Delanoë et Huchon : Un peu de retenue !

, par David Soldini

Delanoë et Huchon : Un peu de retenue !

Suite à la décision du CIO d’attribuer les JO 2012 à Londres, les dirigeants parisiens et franciliens se sont livré à une campagne de dénigrement de mauvaise foi, d’autant plus mal venue depuis les attentats qui frappent la capitale britannique.

C’est avec une certaine stupéfaction que les habitants de Paris et de la région parisienne ont pu lire les déclarations du maire et du président du conseil régional, suite à l’attribution des JO 2012 à Londres et qui accusaient le Comité olympique anglais de tricherie. La déception est tout à fait acceptable, le dénigrement franchouillard teinté d’anglophobie, beaucoup moins.

Si nos dirigeants avaient quelques preuves que ce soit d’une éventuelle tricherie de la part du comité de soutient à la candidature de Londres, ils auraient du porter plainte contre celui ci. S’ils n’en ont pas, ce qui semble être le cas, alors il ferait mieux de congratuler Londres, lui faire ces condoléances pour les horribles attentats dont elle vient d’être victime, rendre hommage à ces habitants qui font preuve d’un esprit de résistance que nous aimons tant nous attribuer, et éviter de tenir des discours à la limite du supportable et qui couvrent de ridicule, Paris et la France. La réaction chauvine, nationaliste et nombriliste qui a suivi l’attribution des JO à la ville de Londres aurait pu être remplacée par un bel élan d’ouverture de la part de la ville de Paris, qui aurait pu, bonne perdante, offrir une partie de son expertise et de ses capacités organisationnelles pour aider Londres et faire de 2012 une véritable fête européenne, comme devrait l’être la coupe du monde de Rugby 2007 qui verra la France et la Grande Bretagne collaborer pour l’organisation. Une belle fête sportive européenne en perspective, si toutefois, M. Huchon, qui se réjouit car « les Anglais n’ont que les petits matchs, nous, on a les demi-finales et la finale. » décide de se taire et de ranger son nationalisme latent au fond d’un placard.

Messieurs Huchon et Delanoë, que vous soyez mauvais perdants, les parisiens peuvent le regretter, mais passe encore, mais que vous en deveniez insultants envers nos partenaires européens, qui de surcroît affrontent une douloureuse épreuve, alors là non. Le chauvinisme a ces limites.

Mots-clés

Vos commentaires

  • Le 12 octobre 2005 à 23:04, par Stéf35 En réponse à : Delanoë et Huchon : Un peu de retenue !

    Bonjour, Je n’ai pas une grande sympathie pour le Royaume Unis que je considère clairement comme le dernier état « indépendant » ? américain. Néanmoins force est de constater que tes arguments tiennent. La souffrance des autres mérite le respect et le chauvinisme français a fait suffisamment de mal comme cela à l’Europe.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom