Europa City : et si l’Europe se dotait d’une nouvelle capitale ? (3/3)

, par Maël Donoso

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [français]

Europa City : et si l'Europe se dotait d'une nouvelle capitale ? (3/3)

Quelles devraient être les caractéristiques d’Europa City, capitale de l’Europe fédérale ? Comment en faire à la fois le symbole de la civilisation européenne et un outil efficace pour fédérer et administrer l’Europe ?

Après avoir réfléchi au nom et à l’emplacement de cette nouvelle capitale dans la deuxième partie de l’article, nous pouvons à présent nous interroger sur ses caractéristiques. Europa City, si elle était construite, deviendrait à la fois la vitrine de l’Europe et le vecteur de la gouvernance européenne. Son architecture et son plan d’urbanisme devraient refléter ces deux rôles, tout en faisant d’Europa City une ville dynamique et vivante, susceptible d’évoluer et de se transformer.

Quel type d’architecture ?

Ouvrons la fenêtre d’un immeuble d’Europa City, et observons le panorama. À quoi devrait ressembler le paysage urbain d’une capitale européenne ? Indéniablement, quelques gratte-ciels donneraient de l’allure, car la hauteur interpelle toujours les esprits. Nul besoin cependant de suivre le modèle de New York, ou des quartiers d’affaires de Shanghai. Une solution intéressante serait peut-être d’explorer des possibilités de combinaison entre des architectures en hauteur et des bâtiments de taille plus réduite, réunis dans un seul quartier comme à la Potsdamer Platz de Berlin.

Est-il possible d’élargir le modèle des éco-quartiers à une ville entière, tout en faisant de celle-ci un important centre d’administration et d’entreprises ? Il vaut peut-être la peine d’essayer. Des bâtiments conçus pour minimiser les dépenses d’énergie, des transports publics nombreux et efficaces, des circuits routiers optimisés et des espaces verts seraient de bons éléments de base pour construire une éco-cité. Avoir la capitale la plus écologique du monde assurerait le leadership de l’Europe en matière de développement durable.

Il serait inconcevable de fonder une grande capitale sans en profiter pour la doter des infrastructures les plus modernes, et des architectures les plus audacieuses. Les quartiers n’ont pas besoin d’être uniformes, et différents styles de bâtiments pourraient très bien coexister. Des appels à projets pourraient être lancés au niveau mondial pour recruter les meilleurs spécialistes, et leur autoriser une grande liberté de création pour faire d’Europa City la ville phare de l’architecture mondiale.

Quel plan urbain ?

Pour Washington, Pierre Charles L’Enfant avait imaginé un plan orthogonal, avec des axes obliques destinés à couper le quadrillage habituel des quartiers. Pour Europa City, il faudrait également proposer un plan particulier, différent de ce qui a été conçu jusqu’à présent. Un motif de base circulaire serait peut-être intéressant pour rappeler la forme du drapeau européen. On pourrait imaginer, par exemple, d’organiser les quartiers du gouvernement et du parlement dans une structure en forme de cercle, avec douze branches qui rayonneraient ensuite sur la ville. La place de l’Étoile, à Paris, serait peut-être un bon modèle à suivre.

Mais une cité ne se résume pas à sa géométrie à large échelle. Elle est avant tout un espace de vie quotidienne, et le plan urbain doit avoir un aspect pratique à tous les niveaux. Il serait intéressant de prévoir, dès la base, des espaces de loisir et de commerce mêlés avec les quartiers d’habitation et d’entreprises. Europa City devrait être construite dans un souci de mixité sociale si elle veut éviter de se transformer, comme certaines capitales, en une petite enclave administrative prospère entourée d’une grande agglomération à l’abandon. Mexico est un exemple de ce cas de figure.

Des universités, des entreprises et un pôle de cinéma

Ce serait une tentation bien européenne de faire de notre capitale fédérale une simple ville-musée. Certes, il faudra des musées à Europa City, et des galeries d’art, et des bibliothèques en abondance. Quel meilleur endroit, en effet, pour exposer, découvrir et faire vivre la culture européenne ? Mais plus important encore, Europa City aura besoin d’une ou plusieurs universités d’envergure mondiale, pour devenir un pôle de recherche, d’enseignement et d’innovation.

Une capitale fédérale serait l’occasion rêvée de doter l’Europe scientifique d’un parc universitaire de pointe, capable de fédérer la recherche européenne. Les compétences qui s’y rassembleraient permettraient à des entreprises de s’y développer, et les formations qui y seraient dispensées attireraient des étudiants de toute l’Europe, ce qui ferait de cette cité le plus grand melting-pot estudiantin du continent. Les institutions qui prendront la relève de l’Espace européen de la recherche pourraient s’implanter à Europa City, et être ainsi en contact à la fois avec le gouvernement fédéral et avec les représentants du monde scientifique.

Il faudrait réfléchir au statut administratif d’Europa City, et en particulier à sa fiscalité, pour encourager localement la formation d’entreprises sans diminuer l’attractivité des autres régions d’Europe. Un juste équilibre devrait être trouvé, au niveau économique comme au niveau politique, pour que le développement d’Europa City ne se traduise pas par une hégémonie écrasante sur les anciennes capitales européennes, et pour qu’un dialogue et un échange mutuel aient toujours lieu entre la capitale fédérale et les grandes métropoles des États.

Une autre idée à creuser serait la création, à Europa City, d’un pôle d’excellence en matière de cinéma, l’équivalent d’un Hollywood ou d’un Bollywood pour l’Europe. Ce pôle pourrait, par exemple, se tourner en particulier vers des films en images de synthèse, et rattraper ainsi le retard européen en matière de technologie numérique. Le pouvoir fédérateur du cinéma est incontestable, et l’actuelle puissance des États-Unis dans le monde lui doit beaucoup. La création d’une grande métropole européenne serait l’occasion de réunir des cinéastes d’Europe au-delà de leurs États d’origine, et de faire émerger une nouvelle forme de cinéma européen.

Les instruments de l’Europe fédérale

Pour le reste, il est difficile d’estimer précisément de quoi l’Europe fédérale du futur aura besoin. Sans doute d’un centre de commandement militaire, l’équivalent du Pentagone. Par référence aux douze étoiles de notre drapeau, nous pourrions lui donner une forme dodécagonale, et l’appeler le Dodécagone. Peut-être Europa City pourrait-elle également accueillir des institutions internationales de premier ordre : un siège des Nations Unies, de l’OTAN, ou de n’importe quelle organisation qui existera à ce moment-là.

Fonder une nouvelle capitale ne serait pas une mince affaire pour l’Europe, mais le jeu en vaudrait certainement la chandelle si Europa City pouvait devenir l’un des grands pôles de gouvernance au niveau mondial. Car au-delà de l’Europe, il y a le monde. Il y a des États et des peuples qui voient dans la construction européenne un modèle, et dans l’Europe un acteur essentiel de la paix, de la démocratie et du développement durable. Une capitale fédérale améliorerait notre représentation auprès d’eux, et donnerait un point d’ancrage solide à notre diplomatie.

Nous avons évoqué quelques idées possibles pour doter l’Europe fédérale d’une nouvelle capitale. Cependant, une chose reste sûre : si le projet d’Europa City devait être lancé, celui-ci devra d’abord être négocié… à Bruxelles.

Illustration : photographie de la Potsdamer Platz, à Berlin. Auteur : Michael J. Zirbes. Source : Wikimedia.

Vos commentaires

  • Le 30 janvier 2009 à 07:01, par Martina Latina En réponse à : Europa City : et si l’Europe se dotait d’une nouvelle capitale ? (3/3)

    Les EUROCITOYENS ont le droit de jouer, mais surtout le devoir de ne pas échouer dans l’harmonisation des moyens et des fins partagés par les EUROPEENS : d’accord, anticipons, mais pour (re)bâtir des ponts ! D’ailleurs, quelle meilleure capitale, géographique autant qu’historique, et quel plus bel EUROPORT, que Strasbourg ?

  • Le 30 janvier 2009 à 13:37, par Jean-Jo En réponse à : Europa City : et si l’Europe se dotait d’une nouvelle capitale ? (3/3)

    Ca fait pas un peu fourre-tout ? La période des voeux de cadeaux pour Noël est passée :-) C’est quoi cette histoire de fiscalité locale ??? Il faudrait rendre la ville attractive pour les entreprises en pratiquant du dumping fiscal ? bel exemple de solidarité européenne...

    Je note quand même que par cette série d’articles intéressants, la tradition de conception d’un modèle de cité parfaite (des penseurs grecs aux utopistes du XIXème siècle en passant par quelques auteurs du Moyen-Age) reste intacte.

  • Le 30 janvier 2009 à 14:29, par Fabien Cazenave En réponse à : Europa City : et si l’Europe se dotait d’une nouvelle capitale ? (3/3)

    Tiens tiens, je m’étais fait la réflexion sur le coup de la cité idéale. Vieille mystique citadine ?

    Quoiqu’il en soit, on en revient au fait que l’Union européenne manque de capacité politique.

  • Le 30 janvier 2009 à 15:34, par Maël Donoso En réponse à : Europa City : et si l’Europe se dotait d’une nouvelle capitale ? (3/3)

    En fait, je ne suis guère partisan de la notion de « cité parfaite » ou « idéale », telle qu’elle a été habituellement envisagée... Mais je trouve logique de s’interroger sur les caractéristiques à donner à ce nouveau pôle urbain, si celui-ci devait être créé ex novo. Pour ce qui est de la fiscalité, par ailleurs, je dis précisément qu’il faudra éviter que la capitale diminue l’attractivité des autres régions d’Europe. Donc oui, c’est bien de « solidarité européenne » qu’il s’agit...

    Une capitale fédérale est quelque chose de concret. Voilà pourquoi, au-delà de l’aspect politique-fiction que représenterait la décision de fonder un tel centre pour l’Europe, il m’a semblé utile de consacrer les deux dernières parties de l’article aux questions pragmatiques du nom, de l’emplacement et des caractéristiques d’Europa City.

    Une ville respectueuse du développement durable, avec une bonne diversité urbaine et architecturale, et un fort réseau scientifique et universitaire, voilà qui me semblent des solutions intéressantes. J’ai surtout choisi ces exemples dans la mesure où il reflètent certaines des caractéristiques que nous attribuons, ou souhaiterions attribuer, à l’Europe du futur : la promotion de l’écologie, la diversité, l’excellence scientifique, etc.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom