Carton rouge aux actuels Gouvernants polonais - commentaires Carton rouge aux actuels Gouvernants polonais <agoravox></agoravox> 2006-10-26T13:39:42Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-aux-actuels-Gouvernants-polonais#comment1305 2006-10-26T13:39:42Z <p>Dernier épisode en date de l'actuelle ''crise politique polonaise'', permanente depuis bientôt un an : il s'avère que - ce lundi 16 octobre dernier (nb : il y a déjà dix jours...) l'actuel gouvernement polonais a finalement reconduit son alliance avec les populistes du parti « Samoobrona » plutôt que de choisir de retourner devant les électeurs lors d'élections législatives anticipées...</p> <p>En effet, bien qu'évincé avec fracas le 21 septembre dernier (voir ''post'' précédemment rédigé à ce sujet, le 25 septembre dernier...) en raison de profonds désaccords (notamment sur les termes du budget 2007 et sur l'envoi de renforts polonais en Afghanistan...), il s'avère que le parti « Samoobrona » s'était cependant rendu indispensable à un gouvernement conservateur qui - sans lui - ne disposait finalement plus de majorité au Parlement (et était alors sous la menace d'une motion de censure et d'autodissolution de la Diète déposée par l'opposition libérale et social-démocrate...).</p> <p>Après l'éviction de « Samoobrona », le PiS (parti majeur de l'actuelle coalition gouvernementale) avait bien désespérément tenté de faire passer dans son camp quelques uns des 56 députés de ce parti populiste. Mais en vain, puisque les ''transfuges'' n'ont finalement pas été assez nombreux pour venir suffisamment renforcer les rangs d'une majorité alors branlante et franchement en danger.</p> <p>Ainsi, alors que le PM Jaroslaw Kaczynski avait publiquement juré qu'il ne négocierait plus jamais avec des gens ''d'aussi piètre réputation'' (i. e : qu'Andrzej Lepper, leader de Samoobrona) (sic) ce dernier a donc récemment (i. e : ce 16 octobre dernier...) repris sa fonction de vice-premier ministre et ministre de l'agriculture...</p> <p>Toujours est-il que le gouvernement du PM Kaczynski (et son parti politique, le PiS) sont - du coup, actuellement - en chute libre dans les sondages. Lesquels sondages donnent aujourd'hui plus de dix points d'avance sur le « PiS » à l' « OP » (i. e : « Plate-forme civique ») : principal parti (libéral) d'opposition dont le leader (Donald Tusk) était arrivé, l'an passé, en ''finale'' des élections présidentielles, alors battu in extremis par le conservateur Lech Kaczynski (frère jumeau de l'actuel PM...).</p> <p>Quant aux réactions enregistrées à la suite de la reconduction de l'actuelle coalition gouvernementale, d'après le « PiS » il s'agit là prioritairement de ''protéger'' le ''grand'' projet gouvernemental de rénovation politique et morale du pays (fut-ce au prix - même - de l'image du parti...) (sic, Marek Kuchcinski, chef du groupe parlementaire du PiS à la Diète). En revanche, pour l'opposition libérale il s'agit bien là de la reconduction d'une coalition ''dont les Polonais auront honte pendant des années'' (sic, Donald Tusk, OP).</p> <p>En tout cas, les élections municipales polonaises du 12 novembre prochain s'annoncent comme un vrai ''test électoral'' majeur et d'importance indéniable pour les divers protagonistes de ce ''drame'' politique ''à la polonaise'', plus que jamais plein d'intrigues et de rebondissements... Dans la crise politique qui secoue le pays depuis déjà près d'un an, c'est sans nul doute effectivement aux électeurs Polonais qu'il convient de trancher !</p> Pologne, septembre 2006 : la coalition gouvernementale vole en éclat 2006-09-25T09:53:28Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-aux-actuels-Gouvernants-polonais#comment1089 2006-09-25T09:53:28Z <p>L'alliance gouvernementale péniblement mise en place il y a quatre mois entre Conservateurs du PiS (Droit et Justice), populistes eurosceptiques de Samoobrona (Autodéfense) et ultracatholiques de la LPR (Ligue des familles Polonaises) a volé en éclat, ce jeudi 21 septembre 2006.</p> <p>En effet, lassé de voir son ''allié'' populiste Andrzej Lepper (Samoobrona) jouer publiquement le rôle d'une ''opposition intérieure au gouvernement'' et se conduire comme un homme politique qui a à la fois un pied dedans et un pied dehors (et qui critique tout le temps...) le PM Jaroslaw Kaczynski a décidé de se séparer d'Andrzej Lepper. (Nb : Pour mémoire, Samoobrona a récemment refusé de voter le dernier budget, estimant notammant dispendieux d'envoyer des renforts de troupes polonaises en Afghanistan...).</p> <p>Du coup, avec le départ des populistes de Samoobrona du gouvernement, l'actuelle coalition gouvernementale a explosé et cela préfigure une recomposition politique en Pologne.</p> <p>Une ''explosion'' visiblement attendue par de nombreux observateurs étant donné les objectifs contradictoires des membres de cette coalition : Lepper poursuivant une stratégie de conquête du pouvoir alors que les Kaczynski n'avait besoin de lui que pour des raisons strictement arithmétique, comme seule force d'appoint gouvernementale (considérant même sans doute ce mouvement comme artificiel, qu'il exploserait tôt ou tard et qu'ils pourraient ensuite attirer à eux ses élus).</p> <p>En effet, une quinzaine de députés de Samoobrona ont déjà quitté la formation populiste pour former un nouveau groupe parlementaire allié au gouvernement Kaczynski ''PiS-LPR'' : une nouvelle coalition gouvernementale et nouvelle majorité parlementaire que l'on dit bientôt ''recentrée'' puisque élargie au parti paysan PSL.</p> <p>Si tel était le cas et si Jaroslaw Kaczynski arrivait bien à former une nouvelle majorité, il n'y aurait donc pas d'élections anticipées et le parti politique populiste et eurosceptique Samoobrona serait donc ainsi le grand perdant de l'affaire...</p> <p>Cependant, la nouvelle coalition gouvernementale polonaise risque d'être tout autant fragile que la précédante et les forces politiques actuellement au pouvoir en Pologne n'excluent pas non plus d'aller aux urnes si aucun accord politique gouvernemental n'est trouvé rapidement.</p> <p>Auquel cas, en cas d'élections anticipées, Samoobrona et Lepper risquent alors d'essayer de conforter dans l'opinion publique polonaise leur image de ''défenseurs du petit peuple'' face aux problèmes de corruption et face aux difficultés économiques du moment (questions et objections mises en évidence notamment au moment de leur refus de voter le dernier budget).</p> <p><strong>Bref, la marginalisation politique ou la montée en puissance de la formation populiste : tel est en tout cas l'enjeux électoral ''européen'' des actuelles turbulences que connaît aujourd'hui la vie politique polonaise.</strong></p> Carton rouge aux actuels Gouvernants polonais <agoravox></agoravox> 2006-08-05T22:36:47Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-aux-actuels-Gouvernants-polonais#comment937 2006-08-05T22:36:47Z <p><strong>CARTON ROUGE à LECH KACZYNSKI, Président de la Pologne et à sa coalition avec l'extrême-droite polonaise</strong></p> <p>Depuis l'élection à la présidence de la Pologne de Lech Kaczynski à la fin de l'année dernière et de la mise en place d'un gouvernement regroupant notamment le parti anti-européen du Président polonais, le PiS ainsi que notamment le LPR, Ligue des familles polonaises, parti d'extrême-droite, les nouveaux dirigeants en place à Varsovie depuis un peu moins d'un an accumulent les déclarations et les provocations qui remettent en question les valeurs et les principes fondamentaux de l'UE, principes proclamés par les Traités en vigueur, repris par le Traité Constitutionnel, inclus dans la Charte Européenne des Droits Fondamentaux, et qui font partie des critères permettant à tout pays européen qui souhaite rejoindre l'UE de pouvoir le faire.</p> <p>Depuis début août a éclaté une vive polémique dans l'UE suite aux propos de L Kaczynski qui souhaite que la peine de mort soit rétablie dans l'UE ; le LPR décidant par la même de lancer une campagne européenne pour le rétablissement de la peine de mort en Europe. Le 2 août, cette idée a été totalement rejetée et la Commission Européenne a rappelé que la peine de mort est incompatible avec les valeurs de l'UE.</p> <p>C'est donc un carton rouge que nous adressons au Président polonais et à son gouvernement de coalition en particulier contre ses propos mais de façon générale contre les propos inadmissibles et inqualifiables que ces personnes nous abreuvent depuis de trop nombreuses semaines. Rappelons au passage que le 4 juillet dernier, lors d'un débat au Parlement Européen sur les 70 ans du coup d'Etat de Franco en Espagne, Maciej Marian Giertych, député européen du LPR, avait tenu des propos soutenant clairement et ouvertement les régimes de Franco et de Salazar avec des propos que tant Martin Schulz, Président du groupe PSE, que Hans-Gert Poettering, Président du groupe PPE-DE, ont fermement condamné.</p> <p>De ce fait, l'UE doit prendre les décisions qui s'imposent face à ces propos et agissements intolérables qui remettent en question les principes fondamentaux de l'UE, les valeurs qui unissent les Européens.</p> <p>Rappelons que le Traité d'Amsterdam, complété par celui de Nice, dispose dans son article 7 du Traité sur l'UE, que le Conseil peut décider de suspendre certains des droits d'un Etat membre découlant de l'application des traités lorsqu'a été constaté qu'il existe un risque clair de violation grave par celui-ci des principes fondamentaux de l'UE.</p> <p>Les propos et les agissements de l'actuelle majorité en Pologne imposent plus que jamais que le Conseil de l'UE prenne ses responsabilités !</p> <p>Laurent BONSANG, Président du Mouvement Européen 77</p> <p>Rappel : C'est en 1997, afin notamment que la Pologne puisse lancer les négociations en vue de son adhésion à l'UE que la peine de mort a été abolie.</p> Carton rouge aux actuels Gouvernants polonais <agoravox></agoravox> 2006-07-26T05:10:47Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-aux-actuels-Gouvernants-polonais#comment872 2006-07-26T05:10:47Z <p>Ou du cas espagnol à l'époque du Gouvernement Aznar.</p> <p>Lequel se distinguait lui aussi par ses tirades nationalistes très ''Espagne éternelle, grande puissance'', sa surenchère et ses postures atlantistes radicales et ''en croisade'' d' ''Allié(e) privilégié(e) de l'Amérique'', ses discours ''va-t-en-guerre-en-Orient'', ses déclarations souverainistes anti-Bruxelles (genre ''de-toute-façon-je-fais-que-ce-que-je-veux'' et ''j'enm...les bureaucrates''), sa brutalité envers l'immigration d'origine nord-africaine, son centralisme très ''castillan'' à l'égard des autonomies espagnoles, son extrême rigidité sur les questions de société, son intransigeance -lors de la rédaction du TCE- à vouloir voir une profession de foi catholique exclusive annexée au préambule du nouveau Traité, etc.</p> <p>Lequel gouvernement a fini par être remplacé par celui de l'Européen José-Luis Zapatéro. Alors, de la même manière qu'il ne faut pas condamner l'Espagne pour son gouvernement Aznar passé, il ne faut pas condamner la Pologne pour son actuel gouvernement Kaczynski, qui lui non plus ne sera pas éternel...</p> <p>Dans un cas comme dans l'autre - en Espagne comme en Pologne -l'euroscepticisme n'est pas ''enraciné'' ni culturellement ''consubstantiel'' à la nation concernée : c'est juste une certaine tendance de l'opinion, momentanément représentée au pouvoir. Momentanément.</p> Carton rouge aux actuels Gouvernants polonais <agoravox></agoravox> 2006-07-25T21:12:32Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-aux-actuels-Gouvernants-polonais#comment871 2006-07-25T21:12:32Z <p>Ce n'est pas ce qu'il m'avait semblé, mais ma foi tant mieux si l'euroscepticisme polonais n'est pas aussi enraciné que celui des Anglais. Si je comprends bien ce que tu me dis, ça semble plutôt se rapprocher du cas italien sous Berlusconi ?</p> Carton rouge aux actuels Gouvernants polonais <agoravox></agoravox> 2006-07-25T17:13:54Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-aux-actuels-Gouvernants-polonais#comment869 2006-07-25T17:13:54Z <p>Pour ce qui est des reproches à faire ici, ce n'est pas à Varsovie -ni même à la Pologne- qu'il faut les adresser, mais plutôt à leurs équipes gouvernementales actuellement au pouvoir (et qui ne seront pas éternelles...).</p> <p>Ce n'est pas la Pologne qu'il faut ici condamner ainsi de façon ''intrasèque'', mais les nationalistes et eurosceptiques de tous pays (Pologne et France compris).</p> <p>Surtout si -comme dans le cas polonais- ils ont été portés au pouvoir dans un contexte politique de très forte abstention par un peuple qui a, pour une très bonne part, une culture politique complètement autre et bien différente de tels excès et de tout cela.</p> Carton rouge aux actuels Gouvernants polonais <agoravox></agoravox> 2006-07-25T16:34:56Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-aux-actuels-Gouvernants-polonais#comment868 2006-07-25T16:34:56Z <p>Ma foi, si Varsovie veut faire cavalier seul, ils peuvent s'en aller, mais qu'ils nous laissent nous intégrer, nous. On a déjà un cheval de Troie, maintenant en voici un deuxième. Il faudrait peut-être songer à évaluer plus sérieusement les motivations des nouveaux entrants avant de les admettre en notre sein.</p> <p>Et le problème se reposera demain avec la Serbie (sans même parler du cas turc).</p>