Nicole Fontaine s’en est allée – hommage à une grande européenne

, par Thomas Arnaldi

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [français]

Nicole Fontaine s'en est allée – hommage à une grande européenne
Nicole Fontaine, ancienne présidente du Parlement européen, de 1999 à 2002. CC - UN Geneva - CC BY-NC-ND 2.0

Nicole Fontaine, Présidente du Parlement européen de 1999 à 2002, est décédée dans la nuit du jeudi 17 mai 2018. Grande Européenne qui a façonné et milité pour une Europe des citoyens, elle avait à cœur de transmettre sa passion de l’Europe. Députée européenne dès 1984 sur la liste conduite par Simone Veil, Nicole Fontaine s’est engagée durant plus de 35 ans en faveur de la construction européenne. Son engouement et son combat européens laissent de nombreux pro-européens orphelins.

Née en 1942 en Seine Maritime près de Fécamp, Nicole Fontaine s’intéresse très tôt au droit et aux questions éducatives avant de commencer une carrière européenne. Etudiante à l’Institut d’Etudes politiques de Paris dès 1962, elle devient par la suite conseillère juridique au secrétariat général de l’Enseignement catholique qui lui permet d’écrire sa thèse en droit public sur « l’enseignement privé associé à l’Etat par contrat » en 1969. Elle conseille plusieurs gouvernements successifs au sein du Conseil supérieur de l’éducation nationale jusqu’en 1981 et s’oppose ainsi au projet de Loi Savary en 1984 sur l’école privée.

Une juriste qui s’intéresse de près à l’éducation

Sa carrière prend un véritable tournant politique en 1984 lorsqu’elle se présente pour les élections européennes et est élue sur la liste de Simone Veil. Pour la deuxième élection directe du Parlement européen, Nicole Fontaine participe pleinement à l’émergence d’une démocratie européenne et un renforcement du Parlement qu’elle appelle de ses vœux. De tendance démocrate-chrétienne et membre du Parti Populaire européen (PPE), elle devient vice-présidente de l’institution dès 1989. Réélue de manière ininterrompue jusqu’en 1999, elle devient alors la deuxième femme Présidente du Parlement européen après Simone Veil vingt ans plus tôt. Appelée par le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin en 2002, elle interrompt son mandat parlementaire pour prendre la charge du ministère de l’industrie pour le second mandat de Jacques Chirac. Pour la campagne des Européennes de 2004, elle revient cependant sur la scène européenne et est une nouvelle fois réélue pour un dernier mandat jusqu’en 2009.

La deuxième femme Présidente du Parlement européen

Avec ce tournant européen, Nicole Fontaine s’engage également en faveur d’une Europe des citoyens. Avec son enthousiasme européen et celui en faveur d’un renforcement du rôle parlementaire, elle participe à la maturation politique d’une institution dotée de peu de pouvoirs, connaissant les évolutions successives du système communautaire européen avec un point en ligne de mire : la codécision introduite par le Traité de Maastricht. Attirée très tôt par la réunification de « la grande famille européenne » avec la chute du rideau de fer en 1989, sa vision consistait avant tout à conserver « la cohérence, la crédibilité et la visibilité du projet communautaire tout en faisant preuve d’audace et de volonté politique ». [1] Conserver la méthode communautaire, intégrer davantage les citoyens dans l’inclusion des démarches européennes faisaient partie de ses objectifs.

C’est avec ce cap qu’elle participe à l’émergence et la création du programme Erasmus en 1987, conciliant ainsi ses prérogatives juridiques et de coopération en matière d’éducation. En mai 2005, elle « regrette infiniment l’échec du référendum » lors de la réforme du modèle institutionnel de l’Union européenne avec le Traité constitutionnel et continue de s’engager en faveur d’un modèle simplifié de l’UE. Avec le Traité de Lisbonne en 2009, elle juge qu’il était « nécessaire pour relancer l’Union mais ne sera pas suffisant pour faire ressurgir le rêve européen ».

Enseigner pour façonner l’Europe de demain

Après son dernier mandat parlementaire en 2009, elle revient à des activités de juriste avec son propre cabinet de conseil spécialisé en droit de l’Union européenne. Fervente pédagogue, elle a très à cœur de partager et d’enseigner ses expériences. Titulaire de la Chaire Jean Monnet de l’Université Sophia Antipolis à Nice en 2010, elle donne de nombreux cours en droit et en science politique tant sur l’université qu’à l’ESCP Europe. Jusqu’en 2018, elle continuait également d’assurer des enseignements réguliers à Sciences Po sur l’évolution de l’Europe intégrée, ses institutions, ses processus de décision et le modèle de la démocratie.

Dernièrement, elle aimait analyser l’évolution de la campagne et des effets du Brexit. Quelques jours avant le référendum de 2016, elle publiait Brexit : une chance ? Repenser l’Europe, livre co-écrit avec le journaliste François Poulet-Mathis. En partant du constat que l’Europe est « malade de son déficit démocratique » et vit une crise existentielle, elle constatait qu’il n’y a « plus de pilote dans l’avion européen ». [2] Elle voyait donc le Brexit à la croisée des chemins comme « un choc salutaire » pour renouer avec l’envie d’Europe.

Le Président du Parlement européen Antonio Tajani a ainsi loué Nicole Fontaine et « son engagement pour l’Europe et ses valeurs [qui] continueront à nous guider durablement ». La Présidence de la République française a également salué dans un communiqué que « jusqu’au bout, elle aura conservé intacte sa conviction profonde que l’Union européenne était la réponse aux grands défis de notre temps et aura consacré toute son énergie à la faire advenir. » Les hommages nombreux pour cette grande figure européenne affluent et la rédaction du Taurillon tient à transmettre à Nicole Fontaine toute sa gratitude pour son engagement d’unité européenne que nous continuons.

Notes

[1Discours de la Présidente du Parlement européen, Nicole Fontaine, Conseil européen de Biarritz du 13 octobre 2000

[2Conférence à l’Université de la Sorbonne, 5 décembre 2017, « Le Brexit, une chance pour l’Europe ? »

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom