Jean-Marie Cavada, élu Président du Mouvement Européen-France

, par Jonathan Leveugle

Jean-Marie Cavada, élu Président du Mouvement Européen-France
Jean-Marie Cavada, Président du Mouvement Européen-France http://audiovisual.europarl.europa.eu/Search.aspx?sort=EDD&rows=5&p=1

Samedi 3 décembre, le Mouvement Européen-France a élu son nouveau Président. Jean-Marie Cavada l’a emporté par 180 voix contre 111 pour Jean-Luc Sauron [1] . Interviewé par le Taurillon, il a rappelé l’importance du rôle que doit jouer le ME-F dans la crise actuelle et la nécessité de faire avancer les idées fédéralistes. Pour Jean-Marie Cavada, l’Europe doit retrouver sa souveraineté en construisant une véritable fédération.

Le Taurillon : Vous venez d’être élu président du Mouvement Européen-France. Selon vous quel est le rôle du ME-F au vu de l’actualité ? Comment doit-il se positionner parmi les associations pro-européennes ?

J-M.C : Le Mouvement Européen est la plus ancienne des organisations de soutien à la construction politique et fédérale de l’Europe. Il a le devoir d’agir dans ce contexte de crise extrêmement dangereuse pour l’Union. Le ME-F doit se structurer pour exercer une influence sur l’opinion et la conduite des affaires publiques. Nous rencontrerons les dirigeants et rassemblerons autour des nos idées en organisant différentes manifestations. Il faut créer un sillage pour que nos gouvernants sachent qu’il y a beaucoup plus de risques à ne pas être fédéraliste qu’à l’être.

L.T : Comment comptez-vous faire avancer les idées fédéralistes dans le débat politique ? Quel message clair allez-vous faire passer auprès des politiques et des médias ?

J-M.C : Pour défendre les nations dans le monde, il est impératif d’être fédéraliste européen. Nous devons atteindre la bonne dimension pour dialoguer avec les autres continents : les États-Unis, les Asies, le Brésil et une large partie de l’Afrique.

Notre rôle est donc de montrer que le fédéralisme européen n’est pas une amputation de la souveraineté, contrairement à ce que nombre de personnes peuvent affirmer. Où se trouve la souveraineté des États endettés comme la France, l’Espagne ou l’Italie ? Elle est à Wall-Street, aux Iles Caïmans ou chez les spéculateurs.

Il faut faire comprendre à l’opinion que c’est un marché de dupe que d’agiter les peurs de la perte de souveraineté. À ce rythme là, nous allons perdre notre indépendance dans le monde ainsi que notre puissance commerciale et intellectuelle. Nous n’avons pas le choix, nous sommes appelés par l’Histoire à relever ce défi. Toutes les générations ont eu à combattre pour quelque chose qui les dépassaient.

L.T : Comment le ME-F pourra toucher les parties de la population qui glissent vers le souverainisme ?

J-M.C : Comme le disait Churchill, « La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes. » Nous devons donc instruire et nous mobiliser. À titre personnel, je souhaite l’obligation du droit de vote. Tant de gens sont morts, et aujourd’hui encore, pour avoir le droit de vote. Cependant beaucoup s’abstiennent d’aller voter. La pédagogie est insuffisante et tout le monde n’est pas à la hauteur dans la classe politique.

Les militants du ME-F ont pour rôle de mettre en adéquation les aspirations des électeurs et la promesse du grand dessein de la construction européenne. Cette démarche est essentielle dans cette période dangereuse où la mondialisation entraîne de grands changements.

L.T : En ces temps moroses pour la construction européenne, quel message voudriez vous faire passer aux fédéralistes qui vous liront ?

J-M.C : Je ne suis pas dans une église, agenouillé en regardant la lumière fédérale comme quelque chose d’immuable. Je suis dans une position de construction nouvelle, qui doit s’adapter aux crises que nous vivons et à l’actuelle géographie des membres de l’UE.

Par conséquent le fédéralisme doit être réfléchi. Il fera l’objet d’un débat. Nous allons faire une grande interpellation publique des candidats à la présidentielle. Et nous allons renforcer nos liens avec le Mouvement Européen-International dirigé par un de mes meilleurs camarades, le Social Démocrate Jo Leinen.

Le Mouvement Européen doit se mobiliser et mettre en place un grand nombre d’activités. C’est un mouvement qui a prouvé depuis plus de 60 ans, qu’il était mobilisable quand il fallait mettre en avant l’intérêt démocratique du fédéralisme.

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2011 à 14:15, par souchal jc En réponse à : Jean-Marie Cavada, élu Président du Mouvement Européen-France

    le Federalisme comme objectif c’est tres bien ;mais le probleme c’est la transition entre notre systeme actuel d’organisation politique des états souverains et le futur systeme federal ;comment definir les etapes successives de cette transition en evaluant pour chaque contenu les conséquences nationales,européennes,et mondiales en termes de diplomatie,defense,economie,finances ! Chantier gigantesque et passionnant qui depasse de loin notre mouvement,mais celui ci pourrait developper plusieurs groupes de travail chargés d’elaborer des propositions ;

  • Le 5 décembre 2011 à 15:06, par giraud jean guy En réponse à : Jean-Marie Cavada, élu Président du Mouvement Européen-France

    L’union des Fédéralistes Européens France se réjouis de voir le MEF - à travers son nouveau Président - reprendre une attitude engagée et militante, en particulier dans les circonstances actuelles de crise politique de l’Europe. Nous accueillons avec espoir et soulagement la perspective de collaboration avec le MEF - et sans doute avec d’autres associations - dans des campagnes actives comme celle que nous menons depuis 18 mois en faveur des « États-Unis d’Europe » (« www.uef.fr »). Une des premières manifestations pourrait être, début 2012, l’organisation collective d’« Assises du Fédéralisme Européen » en vue d’identifier précisément les réformes permettant de renforcer l’unité et la solidarité européennes. Jean-Guy GIRAUD / Président / UEF F

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom