Accueil > Actualités > Vers une interdiction du stage gratuit ?

Vers une interdiction du stage gratuit ?

, par Rémi Laurent

Depuis plusieurs années, les jeunes se mobilisent pour de meilleures conditions de stage et en premier lieu pour être payés. Bonne nouvelle, le Gouvernement britannique envisage d’y mettre fin. Ou presque…

CC Flickr MIJ

Auteurs

  • Juriste, ex-vice président des JE-Lille et Jeune démocrate du Nord.

Mots-clés

Invité de l’émission «  Peston’s politics  », Damian Hinds, ministre du Travail du gouvernement de Theresa May, a déclaré fin octobre que le Gouvernement de sa Majesté envisageait d’interdire les stages non payés. Et de déclarer  : « Je pense qu’il est important que les jeunes aient la chance d’avoir une expérience professionnelle. […] Je pense en particulier que dans les métiers des médias, de la mode, dans ces professions très recherchées, il y a un problème […] avec les stages non rémunérés qui ne sont pas accessibles à tous et je pense qu’il est normal que nous nous en occupions.  ».

Une demande ancienne

«  Les jeunes se plaignent depuis des années pour que le sujet soit abordé, et les stages non rémunérés sont signalés dans presque tous les rapports sur la mobilité sociale comme un obstacle à des emplois de qualité  », déclare Tanya de Grunwald, fondatrice du blog Graduate fog dans un entretien accordé  au quotidien britannique The Guardian.

Il était temps en effet. Le problème se pose maintenant depuis un certain nombre d’années déjà. En France, le collectif «  Génération précaire  » qui se bat pour les droits des stagiaires a fêté en 2015 ses 10 ans. Plus récemment, au niveau international, le mouvement «  Pay your interns  » a commencé à se faire connaître avec des initiatives à Genève dès 2013. C’est dans la ville helvète qu’un stagiaire Néo-Zélandais avait d’ailleurs protesté contre l’absence de rémunération des stagiaires de l’ONU en campant sous les fenêtres de l’ONU.

Les institutions européennes3 ont, elles aussi, eut droit à leurs manifestations. Ainsi depuis 2013, plusieurs collectifs de stagiaires réclament aux institutions européennes de mettre les pratiques en conformité avec les idées européennes en payant leurs stagiaires. D’abord moqué sous l’expression «  Manifestation du sandwich  », le mouvement prend chaque année un peu plus d’ampleur.

Une situation intenable

Les politiques auraient-ils enfin ouverts les yeux  ? Peut-être… Il faut dire que les jeunes sont souvent les laissés pour compte des Gouvernements. D’abord, parce qu’ils votent peu et ont donc peu d’influence sur les politiques. Mais si le Gouvernement britannique semble enfin se saisir du problème, ce n’est pas parce qu’il s’est soudain pris d’intérêt pour les jeunes mais parce que la situation commençait à devenir problématique. En effet, confrontés à une augmentation exponentielle des frais de scolarité depuis le début des années 2000, les étudiants sont contraints de travailler pour payer leurs frais de scolarité. Faire un stage non rémunéré est donc devenu un privilège de riche réservés aux jeunes dont les parents peuvent assurer le quotidien en attendant que leur enfant entre réellement dans le monde du travail, ce qui va poser à terme de sérieux problèmes aux entreprises qui ne trouveront plus assez de jeunes prêts à lâcher leur boulot étudiant pour s’offrir quelques mois dans une entreprise sans être sûr d’obtenir un emploi à l’issue de leur stage.

La fin des stages non-payés n’est donc pas seulement une bonne nouvelle pour les stagiaires qui seront enfin rétribués pour leur travail mais aussi pour les entreprises qui seront plus enclines à garder les stagiaires dans la formation desquels elles auront investi.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom