Education civique

Les Eaux blessées

Découvrir le Parlement européen, en BD

, par Ronan Blaise

Les Eaux blessées

Découvrez le fonctionnement du Parlement européen par le biais d’une bande dessinée : un excellent cours d’éducation civique à dévorer au travers d’un étonnant thriller politico-écologiste...

En effet, cette bande dessinée « intelligente » et didactique nous raconte avec clarté et lisibilité l’activité quotidienne -entre les sites parlementaires de Strasbourg et de Bruxelles- d’Irina Véga, jeune parlementaire européen (de nationalité indéterminée et d’orientation politique non précisée).

Rapporteur de la Commission « environnement » du Parlement européen (l’une des dix-sept commission parlementaire permanentes de l’Europarlement), on lui a confié le dossier concernant un projet de « directive » (i. e : loi européenne) émanant de la Commission européenne sur le thème de la qualité des eaux, afin de « permettre aux citoyens européens de bénéficier d’une eau propre à un prix équitable » (sic).

Un dossier effectivement d’actualité extrêmement complexe où il est ici question de délégation de services publics, de mise en concurrence, de tarifs, de responsabilité politique, de liste (à réactualiser...) de produits dangereux prohibés, de retraitement des eaux polluées et de délais d’application des mesures...

Et tout cela concerne effectivement le Parlement européen puisqu’en ce domaine c’est en effet la procédure de codécision qui s’applique. Soit, autrement dit, la procédure législative ordinaire de l’UE : procédure à l’occasion de laquelle, placés sur un pied d’égalité, Conseil des ministres et Parlement adoptent conjointement les « directives », ces « lois européennes » proposées par la Commission.

Or tout serait sans doute beaucoup plus simple si ne s’y mêlaient pas à des tentatives de déstabilisation du travail parlementaire et un sombre scandale de pollution des eaux, sur fond de rivalités financières entre distributeurs malhonnêtes...

Dans les coulisses du Parlement européen...

Loi européenne, Directive, amendements, procédure de codécision, séance plénière, première, seconde et troisième lectures, comité de conciliation, etc. : cette bande dessinée (enrichie d’un lexique spécifique, en toute fin de volume...) a le grand mérite d’essayer ainsi de nous expliquer, de façon plaisante et ludique, le fonctionnement législatif du Parlement européen.

Une procédure législative et une activité politique qui n’est donc pas de tout repos dans la mesure où il s’agit ici d’essayer de concilier les intérêts souvent divergents et parfois même antagonistes de partenaires tout aussi divers et variés que sont les groupes parlementaires, les représentants des Etats, des lobbies, des ONG, des syndicats ; le tout sous les yeux attentifs de la presse et de journalistes avides de scoops retentissants...

Une mission législative délicate dont notre Irina se sort néanmoins plutôt bien : contournant avec professionnalisme et diplomatie les difficultés de sa tâche et déjouant avec brio et intégrité les pièges tendus par les uns et les autres...

Et, plus que jamais, on comprend là mieux le rôle et la vocation d’une UE, union sans cesse plus étroite entre les peuples de l’Europe, et de son Parlement où ceux-ci décident, par l’intermédiaire de leurs représentants élus, de politiques et d’actions communes dans des domaines où, ensemble, ils peuvent aboutir à de meilleurs résultats que chacun séparément...

En tout cas on peut saluer dans ce (trop court) volume un effort notable de pédagogie et de vulgarisation. Un document dont vous pouvez télécharger les épisodes à partir de la page spécifique, ci-dessous, du site web du Parlement européen.

Les « Eaux blessées » sont une BD d’information (niveau Lycée) sur le fonctionnement du Parlement européen à travers un dossier, défendu par une députée européenne, sur la politique de l’eau...

Cette BD, parue en 2002 aux éditions « Concerto » de Bruxelles, est co-scénarisée par Rudi Miel et Cristina Cuadra, et dessinée par Dominique David.

Traduite en 22 langues, cette BD (40 pages, volume broché...) a été couronnée de l’Alph’Art de la Communication au Festival d’Angoulême 2003.

Pour vous en procurer le texte intégral de ce document : suivre le lien internet placé ci-dessus et menant vers la page spécifique du site web du Parlement européen.

Vos commentaires

  • Le 6 mai 2006 à 16:21, par Ali Baba En réponse à : Les Eaux blessées

    Oui, c’est effectivement une très bonne bédé :-)

    Petite correction cependant à ton article : une directive correspond à une loi-cadre ; ce sont les règlements qui correspondent à des lois européennes.

  • Le 6 mai 2006 à 17:35, par Ronan Blaise En réponse à : Les Eaux blessées

    Si c’est (ou non) une bonne BD, et bien, c’est à vous de juger...

    Pour le reste, concernant la ’’directive’’, non ce n’est pas vraiment une erreur ’’involontaire’’ de ma part puisque je me suis ici contenté de reprendre les termes du lexique pédagogique figurant en appendice de la dîte BD (page 38).

    A savoir : ’’Une directive est l’une des formes que peut prendre une « loi européenne » : elle est obligatoire quant au résultat à atteindre mais laisse le choix des moyens aux Etats membres’’ (sic).

    Pourquoi une telle approximation ? (Puisque, effectivement, s’en est une : ici justement soulignée...). Juste sans doute parce qu’il s’agit là d’une BD à contenu pédagogique destinée à un public relativement jeune où les termes sont volontairement simplifiés (mais sans caricature...) pour ne pas ’’embrouiller’’ ces jeunes lecteurs...

    Par ailleurs, juste souligner que le TCE avait aussi, comme qualité indéniable, la volonté de simplifier et de rendre plus lisibles les différents actes juridiques de l’Union dans un cadre juridique à la fois plus simple et plus rationnel. Et ce, pour -précisément- rendre les choses beaucoup plus compréhensibles du grand public (Cf. TCE : Articles I-33, I-34, I-35, I-36, I-37, I-38 et I-39).

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom