur véritable service. C'est leur sens. Gardons donc toute confiance dans les exigences bienveillantes de nos meilleurs acquis, avec humilité, et volonté de faire encore et toujours mieux mème si cela ne parait pas toujours facile. Nous avons les jalons.</p>