Internet

Petite histoire de la blogosphère européenne francophone

Du 29 mai 2005 à la veille des présidentielles françaises de 2007

, par Cédric Puisney

Petite histoire de la blogosphère européenne francophone

Deux ans après le rejet du référendum autour du Traité Constitutionnel Européen, quelle place tient l’Europe sur Internet ? A quoi ressemble la blogosphère européenne francophone en 2007 ?

Flashback : retour au 29 mai 2005. Contre toute attente, la France refuse de ratifier le Traité Constitutionnel Européen par voie référendaire. Une décision couperet précédée, quelques semaines plus tôt, de vives discussions dans les chaumières mais aussi, une première, sur Internet.

Un professeur trublion sans étiquette politique, Etienne Chouard, attise alors les passions (anti)européennes en publiant un brûlot anti-TCE sur son site qui devient rapidement l’objet de buzz. Bien lui en a pris puisque, à l’époque, il était l’un des rares, voire le seul, à évoquer le sujet européen sur Internet. 2 ans plus tard, où en sommes nous ?

Le site de Mr Chouard a suivi la croissance exponentielle des blogs en France en adoptant le même format. Mais le soufflé altermondialiste semble être retombé. Alors que de très rares acteurs politiques et citoyens, à l’instar de DSK, se déclaraient en ligne pour le TCE ou simplement daignaient répondre aux nombreux mensonges diffusés par les webnonistes portés par une vague médiatique retournée contre elle-même, l’eurosphère virtuelle s’est radicalement modifiée depuis.

Le rejet du TCE en France aura au moins eu la vertu de donner le coup d’envoi d’une blogosphère résolument engagée pour l’Europe sans complaisance ni défaitisme. L’après 29 mai marque l’acte de naissance du Taurillon, un webzine euromilitant (entre temps devenu polyglotte) à l’initiative des Jeunes Européens France. Mais aussi des Euros du village. Deux sites incontournables aujourd’hui dont le démarrage apparaît pourtant tardif, puisque quatre ans après celui de Café Babel, également multilingue et créé à l’inititiative d’étudiants européens.

Dans un premier temps déçus et critiques envers les nonistes, ces blogs d’un genre nouveau ont rapidement pris le parti de la pédagogie et de l’argumentation : expliquer l’Europe pour mieux combattre les idées reçues. Parfois relayés aussi par les blogs de quelques-uns de leurs membres, puis par d’autres sympathisants, ces sites souvent associatifs ont ouvert la voie aux journalistes professionnels. On mentionnera les coulisses de Bruxelles dévoilés par Jean Quatremer depuis décembre 2005 ou encore le blog de Daniel Riot, ancien directeur de l’information sur France 3.

L’année 2006 aura marqué l’explosion de la blogosphère francophone pro-européenne, reléguant les « chouardises » et autres argumentaires souverainistes au rang de seconds couteaux. Mieux, elle s’est spécialisée au fil des blogs : tantôt traitée sous l’angle de la « Nouvelle Europe » (Philippe Perchoc), de la campagne électorale française (Catherine Guibourg), via les râles d’un Européen jamais content (votre serviteur) ou encore de l’analyse de l’opinion européenne (Dominique Reynié). Les moindres détails du sujet européen n’échappent plus à l’internaute en manque d’avis enthousiastes autant que critiques.

En 2007, à l’occasion des élections en France, le débat européen porté par les citoyens devient aussi l’affaire des élus, nouveaux blogueurs, à l’instar de Pierre Moscovici, où l’Europe tient un rôle proportionnellement important à leurs convictions. Malheureusement souvent bien faible.

Comme le résume la cartographie européenne de Touteleurope.fr, la blogosphère européenne comprend encore quelques pionniers anti-, mais aussi de plus en plus de citoyens engagés, de journalistes et d’acteurs politiques nationaux. Et les institutions européennes ? Au delà du portail Europa, la Commissaire à la Communication a son blog. Et demain, des projets entre blogueurs européens et les institutions ? Qui sait !

Illustration : le visuel est issu du site Touteleurope.fr. Ce site a opéré une cartographie de la blogosphère européenne francophone en novembre 2006.

Vos commentaires

  • Le 26 février 2007 à 08:15, par catherine guibourg En réponse à : Petite histoire de la blogosphère européenne francophone

    Cedric,

    Très belle synthèse.Il y a maintenant une blogosphère européenne en ordre de marche. A nous de la faire vivre et essayez de convaincre !

    Cordialement,

    Catherine

  • Le 26 février 2007 à 19:55, par Matthieu Lerondeau En réponse à : Petite histoire de la blogosphère européenne francophone

    Nous nous réjouissons, au Centre d’information sur l’Europe, que notre carte de la Toile européenne illustre si bien cette passionnante ’histoire de la blogosphère européenne francophone’.

    Puisque vous faites, à la fin de votre papier, allusion à la représentation des institutions sur la Toile, et appelez de vos voeux une coopération entre ces dernières et les blogueurs, permettez-moi de compléter votre analyse de ces quelques notes.

    En mai 2006, presque un an jour pour jour après la conclusion du vif débat référendaire par les « non » français et néerlandais, la Commission européenne et le Gouvernement français ont lancé conjointement le site www.touteleurope.fr qui n’est pas, comme vous l’écrivez dans le ’Journal d’un Européen jamais content’, un site de ’documentation sur l’Europe par le gouvernement français’, mais bien un portail vivant, ouvert aux contributions des internautes et sur l’actualité du débat européen tel qu’il prospère heureusement, notamment sur internet !

    Je passerai rapidement sur les motivations qui ont fait souhaiter, par Catherine Colonna et Margot Wallström, la création d’un grand portail sur les questions européennes en France : les communications de la Commission (Plan D), du Premier ministre (création des Comités interministériels en octobre 2005) et le rapport du député Herbillon sur la communication européenne en France (juin 2005) en disent suffisamment long sur la prise de conscience, par les institutions, qu’il existe un déficit de communication sur l’Europe, notamment sur internet. Au cours du débat sur le TCE, le net s’est évidemment confirmé comme un espace de débat politique avec lequel il faudrait compter, ce que les nouvelles échéances électorales ne démentent pas.

    L’Europe rencontre le ’web 2.0’

    Depuis son lancement, www.touteleurope.fr assure deux fonctions essentielles :

    -  le site propose une information mise à jour quotidiennement sur l’Union européenne, son fonctionnement, ses politiques, son actualité, etc.
    -  il est constitué en portail du débat européen, et s’attache à valoriser ce dernier et les lieux où il se tient. C’est sur cette activité que je souhaite attirer votre attention.

    Depuis mai 2006, www.touteleurope.fr reprend les titres de 25 sites web de natures variées - sites institutionnels, médias, et surtout blogs : les Euros du Village, les Coulisses de Bruxelles, La Nouvelle Europe ou CaféBabel, parmi bien d’autres, se voient automatiquement offrir accès à notre page d’accueil et sur l’agrégateur thématique que nous avons lancé avec le site : les Eurofils RSS. Voici un premier projet réalisé entre les institutions et les blogueurs. A l’initiative du Centre d’information sur l’Europe.

    A propos de documentation, il me faut mentionner que les contenus publiés par www.touteleurope.fr le sont sous licence Creative Commons, c’est-à-dire que n’importe quel citoyen, n’importe quelle organisation, qu’il ou elle anime ou non un blog, peut reprendre la plupart des contenus du site et les redistribuer à des fins non commerciales. Deuxième exemple d’ouverture d’une institution à l’internet et de mouvement concret et faveur de la diffusion de l’information sur l’Europe. De nouveaux projets communs en puissance, en somme.

    La carte de la Toile européenne, que vous citez obligeamment, procède de la même intention de rendre compte de la richesse du débat européen sur le net, et d’orienter nos visiteurs vers les autres sites membres de cette ‘eurosphère’, au centre de laquelle www.touteleurope.fr se situe à présent. Encore une manifestation de notre détermination à faire connaître les lieux du débat européen sur la Toile : troisième projet associant notre institution aux blogueurs.

    Fidèles à notre vocation de ’portail’ du débat européen, nous alimentons sur www.touteleurope.fr une rubrique ’Observatoire de l’Europe’, dans laquelle sont publiées chaque jour des notes de lecture de toutes les tribunes paraissant dans la PQN, de nombreux nouveaux ouvrages sur les questions européennes, des derniers sondages d’opinion sur les questions européennes, des interviews avec des personnalités qui font l’actualité intellectuelle des questions européennes en France, des comptes-rendus de conférence …

    Ce que nous faisons pour le ’hors ligne’, nous le ferons bientôt pour le net, puisque nous nous apprêtons à lancer, au printemps, un blog détaillant au quotidien l’actualité de la Toile européenne. Quatrième exemple de coopération entre le Centre et les blogueurs, que nous sommes impatients de lancer enfin.

    La porte est ouverte !

    Et ce n’est pas tout ! L’équipe de www.touteleurope.fr rencontre régulièrement les animateurs de la plupart des blogs que vous citez (et notamment avec le Taurillon !) ; tout récemment, nous avons même choisi, en plus des fils RSS, de reprendre une excellente vidéo réalisée par les Euros, qui complète utilement le compte rendu du Forum de Paris publié au lendemain de la manifestation !

    Pour finir, les JE, comme les Euros et CafeBabel, étaient invités à une première rencontre avec les associations et médias européens, organisée voici quelques jours par le Centre en vue des célébrations du cinquantenaire de la signature des Traités de Rome. Nous croyons encore voir, dans l’invitation qui vous était lancée et dans les conversations qui se sont tenues au cours de cette réunion (qu’hébergeait la Commission européenne !) la concrétisation d’un « projet entre blogueurs européens et institutions ».

    Puissent ces quelques précisions être utiles à favoriser encore le dialogue qui s’est engagé en mai 2006 entre www.touteleurope.fr et le reste de la Toile européenne !

    Matthieu Lerondeau

    www.touteleurope.fr

    www.traitederome.fr

  • Le 4 mars 2007 à 19:01, par Fabien Cazenave En réponse à : Petite histoire de la blogosphère européenne francophone

    Merci beaucoup Matthieu pour toutes ces précisions... Salutations européennes et fédéralistes.

  • Le 10 juin 2009 à 12:58, par Michaël Malherbe En réponse à : Petite histoire de la blogosphère européenne francophone

    Bonjour,

    A cette cartographie de la blogosphère européenne, je me permets juste d’ajouter mon blog « Se former à la communication européenne ». Entièrement dédié depuis son lancement en septembre 2007 aux projets et initiatives tant de la communication de l’Union européenne (les institutions communautaires) que de la communication sur l’Europe (Etats membres et société civile)…

    Amitiés européennes,

    Michaël Malherbe

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom