Carton rouge à la fondation Copernic - commentaires Carton rouge à la fondation Copernic 2010-05-31T15:02:46Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment8438 2010-05-31T15:02:46Z <p>La Fondation Copernic a totalement tort car elle applique une grille de lecture erronée à son analyse : ce n'est pas la faute de l'Europe « néolibérale par essence » si les dirigeants grecs ont mis leur pays dans le pétrin.</p> <p>Franchement, expliquer qu'en 2005 ils avaient raison, c'est un peu grossier : à cause de leur grille d'analyse, on s'est retrouvé à perdre quatre ans avant que des réformes minimales soient mis en oeuvre.</p> <p>Désolé, l'Europe n'était pas « néo-libérale » en 1957, au moment de sa création. Elle ne l'est toujours pas du reste.</p> <p>Cependant, si vous désirez une Europe sociale, il nous faut une Europe politique. Avec le traité de Lisbonne, si nous avions un Parlement européen fort (avec des eurodéputés exigeants et organisés), nous pourrions l'avoir.</p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2010-05-31T14:23:20Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment8437 2010-05-31T14:23:20Z <p>Bonjour,nous sommes en 2010 et avouez qu'ils avaient un peu raison au sujet de la constitution europeenne cordialement</p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2008-03-08T13:29:11Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment4008 2008-03-08T13:29:11Z <p>@ Gilles :</p> <p>Personne ne prétend ici que la paix en Europe est due au capitalisme ... mais plutôt due - relisez bien - à cette étroite imbrication ''à l'européenne'' des échanges et des sociétés humaines qui font de la guerre un outil complètement obsolète pour espérer accéder à la prospérité au détriment d'autrui (et - désormais - de soi-même...)</p> <p>Ici aussi (i. e : sur ce site internet...), l'Europe est critiquée (ce qui est effectivement tout à fait normal en démocratie) : notamment parce qu'elle n'est pas assez démocratique ; mais aussi parce qu'elle pourrait effectivement sans doute en faire beaucoup plus dans le domaine social, en seuls termes de meilleure répartition des richesses produites (si seulement l'Europe communautaire disposait vraiment des outils pour ce faire...).</p> <p>Le Titre III était sans doute inacceptable (admettons) mais vous serez sans doute extrêmement déçu de savoir que c'est - à l'heure actuelle (puisque compilation de toutes les dispositions antérieures) - la seule partie du Texte qui soit pourtant en application. Et oui : le NON au référendum de 2005 ne vaut pas - juridiquement parlant - « abrogation » de tous les Traités déjà ratifiés par la France sur le même sujet (d'ailleurs et de toute façon, ce n'était pas la question posée au peuple français). C'est peut-être malheureux, mais c'est juridiquement comme ça...</p> <p>Parmi les "certains éléments positifs" qu'il y avait dans le texte, il y avait - notamment - tous les outils politiques pour - démocratiquement - "détricoter" cette fameuse partie III que vous n'aimez pas ou pour mettre en place les outils de régulation économique souhaitables (et libre à vous de considérer que tout cela n'est que ''détails ridicules''). Mais vous avez souverainenement décidé de vous priver de ces outils, et c'est fort dommage. Cela dit, désormais, en ce temps d' "application aveugle" d'une partie III actuellement en application et non modifiable à moyen terme, il faut donc surtout vous en prendre à... vous-même !</p> <p>L'Europe libérale est bloquée ? Certes, mais effectivement bloquée au stade embryonnaire "Europe libérale sans contrôle politique adéquat". Et, effectivement, des gens en souffrent. Et à qui doit-on ce brillant résultat ?! A vous !!! (Merci encore).</p> <p>Nb : A l'heure actuelle, ratifié par seulement cinq ou six Etats, le « Traité de Lisbonne » n'est pas encore entré en application (pas même pour ceux-là...). En toute logique, on évitera donc de lui attribuer les dérives et turpitudes du moment...</p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2008-03-08T07:09:31Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment4006 2008-03-08T07:09:31Z <p>Et d'où le « peuple » a été trahi ? Je vous trouve bien présomptueux de parler au nom du peuple...</p> <p>Je vous rappelle que pour la CED... les représentants des citoyens avaient voté contre. Ce qui veut dire que ceux qui s'arrogent de parler au nom du peuple ne sont pas si majoritaires que ça.</p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2008-03-08T00:42:49Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment4005 2008-03-08T00:42:49Z <p>Voilà un bel exemple d'argumentaire idéologique.</p> <p>Prétendre que la paix en Europe est due au capitalisme est inepte. Le capitalisme n'a pas empéché les USA de faire la guerre en Corée, au Viet-Nam, au Nicaragua, la France en Indochine ou en Algérie, l'Angleterre en Inde ou en Argentine... Et le communisme n'a pas obligé la dictature cubaine à faire la guerre sauf sur attaque des USA.</p> <p>L'Europe actuelle n'est pas mise de côté, elle est critiquée, ce qui est normal en démocratie, car elle va dans la mauvaise direction en appauvrissant les peuples tout en permettant aux riches de s'enrichir toujours plus, et entériner cet état de fait en votant oui n'aurait rien résolu évidemment.</p> <p>L'observation d'un champ lexical ne suffit pas à contredire une argumentation, et il est permis d'avoir pour conviction que les élites dirigeantes et dominantes construisent une société qui leur soit avantageuse au détriment du peuple « d'en bas » comme disait l'autre, car c'est le principe même d'une société de marché où tout acteur agit au gré de son intérêt propre.</p> <p>Ce n'est pas parce qu'il y avait certains éléments positifs qu'il fallait voter oui, car alors on votait oui pour TOUT le texte, y compris pour tout ce qui était inacceptable comme le tire III. Heureusement la stratégie n'a pas fonctionné et le peuple s'est renseigné, a débattu et a décidé que ce serait non.</p> <p>Et depuis le 4 février dernier, le peuple a été trahi par ses prétendus représentants qui ont voté la ratification d'un texte identique en tous points dans son contenu à celui auquel il avait dit non, hormis des détails ridicules comme par exemple l'hymne...</p> <p>On ne savait plus où était passée la démocratie, eh bien son cadavre vient d'être découvert au fond d'un palais à Versailles.</p> <p>L'Europe libérale est bloquée ? Les victimes du ystème économique en marche ne s'en plaindront pas.</p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2006-08-19T08:14:51Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment963 2006-08-19T08:14:51Z <p>Désolé PJ-BR de ne réagir que maintenant, mais en relisant ton dernier post, je me suis fait le rapprochement dans ma tête avec le vote sur la Communauté Européenne de Défense de 1954...</p> <p>Le 30 août se rapprochant, date malheureusement anniversaire du Non, je me rappelle que le PCF avait voté déjà non.</p> <p>Dans un but d'équité, je dois dire qu'il n'a pas été le seul puisque les Gaullistes avaient largement participé à son rejet. Même Mendès-France...</p> <p>D'ailleurs, je vous conseille la lecture de « Pierre Mendès-France » de Jean Lacouture qui décrit très bien l'ambiance et les relations compliquées de cette période.</p> <p>Mais quand on y pense, « le crime du 30 août » a été enterré tranquillement. J'ai bien peur que le TCE connaisse la même chose. Alors qu'aucun plan B ne ressort...</p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2006-07-26T15:38:01Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment880 2006-07-26T15:38:01Z <p>Bon d'accord je chipote, et oui dans le cas de la Taxe Tobin au Parlement européen les abstentions ont eu autant de poids que les votes contre.</p> <p>Je n'aime pas moi non plus l'indéfendable hypocrisie de l'extrême-gauche qui lui a permis de refuser :<br /> * la discussion sur la Taxe Tobin<br /> * le TCE<br /> * de gouverner avec le SPD en Allemagne<br /> * d'ores et déjà toute alliance avec le PS en France<br /> Bref l'extrême-gauche se complait dans son rôle de Calimero de la politique. Elle se contente de pleurnicher « C'est vraiment trop injuste » tout en prenant garde de rester suffisamment éloignée du pouvoir pour ne pas avoir à assumer ses choix proclamés. :-(</p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2006-07-26T06:06:05Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment873 2006-07-26T06:06:05Z <p>OK, PJ-BR, dont acte. Cependant, , l'extrême gauche est souvent hypocrite dans ce cadre là : au final <i>on ne vote pas pour, parce que ce n'est pas assez pur</i>. Et c'est bien ce qu'il s'est passé dans ce cas => <strong>alors que cette loi a manqué de quelques voix pour passer une abstention est quand même bien hypocrite.</strong></p> Le vertige social-nationaliste 2006-07-25T20:56:29Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment870 2006-07-25T20:56:29Z <p>Un titre intéressant à signaler pour les lecteurs du Taurillon et qui a vocation à faire l'objet d'une future chronique : <a href="http://www.amazon.fr/exec/obidos/redirect?link_code=ur2&tag=jeuneseuropee-21&camp=1642&creative=6746&path=http%3A%2F%2Fwww.amazon.fr%2Fgp%2Fproduct%2F2710328313%3Fv%3Dglance%26n%3D301061" rel='nofollow'>Le vertige social-nationaliste : La gauche du Non et le référendum de 2005</a><img src="http://www.assoc-amazon.fr/e/ir?t=jeuneseuropee-21&l=ur2&o=8" width="1" height="1" border="0" alt="" style="border:none !important; margin:0px !important;" /> de Dominique Reynié. Il s'agit d'une analyse, par un expert en sciences politiques, du discours dangereux des anti-européens rouge-brun de l'extrême gauche française.</p> <p><strong>Présentation de l'éditeur :</strong></p> <p><i>Le 29 mai 2005, les Français rejettent la Constitution européenne. A l'issue d'un débat jugé exemplaire. Faux, affirme Dominique Reynié. La controverse a charrié un populisme massif, largement propagé par la gauche du Non. Documents à l'appui, ce livre décrit un véritable tournant. Des altermondialistes aux dissidents du Parti socialiste, en passant par la Ligue communiste révolutionnaire, des écologistes et le Parti communiste français, la gauche du Non a mobilisé un anti-libéralisme farouche, un étatisme forcené, et un chauvinisme imprégné de xénophobie. Tout ce que Léon Blum, en son temps, dénonçait comme un programme « social-nationaliste ». Le retour de cette tentation place la gauche devant l'obligation de trancher la question de son identité.</i></p> Carton rouge à la fondation Copernic <agoravox></agoravox> 2006-07-23T23:17:26Z https://www.taurillon.org/Carton-rouge-a-la-fondation-Copernic#comment854 2006-07-23T23:17:26Z <p>Globalement d'accord avec cet article.</p> <p>Une petite erreur cependant. En 2000 les 3 députés LCR se sont abstenus, ils n'ont pas voté contre le texte du Parlement demandant d'entammer une discussion sur la Taxe Tobin. Ils ont laissé se plaisir au député LO. <a href="http://france.attac.org/article.php3?id_article=612" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://france.attac.org/article.php3?id_article=612</a> LO a déclaré ne pas être là pour aménager le capitalisme, alos que la LCR a expliqué son abstention par le fait que la conclusion de la discussion était incertaine (NB : intéressant, cette façon de n'engager un dialogue que si l'on est déjà tous d'accord)</p>